envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Gastronomie et Produits du terroir


Les spiritueux constituent un marché florissant



Dans les pays de tradition viticole comme en France et en Europe du sud, on consomme généralement les boissons alcoolisées à l'occasion du repas. Si le vin ou la bière, accompagnent les plats, les spiritueux se consomment avant en apéritif ou juste après en digestif. En raison des traditions d'élaboration et au terroir d'origine, les
spiritueux symbolisent chez nous un certain art de vivre et de consommer. Selon les chiffres récents, les spiritueux représentent 21,4 % de la consommation de boissons alcoolisées en France. Le vin, du haut de ses 52,8 %, reste en tête des préférences des français, aux cotés de la bière avec 17,9 %, puis les vins mousseux représentant 5,1 % et enfin le cidre 0,4 %. La production française de spiritueux s'élevait à 610 millions de litres en volume d'alcool pur en 2004, dont 240 millions de litre destiné au marché français et la majorité à l'exportation. Il faut savoir que la France est bien placée dans ce domaine, en tant que troisième producteur européen et neuvième mondial. Les spiritueux ajoutés aux autres filières des boissons dites « alcoolisées » représentent en France plus de 270 000 emplois directs. Ils consomment chaque année 50 millions de tonnes de fruits et de plantes aromatiques ainsi que 90 % du verre d'emballage utilisé en France. Dans la famille des spiritueux, on peut distinguer quelques grands courants. L'un des plus célèbre est celui des anisés avec le fameux pastis qui symbolise les vacances, ou l'absinthe, autrefois « Muse Verte » des Arts et des Lettres, qui est réapparue sous une forme moins nocive. Par ailleurs, de nouveaux anisés habillés de jaune fluo ont fait leur apparition dans les discothèques. Il faut en effet savoir que les spiritueux en général dépendent beaucoup de la consommation dans les lieux de vie nocturnes qui établissent des modes suivies ensuite dans la grande consommation. Les prémix sont un bon exemple de cet effet de mode, mélange de spiritueux et d'une boisson sans alcool, ils ont été l'objet d'une taxation dissuasive en 1997. Destinés aux enfants des buveurs de « long drink » à base d'alcool et de soda, ils ont été popularisés par les films américains. Victimes de leur succès, il ont ensuite été condamnés car ils encourageaient la consommation excessive d'alcool chez les jeunes. Parmi les autres spiritueux, les liqueurs sont un secteur en plein développement. Historiquement dominé par la crème de cassis ou plus récemment le trio mûre-pêche-framboise, le marché voit apparaître de nouveaux débouchés. On note en effet un engouement pour les liqueurs de fruits exotiques ou à base de crème, et la Manzana verde, liqueur de pomme verte d'origine espagnole, par exemple, obtient un grand succès. Il faut dire que les nouvelles formules ne se boivent pas dans les petits verres à liqueurs de nos grands-mères, mais en long drink. Consommé essentiellement en cocktails, le long drink, constitue en effet désormais un mode de consommation universel pour l'ensemble des spiritueux. Parmi ceux-ci, les eaux de vie telles que le Cognac, l'Armagnac et le Calvados connaissent une nouvelle jeunesse grâce à cette formule de long drink qui redynamise leurs ventes. Les fabricants de whisky ripostent à cette concurrence en sortant leurs bouteilles sous format 1 litre, voire 1,5 litre. Le marché, dynamisé par cet « effet grand conditionnement », représente aujourd'hui environ 38 % des spiritueux. Le rhum blanc, et autres TGV (non pas le train à grande vitesse mais la tequila, le gin et la vodka) se portent bien et se développent désormais sous formes aromatisées. Citons enfin les apéritifs, liqueurs et autres alcools typiques des régions de France qui attirent toujours bon nombre de consommateurs de spiritueux, recherchant le savoir-faire ancestral, l'esprit et la saveur du terroir. On le voit, le marché des spiritueux est vaste et florissant, car il a su s'adapter aux nouveaux modes de vie. Tout ceci reste néanmoins à consommer avec modération, naturellement...

Date de création : 03/10/2007 13:45
Contributions de Regine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir




Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

L’urbanisation : vers la fin de la ruralité ?



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
000000000000 Vespasien : Empereur romain (69-79). Le retour à la paix et le début de la dynastie des Flaviens


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Gastronomie et Produits du terroir (6469 sites)
  Rubrique > Bar et café (65 sites)
  Rubrique > Alcools divers (48 sites)


[Retour au guide Aquadesign]