envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Arts, culture


La Cité de l’Immigration à Paris : un musée pas comme les autres



Ouverte le 10 octobre 2007 dans la plus grande indifférence, la Cité de l'Immigration, située près de bois de Vincennes a pris la place du Musée des Arts africains et océaniens. Après vingt ans de débats, la Cité Nationale de l'Histoire de l'Immigration (CNHI) a finalement ouvert ses portes au Palais de la Porte Dorée dans le douzième
arrondissement de Paris. Le projet fut imaginé en 1985 avant d'être laissé pour compte puis repris en 2003 sous le gouvernement Raffarin. Cela a encore tardé car on avait du mal à cerner ses fonctions, sa destination, son statut ou même la clientèle qui serait visée. L'inauguration de la Cité a encore été retardée car huit chercheurs qui protestaient contre la création d'un Ministère de l'immigration et de l'identité nationale. Le défi était donc grand pour mettre en place un tel musée dont le but était d'en finir avec la « guerre » entre nostalgiques et opposants des anciennes colonies ou entre intégration ou rejet de toute forme de différence. Aujourd'hui, la Cité « se veut un élément majeur de la cohésion sociale et républicaine de la France » (cf le site http://www.histoire-immigration.fr/). Sa tâche est de rassembler et d'exposer les éléments nécessaires à la compréhension de l'histoire de l'immigration en France surtout depuis le XIXe siècle. Le but, quant à lui, vise à faire un peu mieux appréhender l'intégration des immigrés et surtout de faire évoluer les mentalités. Ainsi les missions de la Cité de l'immigration s'orientent autour de plusieurs axes : - la conception et la gestion du musée dont la mission est de conserver et présenter au public des collections sur l'histoire, les arts et les cultures de l'immigration – la conservation, la protection et la restauration des biens culturels inscrits à l'inventaire du musée – l'enrichissement des collections nationales – le rassemblement des documents relatifs à l'histoire, aux cultures de l'immigration propre mais aussi des personnes qui en sont issues, ces documents et informations étant de toute nature et de tout point de vue (économie, démographie, politique, société, etc.) – la diffusion de toutes ces informations auprès du public ou des professionnels – le développement d'un réseau pour la diffusion des informations (associations, collectivités, institutions, entreprises, syndicats, etc.). Bien sûr, le défi est grand : faire admettre à tout à chacun que la France s'est construite peu à peu avec l'apport de nouvelles identités culturelles en apprenant l'histoire de l'immigration ; c'est donc faire admettre l'importance de l'apport des immigrés et faire reconnaître la place de « l'étranger » dans l'histoire de France pour la construction d'un patrimoine commun. C'est donc en vertu de cette noble démarche et pour montrer l'importance qu'elle revêt que la Cité de l'Immigration a été instaurée sous le label « musée national » dans un palais de la République avec une approche historique et scientifique sérieuse plaçant la question coloniale au coeur des débats ainsi que la vie actuelle des immigrés ou de leurs descendants depuis deux siècles. Mais l'histoire n'est pas tout, il fallait aussi placer l'immigration dans l'actualité avec un lieu et un réseau actif aux fins de collecter d'autres informations immédiates avec la participation des habitants eux-mêmes. Ainsi, par exemple, une « galerie des dons » va être mise en service pour recueillir le maximum d'éléments afin de bien faire comprendre le rôle actuel ou l'histoire des immigrés ou descendants d'immigrés afin que l'immigration devienne un thème culturel légitime et non plus un thème politique utilisé à des fins souvent racistes ou injustifiées économiquement. Le projet doit enfin s'accompagner de spectacles, théâtres de rue, créations pluridisciplinaires afin que l'étranger ait sa place dans la cité avec une reconnaissance de ses talents et l'acceptation de ses différences. Avec un musée national, des expositions temporaires, un réseau efficace, des colloques, des séminaires, des activités pédagogiques, des manifestations artistiques, des ressources en ligne, des films, des concerts, des débats, une médiathèque, des ateliers, la Cité de l'Immigration a un véritable défi à mener. Bien sûr, tout cela prendra du temps mais souhaitons bonne chance à la Cité de l'Immigration, bien peu médiatisée, à tort, convenons-en.

Date de création : 02/11/2007 14:04
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


La Cité de l’Immigration à Paris
La Cité de l’Immigration à Paris


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Le Zimbabwe : un pays du Sud de l’Afrique en pleine crise



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Elle d’Yves Saint Laurent, un parfum sublime, riche et subtil Les homosexuels de la Cour de France étaient bien plus nombreux qu’il n’y paraît !


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Arts, culture (4549 sites)
  Rubrique > Arts (589 sites)
  Rubrique > Musées (26 sites)


[Retour au guide Aquadesign]