envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Santé


Comment choisir son psy?



Comment guérir de l'insomnie, comment acquérir de la confiance en soi, comment aider son enfant anorexique ou claustrophobe, bref, comment choisir son psy ? Nous avons désormais le choix entre plus de cent thérapies différentes, et un
éventail important de médecins, de thérapeutes et autres spécialistes du fonctionnement psychologique. Certaines méthodes sont connues depuis Freud mais ont beaucoup évolué depuis trente ans, d'autres apparaissent qui sont fondées sur les nouvelles connaissances du comportement et du cerveau. La psychanalyse, par exemple, soigne toujours les phobies et les névroses mais aussi de plus en plus les personnes en difficulté dans leur vie amoureuse et qui veulent sortir d'un engrenage répétitif. On le voit, le choix est très vaste, alors, comment choisir son psy ? Il existe un critère qui permet de faire une sélection, c'est le temps que l'on prévoit d'y consacrer. Si le problème qui amène à consulter un psy est très handicapant et douloureux, on choisira une thérapie à long terme, telle la psychanalyse, qui représente un long voyage vers soi-même sans limite de durée. Si l'idée de vous allonger sur un divan pendant des années pour parler de ce qui vous fait souffrir vous rebute, il existe aussi la psychanalyse analytique qui se déroule dans un cadre plus souple et agit également par la parole mais qui vous expose à plus de solitude et d'attente. C'est un travail personnel très exigeant qui ne peut fonctionner que si la personne a l'intuition que ses souffrances sont liées à un savoir inconscient et peuvent être atténuées par la verbalisation. Si l'on pense qu'un travail sur son propre comportement est plus adapté pour amener à un processus de changement, on se tournera vers les thérapies de moyennes durées qui varient de quelques semaines à quelques mois et qui permettent de mieux se connaître et à résoudre ses conflits avec soi-même et les autres. L'analyse transactionnelle, la Gestalt, l'art-thérapie, la bioénergie, la psychogénéalogie sont des méthodes reconnues pour remettre le comportement de la personne en adéquation avec son environnement. Les thérapies de courte durée s'adressent à des sujets qui cherchent l'apaisement sans remuer tout leur passé ou bouleverser leur vie en se remémorant des souvenirs trop pénibles. En quelques séances, le thérapeute peut atténuer, voire faire disparaître des symptômes plus ou moins handicapants. On peut soigner ainsi les phobies, les troubles du comportement alimentaire, les problèmes psychosomatiques, les traumatismes et le contrôle émotionnel. Les méthodes les plus employées sont l'hypnose, les thérapies comportementales et cognitives (TCC), l'EMDR, intégration neuroémotionnelle avec les mouvements oculaires, la programmation neurolinguistique (PNL), et enfin les techniques psychocorporelles. Une fois que l'on a définit le cadre de ses besoins : combien de temps suis-je prêt(e) à y consacrer, jusqu'où puis-je aller dans un travail sur moi-même, et jusqu'à quel point suis-je capable de me confier à quelqu'un, il reste la question du thérapeute adéquat. Comment choisir son psy ? Les études montrent que les praticiens en TCC ont de bons résultats avec les personnes souffrant de phobies, que ce sont les thérapeutes familiaux qui réussissent le mieux face aux adolescents anorexiques ou aux interrogations des nouveaux pères. Dans tous les cas, assurez-vous que le spécialiste que vous voulez consulter est bien en règle, qu'il a déjà fait ses preuves et que ses méthodes sont reconnues par sa profession. Ensuite, c'est une question de « feeling », chaque être humain est différent, et l'écoute que l'on attend d'un psy varie avec ce que l'on est prêt à lui dire. Le psy vous aide à libérer votre inconscient si vous le laissez y accéder, comme un médecin qui soigne un membre malade. Alors, comment choisir son psy ? En en parlant autour de vous, en lisant les ouvrages consacrés à ce sujet, et surtout en étant coopératif mais exigeant. N'oubliez jamais qu'il est toujours possible de changer de psy si vous ne vous sentez pas suffisamment en confiance.

Date de création : 06/08/2007 12:00
Contributions de Regine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


choisir son psy
Choisir son psy


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

France miniature parc d'attraction



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Mer Noire entre l'Europe et l'Anatolie: une mer pas comme les autres... CIC Filbanque consulter compte bancaire online


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Santé (3240 sites)
  Rubrique > Psychologue (104 sites)
  Rubrique > Sante mentale (87 sites)
  Rubrique > Psychothérapie (60 sites)


[Retour au guide Aquadesign]