envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Livres


La véritable histoire de Zelda Sayre Fitzgerald, héroïne du prix Goncourt 2007 « Alabama Song »



Vous le savez, le prix Goncourt 2007 a été décerné à Gilles Leroy pour son roman « Alabama Song » qui retrace la vie de Zelda Fitzgerald, l'épouse de l'écrivain américain, auteur de nouvelles et de romans bien connus comme « Gatsby le magnifique », « Tendre est la nuit » ou encore « Le dernier nabab ». Mais qu'est-ce qui a donc
poussé Gilles Leroy à se pencher sur la vie de Zelda Fitzgerald ? Sans doute le destin dramatique de cette femme libérée condamnée à vivre à l'ombre du grand écrivain... Née le 24 juillet 1900 à Montgomery en Alabama, Zelda est une petite fille assez aventureuse et peu farouche. Elle est élevée dans une ambiance assez morose car, si sa mère la gâte beaucoup, son père, un avocat de renom et de plus membre de la Cour Suprême de justice, est un être froid et distant. Bizarre, Zelda l'est dès l'enfance car elle collectionne les mauvaises notes en classe et les remarques désobligeantes sur son carnet scolaire pour son comportement plus que désinvolte et parfois irrespectueux envers ses professeurs. Elle s'entoure ainsi d'une petite cour d'amies et surtout d'admirateurs car elle est jolie Zelda, très jolie avec ses longs cheveux blonds et ses yeux noirs qui en font craquer plus d'un. L'on dit d'elle que c'est l'une des plus belles filles d'Alabama... Pas étonnant qu'elle soit si délurée car elle collectionne les prétendants et les fait attendre, chacun leur tour, sûre de son charme et de sa beauté, alors même qu'elle connaît déjà son futur mari Scott Fitzgerald. Elle le rencontre à la fin de la Première Guerre mondiale alors qu'il est soldat en garnison près de Montgomery. Les débuts de leur amour sont un peu chaotiques, il ne croit pas en sa fidélité, elle l'admire en tant qu'écrivain mais pas en tant qu'homme car Zelda trouve Scott un peu trop faible, voire indécis. Ils se marient pourtant en 1920 mais sombrent tous deux peu à peu dans l'alcoolisme ce qui exacerbe leur rivalité. Le couple s'installe à New York. Zelda et Scott rencontrent des intellectuels et voyagent beaucoup, notamment en Europe. Scott Fitzgerald sort vite de l'anonymat et son talent d'écrivain est reconnu par tous. Durant les années folles, Scott et Zelda sont l'emblème des années 20, l'incarnation des « people » d'aujourd'hui, apparaissant dans la presse et célébrés comme les stars hollywoodiennes de l'époque. Le couple est vu partout, ce ne sont que fêtes débridées et alcool à volonté. Leur relation commence alors à se dégrader. L'argent gagné par Scott est volatilisé dans des soirées mondaines. Scott Fitzgerald devient un alcoolique notoire connu de tous. Il écrit de temps à autre mais sa santé est de plus en plus défaillante. Durant ce temps, Zelda accompagne toujours Scott dans sa descente aux enfers. Le couple rencontre Ernest Hemingway à Paris et Scott Fitzgerald l'aide à faire connaître ses oeuvres, bien que Zelda n'apprécie pas Hemingway. Elle le traite même de « faux jeton ». En fait, elle est jalouse de l'intérêt que porte Scott à Hemingway, elle fait semblant de tenter de se suicider pour attirer l'attention sur elle, elle suspecte son mari d'avoir même une relation homosexuelle avec Ernest. Pourtant, le couple infernal Scott et Zelda ont une petite fille, Scottie, mais cette dernière est élevée par des nurses bien que Zelda affirme haut et fort qu'elle adore sa fille. Dès 1924, les choses se gâtent dans le couple qui se déchire. Zelda a une aventure avec un pilote, Edouard Jozan. En réponse, Scott enferme Zelda dans la maison mais finalement le beau Edouard se suicide semble-t-il, tout au moins c'est ce que le couple raconte « pour faire bien ». En fait, tous deux commencent à sombrer dans la folie mais c'est surtout Zelda que l'on remarque pour ses excès. Il faut dire que Scott Fitzgerald est un drôle d'individu car lorsque Zelda écrit des nouvelles en 1925, c'est Scott qui les signe de son nom bien connu. D'autres histoires signées par Zelda disparaissent subitement. C'est ainsi que peu à peu, cette femme libérée, représentant justement la liberté des femmes, tombe sous le joug de son mari qu'elle aime et qu'elle jalouse en même temps en l'accusant de l'avoir plagiée à plusieurs reprises ou d'avoir subtilisé son journal intime pour l'utiliser dans ses propres écrits. Elle devient peu à peu schizophrène en étant tour à tout apathique ou survoltée, montrant un intérêt à la limite de l'obsessionnel pour la danse et le ballet. Bien qu'elle soit douée, son mari s'oppose à son désir de devenir danseuse professionnelle... Scott apparaît pour Zelda de plus en plus comme un monstre qui l'empêche de s'épanouir, ne l'aidant en rien, lui volant ses textes, ne s'intéressant pas à elle. Le fait est que Zelda s'ennuie tandis que Scott écrit et ce dernier veut absolument la garder à la maison de peur qu'elle le trompe à nouveau. Zelda sait qu'elle est douée et elle veut le prouver. Malgré l'avis de Scott, elle reprend ses cours pour devenir danseuse professionnelle et ayant soif de prouver, s'entraîne tous les jours jusqu'à la fatigue extrême. Zelda est épuisée, moralement et physiquement. Elle entre dans la spirale de la dépression qui s'accompagne de troubles obsessionnels compulsifs. En 1930, son époux la fait admettre dans un hôpital où elle est jugée schizophrène. Scott Fitzgerald meurt le 21 décembre 1940. Entre-temps, Zelda aura produit quelques oeuvres dont son unique roman « Save Me the Waltz » (Accordez-moi cette valse) ainsi que des tableaux abstraits, des parties d'oeuvres non publiées, des lettres pour Scott et elle va s'éteindre le 10 mars 1948 dans l'incendie de l'hôpital psychiatrique de Asheville en Caroline du Nord. Considérée comme l'incarnation de la femme libérée des années 20, Zelda Fitzgerald est surtout connue pour avoir été une source d'inspiration indéniable pour son époux Scott Fitzgerald. C'est un bel hommage que lui a rendu Gilles Leroy dans « Alabama Song ».

Date de création : 13/11/2007 20:07
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Alabama Song
Alabama Song


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

La bougainvillée, une merveilleuse plante tropicale aux fleurs somptueuses



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Le prix Interallié est attribué à Christophe Ono-di-Biot pour « Birmane » Château du Haut-Koenigsbourg en Alsace, le Moyen Âge comme si vous y étiez


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Livres (635 sites)
  Rubrique > Librairie en ligne (78 sites)
  Rubrique > Achat de Livres (8 sites)
  Rubrique > Critique littéraire (7 sites)
  Rubrique > Concours et prix littéraires (6 sites)


[Retour au guide Aquadesign]