envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Arts, culture


Maurice Béjart, le maître de la danse contemporaine, est décédé à l’âge de 80 ans



Le monde de la danse est en deuil. Maurice Béjart est décédé à Lausanne en Suisse où il était hospitalisé pour des problèmes cardiaques et rénaux. Sa santé était fragile depuis plusieurs années, l'obligeant à réduire son activité prolifique qui avait fait l'admiration de tous... Né à Marseille en 1927, Maurice Berger est le fils du célèbre
philosophe Gaston Berger. Le petit garçon perd sa mère alors qu'il est âgé de 7 ans. Il découvre la danse alors qu'il a 14 ans. C'est son médecin qui lui conseille cette discipline pour « fortifier son corps malade ». Il obtient son bac et une licence de philosophie et Maurice Béjart suit parallèlement une formation de danse classique à Londres et à l'Opéra de Paris où il apprend auprès de Serge Lifar puis auprès de Roland Petit. Décidé à se consacrer uniquement à la danse, Maurice Béjart signe sa toute première chorégraphie en 1951 « L'Inconnu » puis réitère à l'occasion d'un film suédois « L'Oiseau de feu ». Il en est aussi le premier interprète. En 1955, avec sa compagnie « les Ballets de l'Etoile », il crée « Symphonie pour un homme seul » et devient connu de la presse et du grand-public. Car en effet, le rêve de Béjart est de mettre les ballets à la portée de tous alors que jusqu'à présent, il s'agissait plutôt d'un public confidentiel. Ainsi, il crée à Bruxelles en 1960, « le Ballet du XXe siècle » et avec sa troupe, il parcourt le monde entier en se ralliant un public de plus en plus large. L'année suivante, il monte « le Boléro » de Maurice Ravel qui est un succès mondial. Avec toujours à l'esprit, la volonté de démocratiser les ballets classiques et la danse tout simplement, il accepte l'invitation du Festival d'Avignon en 1966, festival créé par Jean Vilar pour démocratiser le théâtre et le délocaliser. Le « Ballet du XXe siècle » de Béjart entre donc dans la cour d'honneur du Palais des Papes et c'est un triomphe. Plus tard, Maurice Béjart va s'intéresser aux danses perses et indiennes et ses créations vont être présentées à Téhéran avec le soutien de la reine Farah Diba Pahlavi, l'épouse du dernier Shah d'Iran. Il va lui rendre hommage lors des célébrations du 2500me anniversaire de la monarchie iranienne en présentant deux ballets « Golestan » (La roseraie) et « Farah » en travaillant avec des artistes iraniens. Maurice Béjart va alors se convertir à l'Islam et répètera jusqu'à la fin que cette expérience iranienne a joué un rôle capital dans sa carrière, tant sur le plan artistique que spirituel. Revenu en Belgique, Béjart décide de quitter définitivement ce pays en 1987 suite à un conflit d'autorité. Il part alors en Suisse, à Lausanne et y fonde le « Béjart Ballet Lausanne ». Lors de sa carrière de chorégraphe, Béjart va accueillir des danseurs de toutes nationalités mais aussi de tous niveaux. Il se produira dans tous les pays, avec les plus grands comme Patrick Dupont au Japon et essaiera de réhabiliter la danse masculine. Ses ballets deviennent de véritables spectacles mêlant musique, chant lyrique, théâtre, chorégraphie. Nouveauté aussi, il n'hésite pas à mettre en scène les grands problèmes d'actualité comme le Sida ou l'écologie. Nommé membre de l'Académie des Beaux-Arts en 1994, il reçoit aussi le Prix de Kyoto en 1999. Maître de la danse contemporaine, Béjart a aussi fondé l'école Mudra de Bruxelles qui va dispenser des cours de danse à de tous jeunes talents pour faire connaître la danse contemporaine en Europe ainsi que l'école-atelier Rudra, une des écoles les plus connues dans le monde. Sortant des sentiers battus, Maurice Béjart travaillait dernièrement sur son dernier spectacle « le Tour du Monde en 80 minutes » qui va être présenté à partir du 20 décembre à Lausanne en première mondiale avant d'être produite à Paris puis en tournée internationale. Maurice Béjart qui a révolutionné le monde de la danse est donc décédé ce matin à Lausanne et sa troupe est attendue à Paris en février 2008 car « The Show Must Go On » comme chantait son ami Freddie Mercury dans le groupe Queen peu avant de s'éteindre en 1991...

Date de création : 22/11/2007 14:16
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir




Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

William Taft, le 27e Président des Etats-Unis à l’ombre de Theodore Roosevelt



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
L'andouille de Vire : un régal de traditions Neuf-Brisach, cité fortifiée de Vauban en Alsace


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Danse (301 sites)
  Rubrique > Association artistique (56 sites)
  Rubrique > Danse (50 sites)


[Retour au guide Aquadesign]