envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Histoire


Alfred Rosenberg, l’idéologue du parti nazi



Né en 1893 à Reval, aujourd'hui Tallin en Estonie, Alfred Rosenberg suit des études d'ingénieur-architecte. Etudiant à Moscou, il assiste à la révolution puis se rend à Munich en 1918, où il fréquente l'Ordre de Thulé, une société secrète raciste
s'intéressant à l'Antiquité germanique. Il se rallie ainsi aux doctrines raciales de Dietrich Eckart, l'un des premiers membres du parti nazi. Le 1er juin 1923, il prend la suite d'Eckart en tant que rédacteur en chef du quotidien du parti le « Völkisher Beobacheter ». Eckart le présente à Hitler. Celui-ci organise le putsch manqué de la brasserie de Munich en 1923, destiné à démettre les hauts militaires allemands. Rosenberg y participe. Durant l'emprisonnement d'Hitler, Rosenberg tente de maintenir l'unité du parti mais échoue. Il devient vite l'idéologue du parti nazi et développe l'antisémitisme et nombre de théories raciales en diffusant « les protocoles des Sages de Sion », un faux document attribué aux Juifs qui voulaient, paraît-il, dominer le monde. Cette publication à grande échelle était sensée dévoiler « le complot juif » contre l'humanité. En 1929, il crée la Ligue combattante pour la défense de la culture allemande afin de combattre « l'art dégénéré ». Rosenberg est ensuite élu au Reichstag en 1930 mais son rôle politique sera toujours secondaire. Il écrivit également « le mythe du 20me siècle » en 1930. Dans cet ouvrage, il exprime ouvertement que la « race » est l'élément déterminant de la science, de l'art et de la culture. C'est lui qui organise le grand autodafé de Berlin du 10 mai 1933 où des milliers de livres sont brûlés, travaillant main dans la main avec le ministre de la propagande, Goebbels. Son idéologie ayant atteint son but, Alfred Rosenberg joue ensuite un rôle secondaire aux Affaires étrangères après 1933. Il est ensuite chargé de confisquer les oeuvres d'art ainsi que les bibliothèques aux Juifs à partir de 1940 puis, il est nommé « Ministre du Reich pour les territoires occupés de l'Est » en 1941. Il supervise ainsi les commissariats du Reich en promettant de dures années aux Russes bien que, plus tard, il va protester contre le sort réservé aux prisonniers de guerre... Rosenberg fut à la suite, reconnu responsable des massacres organisés à l'Est de l'Allemagne. Toujours attaché aux théories raciales, Alfred Rosenberg va créer l'Institut de recherche sur la question juive. Ainsi, en été 1944, il croit encore pouvoir réunir un grand congrès international antisémite alors que l'Allemagne est bien proche de la défaite ! Finalement, il démissionne de son poste de Ministre le 12 octobre 1944. Lors du procès de Nuremberg, il persistera en réaffirmant ses convictions nazies. Reconnu responsable des massacres organisés à l'Est de l'Allemagne, il fut condamné « pour plan concerté ou complot, crimes contre la paix, crimes de guerre et crimes contre l'humanité ». Alfred Rosenberg fut pendu le 16 octobre 1946 sans rien renier de son idéologie sur les races et sur la supériorité de la race aryenne.

Date de création : 09/08/2007 16:10
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Alfred Rosenberg
Alfred Rosenberg



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Hôtel Lotti 4 étoiles de charme Paris Le concombre,le cornichon,le melon,la courgette,la citrouille font partie de la famille des cucumis


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Guerres (19 sites)
  Rubrique > Seconde guerre mondiale (6 sites)


[Retour au guide Aquadesign]