envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Film


Steve Mac Queen, acteur américain passionné de courses automobiles



Steve McQueen, Terrence Steven de ses vrais prénoms, est né le 24 mars 1930, à Indianapolis, et grandit auprès de sa mère Julian Crawford, après que son père les ai abandonné au bout de six mois. Il ne retrouvera la trace de ce père disparu que trois mois après le décès de celui-ci.
Le futur acteur connaît une enfance et une adolescence mouvementées, les « beaux-pères » qui se succèdent chez sa mère le poussent à vivre dans la rue où il pratique les petites arnaques. Son comportement lui vaut d'être placé dans une école pour jeunes fils de divorcés en difficulté pendant dix huit mois. En 1947, Steve McQueen s'engage dans les Marines pour trois ans. A l'issue de ces trois ans, il part à New York où il exerce des petits boulots pour survivre même s'il fréquente déjà des artistes. Ceux-ci l'incitent à s'inscrire à un cours d'art dramatique qui va révéler le talent du comédien. Il joue de petits rôles au théâtre et tourne quelques épisodes de feuilletons pour la télévision. Ses yeux bleus et son air de voyou séduisent Hollywood, Steve McQueen vient donc s'installer près des studios en 1957. En 1958, il joue un chasseur de primes dans « Au nom de la loi », série télévisée qui connaît un succès très populaire et va durer trois ans. Le cinéma lui offre ensuite un rôle important grâce à John Sturges et ses « Sept Mercenaires » en 1960 et l'acteur est enfin reconnu comme une valeur sûre du cinéma américain. Ses films suivants ont pour cadre la guerre, « L'enfer est pour les Héros » et « L'homme qui aimait la guerre » et sont bien accueillis, mais ensuite vient un nouveau grand succès. « La grande évasion » de John Sturges, sorti en 1963, devient dès sa sortie un film culte et Steve McQueen est définitivement intronisé star à Hollywood. Dans « Le Kid de Cincinnatti » en 1965, Steve McQueen incarne un personnage muré dans son impossibilité à communiquer avec les autres, le public lui fait un triomphe. Après de nombreux tournages dans des films à succès, l'acteur modifie son image de marque en 1968 dans « L'Affaire Thomas Crown » où il joue d'une séduction qu'il avait laissé de côté jusque là et s'investit dans le tournage du film « Bullit » qu'il fait diriger par Peter Yates. Steve McQueen est un fan de courses de voitures et de motos depuis son adolescence et il réussit à monter en 1971 un film, « Le Mans » sur sa passion. Il va même jusqu'à participer en personne aux Vingt Quatre Heures du Mans où il terminera second. Il tourne ensuite dans deux films de Sam Peckinpah, « Junior Bonner » et « Le Guet-Apens ». Cependant, son personnage le plus connu, Steve McQueen le trouve dans « Papillon », récit de bagne tiré du livre d'Henri Charrier. L'image de rebelle solitaire qu'il a toujours plus ou moins entretenue se trouve confortée et marquera la carrière de l'acteur jusqu'à la fin. Dans « la tour infernale », en 1974, il a pour partenaire Paul Newman et les deux plus belles paires d'yeux bleus du cinéma américain font merveille dans ce film catastrophe. En 1976, Steve McQueen s'écarte des chemins faciles en interprétant un film tiré d'une pièce de l'écrivain norvégien Henrik Ibsen : « Un Ennemi du Peuple ». Son professionnalisme l'amène à prendre quinze kilos et à se laisser pousser la barbe pour mieux incarner le personnage. Pourtant, cette nouvelle image est boudée par le public qui n'aime pas le film. Ses propositions suivantes échouent également et peu à peu, Steve McQueen plonge dans l'alcool et la dépression. Il fait son retour en 1979 avec « Tom Horn », un personnage de légende de l'ouest américain, et encore un de ces rebelles solitaires que McQueen affectionne. Son dernier film sera « le chasseur », un rôle de chasseur de primes dans l'Amérique contemporaine. Ce sera le dernier clin d'oeil de ce grand comédien qui meurt d'un cancer du poumon à l'âge de cinquante ans seulement.

Date de création : 03/09/2007 15:32
Contributions de Regine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Steve Mac Queen
Steve Mac Queen


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Voyage d'affaires : le temps, c’est de l’argent



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Ville de Clermont dans l’Oise, petite cité en pleine campagne Melina Mercouri, (1920-1994), actrice et femme politique grecque.


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Film (601 sites)
  Rubrique > Métiers du Cinéma (135 sites)
  Rubrique > Acteurs (30 sites)


[Retour au guide Aquadesign]