envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Gastronomie et Produits du terroir


Ville de Decize, les joies du tourisme fluvial à proximité de Nevers



Ville de tourisme fluvial située à la jonction du canal du Nivernais et du canal latéral de la Loire, Decize compte environ 6 000 habitants, nommés Decizois. Située dans le département de la Nièvre, à 35 kms de Nevers, dans la
région Bourgogne, elle vit naître le révolutionnaire Saint-Just, l'écrivain Maurice Genevoix, membre de l'Académie française ainsi que Marguerite Monnot, la musicienne préférée d'Edith Piaf dont on retiendra « Milord », « la goualante du pauvre Jean » et l'inoubliable « hymne à l'amour ». Occupé dès la préhistoire comme en témoignent des silex retrouvés sur les lieux par des archéologues, le site fut appelé Decetia par les Romains. Mais c'est surtout au Moyen Âge que tout commence avec une légende. En effet, l'évêque Aregius mourut à Nevers vers 558 et son corps fut placé dans une barque funéraire, comme il était parfois d'usage à cette époque. Curieusement, la barque, sans aucune aide, aurait remonté le courant jusqu'à Decize, où l'évêque est désormais enterré ! Depuis, Saint Aré est le Saint Patron de la ville. Les comtes de Nevers y firent construire au XIIe siècle, un château dont on peut encore aujourd'hui admirer les vestiges ainsi que des remparts et des tours de défense aux extrémités des deux ponts sur la Loire. Ses armoiries seront accordées par Philippe le Hardi, duc de Bourgogne, et son épouse Marguerite de Flandres en 1383. La ville prospéra jusqu'en 1559 date à laquelle un incendie détruisit toutes les maisons de la cité. Decize pansa ses blessures et le Prieuré Saint-Pierre fut vendu par les Bénédictins aux religieux Minimes. Ils entreprirent la reconstruction de la nef de l'église ainsi que les bâtiments annexes. On peut encore admirer aujourd'hui l'ancienne chapelle romane du couvent ainsi que son cloître. Ensuite, Mazarin acheta le duché de Nivernais en 1660 et séjourna quelques temps au château de Decize, mettant ainsi en lumière la vieille cité. Un peu moins de deux siècles plus tard, un barrage fut construit sur la Loire permettant la jonction du canal latéral de la Loire au canal du Nivernais. C'est donc à partir de 1836 que Decize trouva sa vocation fluviale. En 1848 fut érigé le symbole de Decize : la tour de l'horloge ou tour Guy Coquille en hommage à l'enfant du pays, né en 1523, qui fut jurisconsulte, publiciste et poète à ses heures. On retient de lui qu'il s'est farouchement opposé à la Ligue. Cette tour étrange atteint la hauteur de 33 mètres et comporte trois cloches dont la plus grosse ne pèse pas moins que 1,3 tonne ! Dans les années qui suivirent tout allait pour le mieux avant que la plus grande crue du siècle, atteignant 6,28 m, n'envahisse le bas du centre ville en octobre 1907. Après la reconstruction, la Première Guerre mondiale éclata et les locaux des écoles furent transformés en hôpital militaire. La période d'entre les deux guerres verra s'installer de nouvelles industries ainsi qu'un des premiers stades dévolus au tennis (le stade des Halles en 1926). L'usine Kléber-Colombes s'installera à Decize pour la fabrication de pneumatiques, de courroies de transmission puis de tuyaux (à noter qu'elle a été rachetée en 2000 par Michelin-Woco). Lors de la Seconde Guerre mondiale, la ville fut touchée et son pont bombardé. Aujourd'hui, Decize abrite plusieurs industries (céramique, caoutchouc, aluminium, bois) mais représente toujours un carrefour sur les voies navigables et le bourg s'étend de chaque côté du fleuve. À noter que l'un des deux bras de la Loire est mort, et chose surprenante, un pont enjambe désormais... une prairie ! L'on peut visiter les ruines du château des ducs de Nevers, l'ancien couvent des Minimes, les remparts de la ville, la porte du Marquis d'Ancre, l'église Saint-Aré ou se balader sur la promenade des Halles, longue de 900 m, à l'ombre des platanes bicentenaires. Le canal, déserté par les péniches, a laissé la place à un lieu de plaisirs et de détente, où vous pourrez farnienter sur une plage aménagée, vous baigner, pêcher ou pratiquer les sports nautiques. En effet, le stade nautique de Decize, contigu au camping et proche de la piscine et d'un grand plan d'eau, est une base de loisirs très conviviale. On peut y pratiquer le mini-golf, le pédalo et il comporte aussi une aire de jeux pour enfants, un bar et une piste de danse. Il est également possible de louer des bateaux électriques pour naviguer sur la vieille Loire et l'Aron afin de découvrir les joies de la navigation de plaisance.

Date de création : 30/08/2007 15:46
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Decize
Decize


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Visiter les demeures des grands personnages



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Amnistie : quand l’auteur d’une infraction ne peut plus être poursuivi par le Ministère public WellPack vente par correspondance


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Restaurant Nievre 58 (11 sites)
  Rubrique > Terrains de camping dans la Nièvre (5 sites)
  Rubrique > gîtes Nievre(58) (3 sites)
  Rubrique > Création site Nièvre 58 (3 sites)
  Rubrique > Construction maisons 58 Nièvre (un site)


[Retour au guide Aquadesign]