envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Santé


La Kétamine, la Spécial K, la Ket, la Ketty : un dangereux voyage « aux confins de la mort »…



Appelée aussi Spécial K, la Kétamine présente des effets hallucinogènes et possède des propriétés anesthésiques et analgésiques. La Kétamine est vendue illégalement sous forme de comprimés, sous le label « ecstasy »...Elle est très souvent associée à des substances ou à des médicaments comme l'éphédrine ou la sélégifine au
Royaume Uni. La Kétamine est inscrite sur la liste des stupéfiants depuis 1997 (Les stupéfiants sont les substances qui sont susceptibles d'induire un usage nocif ou une dépendance. Ils sont inscrits sur la liste I et II des stupéfiants, listes établies par la Convention Unique de 1961). Ce produit est véritablement une drogue, et il est illicite en dehors des médicaments qui contiennent cette substance est uniquement prescrite médicalement. On connaît la Kétamine sous divers noms, notamment « Ket », « Ketty », « Kéta »... La Kétamine est sniffée en ligne par ses usagers, qui recherchent à travers elle des effets hallucinogènes, effets qui la rendent populaire dans les « raves parties ». La Kétamine est très souvent utilisée dans ce que l'on appelle les « expériences de voyages aux confins de la mort » ( en anglais « Near Death Experience »), sous le nom de « Vitamine K », ou de « Special K ». L'utilisation illicite de la Kétamine est très dangereuse pour la santé, notamment en raison des effets qu'elle entraîne. Parmi ces effets, on retrouve notamment : une perte de connaissance accompagnée de vomissements, avec un risque élevé d'asphyxie par invasion pulmonaire des vomissements, des troubles d'ordre psychique tels que l'anxiété, des attaques de panique, et des troubles neurologiques comme des paralysies temporaires... Quand il y a surdosage de Kétamine, le risque d'arrêt respiratoire et de défaillance cardiaque est très élevé. On ne trouve en France que des spécialités injectables à usage humain, pratiquées seulement à l'hôpital, ou des spécialités à usage vétérinaire. Rappelons, outre les dangers que la consommation de Kétamine présente, que la production, la détention, la vente et l'usage de stupéfiants exposent à des sanctions prévues par la loi. Ainsi, la loi du 31 décembre 1970 interdit et pénalise l'usage de toute substance classée comme stupéfiant, tout en ouvrant, uniquement dans le cadre d'une procédure judiciaire, une possibilité d'accès aux soins aux usagers qui le souhaitent. On parle alors d'injonction thérapeutique : les poursuites judiciaires sont alors suspendues et la loi pose le principe de la gratuité et de l'anonymat des soins... Avant d'en arriver là, le mieux est encore de ne pas consommer ce type de substances, qui représentent un véritable danger pour la santé.

Date de création : 22/07/2007 23:06
Contributions de Ludovic
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


La Kétamine
La Kétamine


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Gisèle Bundchën, un des modèles les mieux payés du mannequina.



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Les poppers : quand légalité ne rime pas avec inoffensivité Les amphétamines, le speed, l’Ice, le Cristal : la pêche pour une soirée, mais à quel prix ?


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Alcoolisme et toxicomanies (66 sites)
  Rubrique > Association (34 sites)
  Rubrique > Associations Toxicomanie (7 sites)


[Retour au guide Aquadesign]