envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Film


Sur les écrans : « l’ennemi intime ». Un film grand spectacle sur la guerre d’Algérie



Sorti hier en salles, « l'ennemi intime », dernier film du réalisateur français Florent-Emilio Siri, a le mérite de remettre les pendules à l'heure sur une guerre trop longtemps qualifiée « d'événement » dans les livres d'histoire. Car les « événements d'Algérie » étaient bel et bien une guerre entre la France et sa colonie. Ce film d'action dérangeant pour les bonnes consciences
françaises, a été écrit à partir de témoignages de soldats français. Ils sont dépeints à la fois comme des bourreaux et des victimes. L'action se déroule en 1959. Benoît Magimel incarne le lieutenant Terrien (jeu de mots ?), un dessinateur industriel qui face aux insurrections des Algériens, rejoint les forces françaises en Kabylie. Engagé dans la section du sergent Dougnac incarné par Albert Dupontel, il désapprouve très vite les méthodes de son supérieur, un « dur », obéissant au code de l'honneur militaire avec pugnacité alors que l'on plonge bientôt dans une barbarie sans nom. La ficelle est grosse : un bleu idéaliste qui ne connaît rien aux coutumes du pays ni même à la rébellion des Algériens qu'il ne comprend pas, se retrouve face à un vétéran désabusé qui a déjà traîné ses guêtres en Indochine et qui semble finalement revenu de tout. Dans un petit village Kabyle, la population obéit le jour aux Français, et la nuit aux résistants algériens. Pas facile pour les paysans de jongler entre les deux ! Une inspection « musclée » a lieu la nuit dans ce petit village. Le lendemain, les militaires français trouvent les villageois égorgés par les fellaghas. Des dizaines de corps jonchent les abords d'une pauvre maison. Dougnac réalise qu'il s'agit d'une sorte d'intimidation pour faire peur aux autres villages, les empêchant de collaborer avec les Français. Ainsi, d'emblée, l'on comprend que l'ennemi intime n'a rien d'intime et que ce film veut donner un souffle épique à la guerre d'Algérie, à l'image de « Platoon » d'Oliver Stone ou d' « Apocalypse now » de Francis Ford Coppola ou de « Voyage au bout de l'enfer » de Michael Cimino, films qui ont marqué le réalisateur et dont il est un fervent admirateur. Ainsi, les larges plans de « l'Ennemi intime » avec effets spéciaux, les scènes de combat, les paysages filmés en hélicoptère, les prises de vue en noir, gris et blanc font un peu oublier le but même du film : faire vivre la guerre d'Algérie de manière intime au spectateur. On ne comprendra pas grand-chose du ressenti psychologique des Français mais surtout des Algériens tant l'aspect guerrier est privilégié. Bien sûr, on sent que le réalisateur s'est documenté grâce à l'auteur du scénario Patrick Rotman mais la place de l'intime est bien vite occultée au profit de scènes spectaculaires. Rappelons ici que Patrick Rotman est l'auteur de scénaris comme « Chirac », « François Mitterrand, le roman du pouvoir » ou encore « la guerre sans nom », documentaire réalisé avec Bertrand Tavernier et déjà consacré à la guerre d'Algérie. Ainsi, on a peine à y croire quand le lieutenant Terrien lance « Quand un ordre est moralement inacceptable, on doit le refuser, mon capitaine » alors que c'est la première fois que ce gentil humaniste est confronté à la torture ! On aurait peut-être préféré pour que ses sentiments soient révélés, qu'il reste coi devant tant d'ignominie ne sachant comment agir, voire qu'il hurle en se révoltant... Cela aurait tenu de l'intime. Un peu plus tard il lance : « on ne peut pas répondre à la barbarie par la barbarie ! Un jour il faudra négocier avec les Algériens »... Certes, cette phrase est bien normale mais un peu trop « politiquement correcte » pour être crédible. Quant au point de vue algérien, on n'en retient que le destin de deux soldats arabes qui doivent combattre leurs propres frères après avoir défendu la France occupée. On ne comprend pas les revendications algériennes ni le pourquoi de cette insurrection qui va se transformer en révolte puis en guerre. On ne verra qu'un enfant algérien qui renie son protecteur français de manière tout à fait symbolique. Alors bien sûr, il n'est pas question ici de renier le talent de Florent-Emilio Siri, passionné par les films de guerre et d'action. Le fait qu'il ait voulu décrire la guerre d'Algérie en y mêlant des soldats perdus dans une guerre qui les dépasse et les détruit, n'est pas étonnant. Évidemment, c'est un point de vue, l'idéaliste ne peut rien faire dans cette guerre pourrie, comme toutes les guerres d'ailleurs, il perd ses repères et n'ose même plus affronter le regard de sa femme lors d'une permission. Le problème avec ce film, dérangeant je le répète et c'est tant mieux, c'est que les Français tout comme les Algériens ont commis des horreurs et qu'il manque un peu plus de témoignages puissants algériens expliquant le pourquoi de cette révolte, le pourquoi de cette guerre car eux, finalement, n'avaient pas grand-chose à perdre et c'est bien là où l'intimité des personnages manque dans ce film. Montrer la réalité d'une vraie guerre trop longtemps non dénommée ainsi ? Oui ! Mais il fallait aller jusqu'au bout et ne pas se contenter des états d'âme français qui prennent bien trop de place par rapport aux états d'âme des Algériens ! De même, l'intime ne prend pas de proportion car on ne tente même pas d'expliquer pourquoi des hommes lambdas ont procédé à de telles atrocités... Ce film aura eu le mérite pourtant comme je le disais plus haut de mettre un nom sur ces années trop longtemps tues : la guerre d'Algérie bien que d'autres documents existaient auparavant qui ont fait état des atrocités commises dans les deux camps. Rien que pour ça, mon conseil est d'aller le voir pour vous faire une opinion.

Date de création : 04/10/2007 17:04
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


l’ennemi intime
Ennemi intime



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Observatoire du Pic du Midi : pour les amoureux d’astronomie Plaque d’immatriculation : ça va changer en 2009 !


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Film (601 sites)
  Rubrique > Actualités cinéma (74 sites)
  Rubrique > Films de Guerre (2 sites)


[Retour au guide Aquadesign]