envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Histoire


Paul Reynaud : le Président du Conseil qui ne voulait pas d’armistice



Paul Reynaud, né en 1878 et décédé en 1966, reste en effet dans les mémoires comme le chef de la France qui voulait poursuivre la guerre en 1940 et préféra démissionner avant la conclusion de l'armistice. Né à Barcelonnette dans les
Alpes-de-Haute-Provence, Paul Reynaud fut élève d'HEC avant de s'inscrire au barreau de Paris à l'issue de ses études de droit. Haut en couleur, anticonformiste se tenant en marge des appareils, une carrière politique s'imposait à lui. Ses opinions politiques le situaient dans la droite modérée, mais le personnage lui-même n'avait rien de modéré, Paul Reynaud n'hésitait pas en effet à faire connaître ses opinions, même discordantes. Il fut successivement conseiller général, puis député modéré des Basses-Alpes de l'époque en 1919 et battu en 1924 lors de la victoire du Cartel des gauches. Redevenu député de Paris en 1928, il conservera ce dernier mandat jusqu'en 1940. Paul Reynaud était un financier hors-pair, son premier ministère fut donc celui des Finances dans le cabinet formé par André Tardieu, entre mars et décembre 1930, il devint ensuite ministre de la Justice dans le cabinet Laval de 1931 à 1932. Paul Reynaud était souvent en désaccord avec Laval, notamment sur sa politique déflationniste puis sur l'appui apporté par ce dernier à l'invasion de l'Éthiopie par les armées de Mussolini. L'homme de guerre en lui était favorable aux idées de Charles de Gaulle, alors lieutenant-colonel, qui préconisait la formation d'un corps de blindés motorisé, mais il ne parvint pas à lui faire avoir gain de cause. En septembre 1938, Paul Reynaud était Garde des Sceaux dans le cabinet Daladier et fit connaître publiquement sa farouche opposition à la conclusion des accords de Munich. Faisant contre fortune bon coeur, il s'attacha ensuite avec plusieurs brillants techniciens, dont Alfred Sauvy et Yves Bouthillier, à développer une politique énergique dont le but était de permettre l'augmentation des dépenses militaires tout en assurant la maîtrise des déficits publics, favorisés par une dévaluation. Dès le début de la guerre en France, Paul Reynaud mit en oeuvre une politique d'échanges économiques avec la Grande-Bretagne, dans le but de mettre en commun leurs ressources pendant la durée des hostilités. En mars 1940 il était ministre des Affaires Etrangères lorsqu'il fut appelé à la présidence du Conseil et cumula donc ces deux portefeuilles. Il renforça par la suite les liens avec Churchill et en mai 1940 lorsqu'il prit en charge la Défense Nationale, il nomma Weygand commandant en chef des armées. Paul Reynaud constitua ensuite un gouvernement composé notamment du maréchal Pétain, nommé vice-président du Conseil, et du général de Gaulle, nommé sous-secrétaire d'État à la Défense nationale. Cependant, il ne partageait pas les vues du Maréchal Pétain et de Weygand sur leur projet de capitulation sans armistice et la collaboration avec nos voisins d'outre-Manche. Le plan, proposant de conclure une union politique avec la Grande-Bretagne, qu'il avait préparé avec Jean Monnet et de Gaulle ayant été un échec, Paul Reynaud démissionna le 16 juin 1940, cédant la place au maréchal Pétain. En septembre 1940, il fut interné sur l'ordre du gouvernement de Vichy, jugé lors du procès de Riom, puis détenu au fort du Portalet à partir d'octobre 1941. Déporté en Allemagne de 1942 à 1945, il revint à la politique dès l'année suivante et remporta la députation du Nord qu'il conserva jusqu'en 1962. Bien qu'ayant milité pour le retour du Général de Gaulle au pouvoir en 1958, Paul Reynaud restait opposé à la politique anti-atlantiste et antieuropéenne du général. Farouchement opposé à l'élection du président de la République au suffrage universel, il se retira définitivement de la vie politique en 1962.

Date de création : 13/08/2007 15:24
Contributions de Regine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Paul Reynaud
Paul Reynaud


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Météo en Italie et climat



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Groupe Aviva l’assurance vie, l’assurance dommages et la gestion d’actifs John Fante : son héros, Bandini, est un peu autobiographique mais aussi inspiré de nous tous


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Guerres (19 sites)
  Rubrique > Seconde guerre mondiale (6 sites)


[Retour au guide Aquadesign]