envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Arts, culture


Max Ernst, artiste du « surréel ».



Max Ernst est un artiste peintre allemand du début du XX ème siècle qui fut connu pour sa participation au mouvement Dada, puis au surréalisme, et enfin au mouvement moins connu, la pataphysique. Né en 1891 à Brühl, Max Ernst quitte ses études de philosophies pour se consacrer à sa passion, l'art. Il part de son Allemagne natale pour
rejoindre le quartier Montparnasse de Paris, qui fut l'un des plus prolifiques repères d'artistes au début du XX ème siècle. Il y rencontre Guillaume Apollinaire, poète français, ou encore Robert Delaunay, artiste peintre. Lorsque la guerre éclate en 1914, il part et sert l'armée allemande et combat face à une nation qu'il aime. Les combats et les atrocités de la guerre vont marqués son art, comme pour un grand nombre d'artistes, et il va se mettre à rechercher de nouvelles techniques d'expression, voulant créer un nouveau monde ou la guerre n'aurait pas sa marque. C'est pour cela qu'il va créer, aidé de Jean Arp et de Alfred Grunwald, une section Dada à Cologne. Il sera un des grands artistes de ce mouvement qui renouvelle la vision de l'art. Cependant son expérience avec le mouvement Dada s'achève en 1922, lorsqu'il retourne à Montparnasse pour y rejoindre ses amis. Il va peu à peu devenir un artiste surréaliste, est un des plus célèbre au côté de Dali, Magritte et bien d'autres. On lui doit par exemple une technique de dessin appelée « le frottage », qui consiste à laisser courir un crayon sur une feuille placée sur une surface quelconque, laissant apparaître la texture sur la feuille et créant ainsi des formes spéciales et uniques. Certaines personnes rapprochent cette pratique avec l'écriture automatique que les écrivains surréalistes, comme André Breton ou Jacques Prévert, utilisaient à l'époque. Même si le mouvement surréaliste place naturellement à sa tête des peintres comme Dali et sa « Persistance de la Mémoire », ou encore le célèbre « La trahison des images, ceci n'est pas une Pipe », de Magritte, Max Ernst est incontestablement un peintre important pour ce mouvement, à la fois par ses créations surprenantes et innovatrices que pour son impressionnant réseaux d'amis. En effet, Max Ernst est le premier artiste à avoir mis au point le roman-collage, son premier se nommant « La femme 100 têtes », qui fut considéré comme « le livre d'images idéal de cette époque » par les artistes contemporains. D'autre part, Max Ernst est lié de près ou de loin à un grand nombre de grands artistes du mouvement surréaliste. Il illustre ce grand réseau dans une toile, « Le Rendez-vous des amis ». Cependant une tension entre Breton, un des chef de file du surréalisme, et Eluard, poète ami de Ernst, provoque le départ de Max Ernst du groupe surréaliste. Peu à peu il se tournera vers le mouvement pataphysique. Lors de la seconde guerre mondiale, il doit fuir, comme beaucoup d'artistes allemands, et part alors aux USA où il se marie une troisième fois. Il y enseignera un certain temps avant de revenir vivre à Paris. Il meurt le 1 avril 1976, et est enterré au cimetière du Père-Lachaise. Max Ernst fut un grand artiste de son époque, parcourant les styles et offrant toujours des oeuvres incontournables. Même s'il ne fut jamais le chef de file d'un des mouvements auquel il a participé, il participa tout de même fortement à leur création.

Date de création : 24/08/2007 18:47
Contributions de Anaïs
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Max Ernst
Max Ernst


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Cardinal Mazarin, Jules Mazarin, en italien Giulio Mazarino



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Aladin, comédie musicale au Palais des congrés à Paris du 1.12.2007 au 7 janvier 2008 Corto Maltese : l’aventurier incernable et toujours si élégant!


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Peinture (1464 sites)
  Rubrique > Artiste peintre (1205 sites)
  Rubrique > Arts plastiques (121 sites)
  Rubrique > Biographies (13 sites)


[Retour au guide Aquadesign]