envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Santé


L’ecstasy : une drogue de plus en plus répandue dont on sous estime trop souvent les dangers…



L'ecstasy a longtemps été considérée comme la « pilule- fête » par excellence, notamment dans les milieux techno... Pour autant, et même si certains s'avancent même à dire que l'ecstasy ne serait même pas une drogue, la réalité est beaucoup moins festive et les dangers bien présents pour un produit qui reste une drogue dangereuse ! L'ecstasy désigne une molécule chimique
particulière, la MDMA (le méthylènedioxymétamphétamine), responsable des effets psychoactifs. La composition d'un comprimé présenté comme étant de l'ecstasy est souvent incertaine. En effet, la MDMA n'est pas toujours présente et peut être mélangée à bien d ‘autres substances, notamment des amphétamines, des analgésiques, des hallucinogènes, ou encore des anabolisants. L'ecstasy peut également être coupée avec de la caféine, de l'amidon, du détergent, ou du savon ! Elle se présente sous la forme de comprimés de couleurs et de formes variées ornés d'un motif. Lorsqu'ils avalent de l'ecstasy, les usagers disent qu'ils « gobent »... L'apparition massive de l'ecstasy est notamment associée à l'émergence du mouvement musical techno et à l'organisation des « raves parties ». Aujourd'hui, ces produits relativement peu coûteux sont consommés dans d'autres lieux festifs tels que les boîtes de nuit, les bars, etc... Les usagers d'ecstasy recherchent la sensation d'énergie, de performance et la suppression de leurs inhibitions : à l'effet d'excitation s'ajoute une sensation de liberté dans les relations avec les autres. L'ecstasy provoque une légère anxiété, une augmentation de la tension artérielle, une accélération du rythme cardiaque et la contraction des muscles de la mâchoire. La peau devient moite, la bouche sèche. Puis s'ensuit une sensation de bien-être et de plaisir. Elle s'accompagne ensuite d'une relaxation, d'une exacerbation des sens et d'une impression de comprendre et d'accepter les autres. Mais l'usage d'ecstasy provoque aussi une déshydratation rapide de l'organisme, d'où la nécessité de maintenir une hydratation suffisante, surtout si l'on se trouve dans l'ambiance surchauffée d'une discothèque lors d'un effort physique important... Trois ou quatre jours après la prise, l'usager peut ressentir des passages à vide, des états d'anxiété ou une dépression qui nécessitent une consultation médicale. Parfois, notamment lors d'une consommation régulière, l'usager maigrit, s'affaiblit, et son humeur devient instable, et ses comportements agressifs. Le risque est accru si la consommation d'ecstasy est associée à celle d'autres substances, notamment l'alcool. La consommation d'ecstasy est très dangereuse pour les personnes qui souffrent de troubles du rythme cardiaque, d'asthme, d'épilepsie, de problèmes rénaux, de diabète, d'asthénie et de problèmes psychologiques. Chez certains usagers, l'ecstasy provoquera une dépendance psychique forte. L'ecstasy reste donc une drogue à part entière, dont les effets sont très variables selon les individus et l'origine du comprimé absorbé : la méfiance à l'égard d'une telle substance est donc de mise. D'ailleurs, l'ecstasy est une drogue illicite, dont la détention et le trafic sont punis par la loi.

Date de création : 22/07/2007 23:01
Contributions de Ludovic
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


ecstasy
Ecstasy


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Gisèle Bundchën, un des modèles les mieux payés du mannequina.



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
L’homophobie : comme pour les autres formes d’intolérance, c’est le niveau d’instruction qui compte Les poppers : quand légalité ne rime pas avec inoffensivité


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Alcoolisme et toxicomanies (66 sites)
  Rubrique > Association (34 sites)
  Rubrique > Associations Toxicomanie (7 sites)


[Retour au guide Aquadesign]