envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Histoire


Pierre Laval, le plus grand collaborateur des nazis



Sombre personnage de l'époque de Vichy, Pierre Laval reste dans les mémoires comme étant le principal responsable de la collaboration française avec le régime nazi. Né le 28 juin 1883 à Châteldon dans le Puy-de-Dôme, Pierre Laval est issu d'une famille
d'aubergistes modestes. Il travaille pour payer ses études et devient avocat à Paris en 1907 après avoir obtenu une licence en sciences naturelles. Il adhère à la Section Française de l'Internationale Ouvrière (SFIO). Pacifiste et réformé, il n'approuve pas la Première Guerre mondiale et milite aux côtés de l'extrême-gauche, se sentant proche des idées d'Aristide Briand qui plaidait pour un rapprochement avec l'Allemagne et l'URSS. Après la guerre, il devient député puis maire d'Aubervilliers. Puis, Pierre Laval se rapproche de la droite alors qu'il devient plus riche. Il est nommé ensuite plusieurs fois Ministre à partir de 1925, à divers postes et dans différents gouvernements (Travaux Publics, Justice, Travail, Intérieur, Affaires Etrangères, Colonies, etc...) et devient même Président du Conseil des Ministres sous la IIIe République à quatre reprises avant de devenir Chef du gouvernement dans le Régime de Vichy. Dans les années 1930, tandis qu'Hitler, arrivé au pouvoir, développe son armement, Pierre Laval limite le budget de l'armée. Il se montre piètre diplomate alors que le parti nazi se développe en Allemagne. Il rencontre Staline en mai 1935 pour un pacte d'assistance franco-soviétique sans accord militaire ! De même, Mussolini lui confie qu'il va bientôt envahir l'Ethiopie et Laval n'a aucune réaction, ce qui est pris pour une sorte d'accord tacite. Inutile de préciser que Mussolini sera furieux quand Paris et Londres condamneront son intervention en octobre 1935 ! Pour lui, Laval est un traître ! Laval, lui, ne réagit pas et refuse de fermer le canal de Suez ce qui aurait pourtant provoqué le départ des Italiens de la région... De fait, Rome et Berlin se rapprochent et constituent un axe, provoquant la Seconde Guerre mondiale. Lors du Front populaire, Laval est mis à l'écart, devient hostile au socialo-communisme, embrasse des idées antiparlementaires et retourne dans le privé en faisant l'acquisition d'organes de presse (radio, journaux, imprimerie...). En 1940, c'est la défaite française. Ses médias sont mis au service de Pétain et le 12 juillet, Laval est nommé vice-président du Conseil du Maréchal. Il se rapproche de l'ambassadeur allemand et rencontre Hitler le 22 octobre 1940 à Montoire pour une alliance entre les deux pays. La France est désormais entraînée dans la collaboration. Il multiplie par la suite les signes d'allégeance, proposant plus qu'on ne lui demande (il donne l'or de Belgique qui avait été confié à la France, il cède les mines de cuivre de Yougoslavie... Un métal très important pour l'armement et préconise le retour du gouvernement à Paris sous la surveillance des Allemands). Son projet d'alliance avec les nazis l'emmène de plus en plus vers une collaboration active sous l'oeil inquiet de Pétain. Ce dernier le renvoie le 13 décembre 1940 et le remplace d'abord par Flandin puis par François Darlan. Laval est arrêté mais l'ambassadeur Otto Abetz le prend sous sa coupe à Paris, sous protection de l'armée allemande. Il va même jusqu'à passer en revue les troupes de la LVF habillées en uniforme nazi (légion des volontaires français contre le bolchévisme qui devait intervenir lors de l'opération Barbarossa en Union Soviétique). Ce jour-là, le 27 août 1941, Pierre Laval est victime d'un attentat. Il en sort blessé mais reprend le pouvoir le 16 avril 1942 en étant nommé chef du gouvernement du régime de Vichy par le Maréchal Pétain, influencé par les Allemands. Croyant en la victoire d'Hitler, Laval, soutenu par Pétain, renforce encore plus les liens de collaboration avec les nazis. Ainsi, il va sans cesse anticiper les désirs allemands sans avoir de contrepartie. Alors qu'il est persuadé d'avoir raison, une énorme majorité