envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Film


Fellini Federico : Célèbre scénariste et réalisateur du XXème siècle.



Federico Fellini, est un scénariste et réalisateur italien né à Rimini en 1920.Fellini est issu d'une famille de la petite bourgeoisie. Amoureux de la bande dessinée américaine (Flash
Gordon et surtout Mandrake, qu'il souhaitera plus tard, mais en vain, porter à l'écran) et du cirque, il passe son enfance entre rêve et ennui. Ayant quitté les siens à dix-huit ans pour s'installer à Florence, il travaille comme échotier et caricaturiste dans un périodique satirique édité par Nerbini, puis décide de tenter sa chance à Rome où il s'installe en 1939. Collaborateur régulier du journal Marc'Aurelio, il bénéficie de ce fait d'une belle réputation de dessinateur humoristique. C'est ce qui lui permet de travailler comme gagman pour les films interprétés par le comédien Macario et de se lier d'amitié avec Aldo Fabrizi, qui lui permet de faire ses débuts comme scénariste de cinéma. Roberto Rossellini l'entraîne dans la mouvance du néoréalisme en le faisant participer à l'écriture de Rome ville ouverte (Roma città aperta, 1945), puis de Paisa (Paisà, 1946), du Miracle (sketch de l'Amore, 1948), dont il est aussi l'un des interprètes, des Onze Fioretti de François d'Assise (Francesco, giullare di Dio, 1950) et d'Europe 51 (Europa 51, 1952).Il travaille également avec Pietro Germi et surtout Alberto Lattuada pour le Crime de Giovanni Episcopo (il Delitto di Giovanni Episcopo, 1947) et Sans pitié (Senza pietà, 1948), avant de cosigner avec ce dernier la mise en scène des Feux du Music hall (Luci del varietà, 1951), une oeuvre nostalgique et baroque qui tranche avec le néoréalisme de l'époque et annonce ses futurs chefs-d'oeuvre par le choix du thème et par le goût de l'insolite.En 1952, Fellini réalise Courrier du Coeur , le Scheik blanc (lo Sceicco bianco), une satire décapante du milieu du roman-photo, univers qu'il connaît bien pour y avoir travaillé autrefois, puis les Vitelloni (i Vitelloni, 1953), chronique à la fois tendre et amère d'un groupe de jeunes provinciaux désoeuvrés. Il collabore ensuite à un film collectif, l'Amour à la ville (l'Amore in città, 1953) avec le sketch Un'agenzia matrimoniale) qui entérine son éloignement du néoréalisme vers un univers ludique et onirique, ce que confirme son mélodrame populaire, la Strada (1954), fable poétique et cruelle qui révèle au monde le talent de Giulietta Masina et assure une gloire internationale à son auteur. Après un film caustique sur une bande d'escrocs déguisés en prêtres, « il Bidone » (1955), il écrit avec Ennio Flaiano et Pier Paolo Pasolini les Nuits de Cabiria (le Notte di Cabiria, 1957), chronique déchirante où Giulietta Masina incarne une prostituée pathétique. Ce film semble marquer un retour vers la doctrine du néoréalisme, bien qu'il demeure très personnel dans sa forme. Après trois années de silence, Fellini obtient la palme d'or au festival de Cannes avec la Dolce Vita (1960), une dérive poétique, sans concessions ni complaisance, dans le milieu de la grande bourgeoisie romaine, à la fois riche et désoeuvrée. De moins en moins soutenu par le public, Fellini en vient à accuser la télévision d'être responsable de l'abêtissement des spectateurs et tourne à ce sujet un pamphlet avec Marcello Mastroianni et Giulietta Masina, Ginger et Fred (Ginger e Fred, 1986). Drôle et pathétique, c'est le récit de deux anciennes stars du Music-hall invitées à s'exhiber sur le plateau d'une télévision privée. La fable grinçante et sentimentale retrouve ici les bases du néoréalisme, tant par l'analyse sociale et économique d'un milieu que par la mise en lumière d'une réalité aliénante. Fellini tourne ensuite Intervista (1987), son testament cinématographique et une réflexion désabusée sur le métier de cinéaste et sur le temps qui passe, puis revient une dernière fois à ses merveilleux fantasmes dans la Voce della luna (1990), une promenade sentimentale et hallucinée dans un no man's land poétique et inquiétant, avec l'acteur Roberto Benigni. Fellini décède en 1993.

Date de création : 05/08/2007 19:25
Contributions de Akim
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Fellini Federico
Fellini Federico


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Le PIB : un indicateur de richesse à manier avec précaution



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Parc de loisirs, le Fleury, c'est à Wavrechain s/s Faulx dans le département du Nord Formation secrétaire juridique


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Film (601 sites)
  Rubrique > Métiers du Cinéma (135 sites)
  Rubrique > Réalisateurs (20 sites)
  Rubrique > Scénariste (4 sites)


[Retour au guide Aquadesign]