envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Voyages


Surinam : une nation sud américaine aux diverses cultures



Le Surinam a une superficie de 163 265 km2 et compte une population de plus de 400 000 habitants. Sa capitale est Paramaribo. L'histoire du Surinam est très singulière et remonte au XVII éme siècle. En 1667, les hollandais cédèrent à la Grande-Bretagne un de leurs établissements en
Amérique du nord, Niew Amsterdam, qui plus tard deviendra New York, et reçurent en échange un territoire sur la côte nord de l'Amérique du Sud. Ce territoire deviendra la Guyane hollandaise, et aujourd'hui Surinam. En fait, les Hollandais occupaient le territoire depuis le XVI éme siècle, mais tour à tour ils se le voyaient enlever et restituer par les traités qui mettaient fin aux différentes guerres européennes. C'est en 1814 que le Surinam deviendra officiellement une colonie néerlandaise. Celui-ci deviendra un Etat indépendant en 1975. Au XVIIéme siècle, les Hollandais y amenèrent énormément d'esclaves d'origine africaines, mais après l'abolition de l'esclavage en 1863, ce sont des travailleurs sous contrat originaires de l'Inde, de Java ou de Chine qui viendront travailler dans les plantations de canne à sucre. La population est donc un mélange de créoles qui descendent des esclaves africains et qui représente la presque totalité des 180 000 habitants qui forment la capitale, Paramaribo. Sur la plaine côtière on trouve une population originaire de l'Inde, de Chine ou d'Indonésie, qui cultive principalement le riz et la canne à sucre. Une petite population d'origine européenne, reste prés des côtes, tandis qu'un petit nombre d'indigènes amérindiens habite la jungle denses et les savanes de l'intérieur qui s'élèvent vers les hautes terres du Sud. Ce sont les établissements Bushnegroes (noirs de la brousse) qui ont repoussé les tribus amérindiennes au fin fond de la jungle. Ces Bushnegroes sont les descendants des esclaves qui s'étaient révoltés et enfuis. Depuis 1986, un mouvement de guérilla regroupant essentiellement des Bushnegroes s'oppose au gouvernement militaire dans l'est du pays. L'économie dépend essentiellement de l'extraction de la bauxite, qui représente 80% des exportations. Le Surinam possède également des ressources de pétrole qui sont sous exploitées et a du mal à se passer des aides extérieures qui avaient été supprimés, suite au coup d'Etat de 1980.

Date de création : 26/07/2007 08:25
Contributions de Benoit
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Surinam
Surinam


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Iowa, des champs de maïs et de blé à perte de vue



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Le Swaziland : Pays dépendant de l’Afrique du Sud Weldom, magasin de bricolage, de décoration, d'électroménager, de jardinage


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Voyages (5565 sites)
  Rubrique > Voyage étranger (1076 sites)
  Rubrique > Guides de voyage (157 sites)
  Rubrique > Voyage Amérique du sud (92 sites)
  Rubrique > Informations voyage (22 sites)


[Retour au guide Aquadesign]