envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Histoire


Bataille de Stalingrad, la bataille la plus sanglante de l’Histoire



En 1942, Stalingrad était la ville industrielle la plus importante d'URSS. Située sur la rive droite de la Volga, elle comptait 600 000 habitants. Au carrefour d'un réseau de voies ferrées menant aux réserves de pétrole du Caucase et au reste de l'Union Soviétique, Stalingrad possédait plusieurs usines dont celle qui fabriquait les chars de
l'Armée Rouge. Hitler déclencha une offensive contre l'URSS en juin 1941, à la grande surprise de Staline. Le but du Führer était non seulement de mettre un terme au Communisme mais aussi de s'emparer des richesses pétrolières de l'URSS. Pour atteindre le Caucase, il fallait prendre Stalingrad. Ce fut une cruelle défaite allemande. Au printemps 1942, Hitler recomposa ses troupes avec un nouvel état-major. Le 28 juin 1942, une nouvelle offensive fut déclenchée. Cette fois, les forces en présence étaient démesurées. Côté allemand, on recensait 900 000 hommes, 1 200 chars, 17 000 canons et 1 640 avions. Côté soviétique, la supériorité numérique était évidente : plus d'1,7 million d'hommes, 2 300 chars, 16 500 canons mais 758 avions. Les Allemands traversèrent la steppe Russe mais les Soviétiques pratiquèrent la politique de la « terre brûlée » démolissant tout derrière eux (barrages, villes, forêts...). Le 12 juillet, les premiers chars allemands arrivèrent aux portes de la ville. Le lendemain, une partie des habitants de la ville fut évacuée et des détachements de partisans organisés. Stalingrad était déjà protégée par trois lignes de défense mesurant 50 kilomètres. Une quatrième fut construite. Le 17 juillet, la bataille commença. La supériorité du détachement allemand tant au niveau des hommes que de l'équipement semblait avoir raison de la ville au bout de six jours mais contre toute attente, la ville tint bon deux mois au prix d'énormes sacrifices. Staline envoya alors des troupes en renfort menées par deux généraux hors pair Ieremenko et Vassilevski accompagné par le commissaire politique Nikita Khrouchtchev. La ville était bombardée massivement, les usines détruites ainsi que les voies de chemin de fer qui ravitaillaient Stalingrad. Le 5 septembre, l'armée de Von Paulus entra dans les faubourgs au prix de combats acharnés. Aidés par la population, les Soviétiques multipliaient les pièges, ils disposaient aussi de tireurs d'élite très bien entraînés. Septembre arrivé, l'hiver commençait à se faire sentir, or, les Allemands étaient mal équipés pour cette saison. Jusqu'au 18 novembre 1942, Italiens, Allemands, Roumains tentèrent de multiples offensives pour prendre la ville. Ils réussirent ainsi à s'emparer de l'usine de char, d'une partie du fleuve Volga mais en novembre, le fleuve commençait à geler. À ce moment de la bataille, l'on comptait 6,3 millions d'hommes côté de l'axe mais 6,1 millions côté soviétique. Les renforts d'armement étaient aussi désormais supérieurs du côté de l'Armée rouge. 200 000 Allemands se trouvèrent coincés à Stalingrad. Ce fut alors l'occasion pour Joukov de reprendre la main et de lancer une contre-offensive pour reprendre la ville. Le 19 novembre, les troupes allemandes furent encerclées. Les Allemands auraient sans doute pu se sortir de ce guêpier s'ils n'avaient pas cru Goering qui leur promettait 500 tonnes de vivres et de munitions par jour pour tenir le siège. Hitler donna alors l'ordre à Von Paulus de tenir, devant « vaincre ou mourir ». Une semaine plus tard, les troupes allemandes au nombre de 300 000 hommes furent complètement encerclées avec l'impossibilité de faire quoi que ce soit. Le ravitaillement promis avait du mal à parvenir ainsi que les troupes en renfort. En décembre, les Allemands tentèrent de rompre l'encerclement mais ce fut un échec. Fin janvier, les Soviétiques purent reprendre la ville, quartier après quartier. Ils détruisirent près de 550 avions allemands. Pendant ce temps, la Luftwaffe parachutait quelques vivres mais en quantités nettement insuffisantes. Les rations diminuèrent. Le 8 janvier 1943, Von Paulus qui n'avait pas oublié les ordres d'Hitler, refusa une capitulation proposée par les Soviétiques. Hitler maintint sa position le 24 janvier alors que Von Paulus lui demandait instamment de capituler. Alors que les Allemands étaient affamés, les Russes s'en prirent à tous les résistants, les batailles de rue se firent incessantes. Finalement, le 2 février 1943, Von Paulus se rendit. Les Soviétiques prirent 60 000 véhicules, 1 500 chars et 6 000 canons ainsi que 94 000 prisonniers dont 24 généraux et Von Paulus, nommé Maréchal peu de temps auparavant. 5 % des prisonniers reviendront après la guerre. La bataille de Stalingrad se soldait par une victoire soviétique avec un bilan désastreux (entre 1 et 2 millions de morts en comptant les civils). Ce sera le début de la retraite de l'armée allemande en Europe de l'Est. Jusqu'alors victorieuse, elle connaîtra défaite sur défaite jusqu'à la capitulation finale. L'extrême brutalité de cette bataille, le manque de prise en compte des civils, fit de Stalingrad, la bataille la plus sanglante de l'histoire. L'hiver russe avait, une fois de plus, eu raison des envahisseurs.

Date de création : 16/08/2007 10:02
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Bataille de Stalingrad
Bataille de Stalingrad


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Châteaux au Moyen Age, le château au X° et XI° siècle



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Grottes de Han sur Lesse en Belgique Cycle menstruel, on peut également employer le terme de règles


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Guerres (19 sites)
  Rubrique > Seconde guerre mondiale (6 sites)


[Retour au guide Aquadesign]