envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Santé


Le LSD : entre culture hippie, rock psychédélique et réalités



Le LSD fait partie d'une nouvelle série de substances apparues avec l'évolution de la chimie : ce sont ce que les autorités appellent « les nouvelles drogues »... Ces « nouvelles drogues » sont fabriquées par synthèse dans des laboratoires clandestins, par des chimistes. Pour éviter de
tomber sous le coup de la loi, ces trafiquants créent des produits nouveaux en modifiant les molécules, d'où l'arrivée sur le marché de nouvelles drogues... plus particulièrement, le LSD est le sigle pour abréger Diéthylamide de l'acide lysergique. Il est obtenu à partir de l'ergot de seigle, qui est un parasite du seigle. Le LSD se présente sous la forme d'un buvard, d'une « micropointe » (une « micropointe » en fait à un bout de mine de crayon...). On pourra aussi le retrouver sous forme liquide. Un « trip », c'est à dire la dose habituellement utilisée, contient entre cinquante et quatre cent microgrammes de LSD. Le LSD est un très puissant hallucinogène. Il provoque ainsi des modifications sensorielles très intenses, des hallucinations, des fous rires incontrôlables, des délires.... Ces nombreux effets tout spécialement intenses et puissant mentalement sont très très variables selon les individus. Ainsi, la redescente de LSD pourra être très désagréable, et l'usager de cette drogue pourra se retrouver dans un état confusionnel qui pourra éventuellement s'accompagner de crises de paniques très impressionnantes, de fortes angoisses, de paranoïa (la paranoïa englobe des troubles caractériels qui engendrent des délires et des réactions d'agressivité), des phobies, des bouffées délirantes. Il est donc inutile de conclure que l'usage de LSD pourra générer, même à très court terme, des accidents psychiatriques très graves et durables sur le temps. Le LSD est une drogue générationnelle, et son usage est devenu marginal. En effet, l'usage du LSD était surtout associé au mouvement hippie. On retrouve de nombreux artistes qui ont, à un moment donné, consommé du LSD. Parmi eux, mais non exhaustivement :Jim Morrison du groupe The Doors, Syd Barrett, membre fondateur du groupe Anglais Pink Floyd, les Beatles, Bob Dylan ou encore Jimi Hendrix. Le LSD aura ainsi été aussi influent dans la création musicale de la fin des années 1960, notamment dans la création et le développement du rock psychédélique... Il n'en reste pas moins que le LSD reste une drogue vraiment dangereuse, dont les dégâts, notamment sur le plan psychiatrique, sont immenses et souvent irréversibles...

Date de création : 25/07/2007 15:43
Contributions de Ludovic
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Le LSD
Le LSD


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Indiana, le lac Michigan et le circuit d’Indianapolis



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
L'éventail, l'accessoire de mode très tendance, de l'été 2007, l'éventail est relooké, c'est le top La Sorcière de Portobello, un roman de Paulo Coelho, publié chez Flammarion


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Santé (3240 sites)
  Rubrique > Alcoolisme et toxicomanies (66 sites)
  Rubrique > Associations Toxicomanie (7 sites)


[Retour au guide Aquadesign]