envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Astrologie


Philosophie : un terme trop longtemps galvaudé



On ne sait pas si le terme « Philosophie » ou « philosophe » signifie quelque chose pour tout à chacun. « Philosophie » soit « philo-sophia » vient du grec et veut dire « étude ou amour de la sagesse ». Quoi qu'il en soit, ce n'est pas le plus important aujourd'hui et les anciens philosophes se moqueraient bien de ces recherches
étymologiques futiles. Ce qui est sûr, c'est que depuis des décennies, la philosophie et son enseignement ont décliné. À vrai dire, maintenant, « on s'en fout » et la philo n'est qu'un cours que l'on suit par obligation sans que l'on sache pourquoi. Et pourtant ! Peu importe les déviances, la philosophie est une matière à l'abord scientifique et on ne peut plus nécessaire de nos jours... Le but étant surtout de penser par soi-même et non d'obéir à des systèmes politiques ou des religions qu'elles soient bouddhistes ou hindouistes puisqu'on les qualifie volontiers de « philosophies ». Postulat, introduction, démonstration, conclusion, voilà la démarche. N'en déplaise aux doux dingues qui en ont abusé pour se donner une image, la philosophie est une matière noble et digne d'intérêt, voire même essentielle pour permettre aux personnes de penser par elles-mêmes sans être des « moutons de Panurge ». Pour peu que vous vous penchiez sur la question, vous verrez qu'en philo, on distingue trois catégories d'approche. L'une est la « Morale », l'autre la « Psychologie et la logique », la troisième la « Connaissance ou la Sagesse ». En aucun cas, la philosophie ne peut être apparentée à une idéologie politique ou religieuse qui est bien trop subjective, émotive et influencée par des aspects et influences extérieures pour être une discipline rigoureuse même si l'on qualifie certains idéologues actuels de philosophes. Commençons par la Morale. Cette évaluation essaie de placer l'homme ou plutôt l'humain dans la société. Il s'agit là essentiellement d'attitudes à adopter ou de schémas à suivre pour pouvoir vivre correctement en société avec les autres, selon les lieux et les époques, donc : il ne faut pas tuer, pas voler, pas violer, il faut aider les autres, écouter, leur parler, partager ou au contraire vaincre et gagner en étant le meilleur. On voit donc bien les limites de cette morale ou comment plutôt elle a été utilisée et se contredit. Cet aspect moraliste (je préfère le terme moralisateur) a longtemps conduit à des erreurs en se rapprochant de l'idéologie dont la foi fait partie (on peut même rapprocher le Marxisme à une sorte de philosophie moralisatrice). Cela ne veut pas dire que la foi est mauvaise, surtout si son but est noble, cela veut dire qu'elle n'a rien d'une approche scientifique et raisonnée. La morale philosophique va plus loin puisqu'elle ne fait aucune différence entre les couleurs, les races, les sexes, les religions. Elle est donc plus légitime et ce, bien avant que les religions soient nées. C'est le système de la République grecque ou romaine. Poursuivons par la psychologie : on ne peut bien sûr éviter Monsieur Freud et sa théorie du Moi, Ca, Surmoi, etc... Sans éviter non plus Monsieur Lacan. Évidemment, il ne faut pas s'en moquer car tout individu a une influence sur sa vie et sur celle des autres. Autant donc essayer de comprendre d'où et à partir de quand viennent ou sont survenus les problèmes. Dans cette partie de la philosophie, il s'agit d'une relation de l'homme avec lui-même ou avec son entourage proche, ce qui peut déboucher sur un problème avec la Morale citée plus haut. Cela ne veut pas dire qu'il s'agit de Connaissance ou de Sagesse et c'est bien là où le bât blesse car la partie la plus noble de la philosophie, c'est donc la Connaissance ou la Sagesse. Qu'est-ce-que ça veut dire ? Cela ne s'apparente pas du tout à la Sagesse hindouiste ou bouddhiste qui, bien que plus sages que d'autres religions, érigent des préceptes moraux. La Connaissance est la partie la plus importante et essentielle de la philosophie. Car finalement, qui ne s'est jamais posé les questions : « d'où je viens, où vais-je, où irai-je ? ». En résumé, c'est quoi la vie, c'est quoi la mort ? Pourquoi on vit ? Pourquoi on meurt ? Qu'y a-t-il après la mort ? Qu'y a-t-il avant que je sois né ? A quoi je sers si c'est pour mourir ? Qu'est-ce que l'univers ? Existe-t-il ? Y a-t-il un Dieu ? etc... À ces questions, d'aucuns affichent des réponses en y croyant simplement. C'est donc la Foi. D'autres ne croient pas en ces réponses et leurs dilemmes résident dans le fait de se poser sans cesse les mêmes questions. La position des vrais philosophes ne réside donc pas à se poser en moraliste (comportement avec les autres), ni en psychologue (comportement envers soi-même) mais à l'extérieur en occultant ces matières étudiées ou appelées « philosophies ». L'existentialisme par exemple tend à prouver que l'existence précède l'essence. C'est un postulat. On est d'accord ou pas. Ensuite, Sartre produit une démonstration par rapport à son hypothèse et en arrive à la conclusion que l'homme est libre et qu'il peut agir sur son destin. C'est un exemple. Il est à noter d'ailleurs que les plus grands philosophes ont été des scientifiques (Descartes, Pascal), les deux matières ne se heurtant pas mais étant complémentaires. En résumé, la philosophie est une matière qui consiste à faire penser un homme tout seul, selon sa propre conscience et sa propre analyse, sans pouvoir être aliéné à une idéologie, la morale philosophique consistant elle à appliquer un mode de vie, ce qui est tout à fait différent puisqu'il s'agit d'une éthique de vie personnelle. Si vous vous intéressez à la philosophie, rien de tel que de lire les Grands, soit les traductions de Socrate (puisqu'il n'écrivait pas mais était un orateur), les Stoïciens, Platon, Aristote, Epicure, Descartes, Spinoza, Kant, Nietzsche, Sartre en ayant l'oeil quand même sur Marx en tant que moraliste ou Freud en tant que psychanalyste. Le fait est que la philosophie ne peut être appréhendée qu'en occultant toutes les déterminations connexes. Savoir réfléchir par soi-même, c'est ce que vous enseigne la philosophie et c'est pourquoi elle est une matière essentielle.

Date de création : 28/09/2007 15:33
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Philosophie
Philosophie



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
La cueillette des champignons : attention ! Elle est réglementée ! Rémy Bricka, l’homme orchestre au Théâtre de Dix Heures à Paris du 10 octobre au 12 décembre 2007


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Bouddhisme hindouisme (37 sites)
  Rubrique > Philosophie (30 sites)


[Retour au guide Aquadesign]