de Français le déteste mais Laval pense faire leur bonheur malgré eux... Dès juin 1942, il affirme à la radio qu'il souhaite la victoire de l'Allemagne contre les Bolcheviques. L'effet est catastrophique ! Laval est de plus en plus impopulaire. Il s'attaque ensuite à la Résistance en autorisant la Gestapo à pénétrer en zone libre en septembre 1942. En novembre, le sud de la France est envahi mais Laval ne bronche pas. En ce qui concerne la question juive, un premier convoi part de Drancy et de Compiègne pour rejoindre Auschwitz le 27 mars 1942. Une fois revenu au pouvoir, Pierre Laval va, une fois de plus, aider les nazis. Il propose, bien qu'il n'ait jamais fait preuve d'antisémitisme, dès juillet 1942, de livrer les Juifs étrangers vivant en zone libre ainsi que leurs enfants, en échange des Juifs français des deux zones. Apparemment, Laval ne savait pas ce qui se passait réellement dans les camps... Ainsi, il sera responsable de la rafle du Vel'd'Hiv' ainsi que de celle du 26 août 1942 en zone sud. En 1942, 43 000 Juifs sont déportés, la plupart du temps, livrés par la police française. Pourtant des Juifs français sont aussi déportés. 11 000 enfants de moins de 16 ans feront partie des convois, sur insistance de Laval lui-même. Ils ne reviendront pas. De même, dès le 12 mai 1942, Laval va proposer à Joachim von Ribbentrop, de la main-d'oeuvre française pour travailler dans les usines allemandes. Il va donc créer « la Relève » pour envoyer des travailleurs contre des prisonniers de guerre (3 ouvriers spécialisés contre un seul prisonnier paysan !). Seulement 17 000 ouvriers sont candidats pour partir en Allemagne travailler. Laval obéit donc aux Allemands et procède au Travail forcé. Pétain promulgue une loi le 4 septembre : 250 000 ouvriers sont enrôlés de force en six mois. Pierre Laval va encore plus loin en 1943 puisque tous les jeunes nés entre 1920 et 1923, soit de 17 à 20 ans, sont expédiés de force en Allemagne pour le travail obligatoire : en juillet 1943, ils seront au nombre de 650 000 ! Les opposants sont menacés de représailles. Tous les jeunes Français doivent partir, même les étudiants et les jeunes paysans. En France, l'économie sera exsangue. Beaucoup rejoignent alors la Résistance. Finalement, Laval prend conscience de son erreur et obtient d'Albert Speer un accord selon lequel les ouvriers français travailleront en France pour l'effort de guerre allemand. Pour lutter contre la Résistance, Laval crée aussi la Milice Française en janvier 1943 chargée de traquer les Juifs et les résistants. Ceux-ci sont torturés et exécutés ou déportés dans les camps de concentration. La Milice, sous la coupe de Darnand, sera connue pour de nombreuses exactions (vols, viols, agressions même contre les fonctionnaires et policiers). Il livre également en 1943 Léon Blum, Paul Reynaud et Daladier aux nazis. Après le débarquement, Laval démissionne, il part en Allemagne puis rejoint l'Espagne en mai 1945. Il est arrêté le 30 juillet 1945 et remis au Général de Gaulle. Traduit en justice en octobre 1945, il est conspué sans qu'il semble s'apercevoir ce qu'on lui reproche au juste. Il est exclu de son procès et sa défense refuse de plaider. Il est condamné à mort le 9 octobre pour Haute trahison. Le jour de son exécution, Laval absorbe une capsule de cyanure mais sauvé in-extrémis, il arrive dans la cour de la prison de Fresnes où il est passé par les armes le 15 octobre 1945. Son corps repose au cimetière Montparnasse. Son procès ne fut jamais révisé.

Date de création : 10/08/2007 13:30
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Pierre Laval
Pierre Laval


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Vermont, le pays des montagnes verdoyantes



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Psychologie cognitive compare le fonctionnement de notre cerveau à celui d’un ordinateur Ville de Château-Gontier en Mayenne et le refuge animallier de l’Arche


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Guerres (19 sites)
  Rubrique > Seconde guerre mondiale (6 sites)


[Retour au guide Aquadesign]