envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Voyages


Vénissieux, une ville en pleine mutation dans le département du Rhône



Troisième commune du département du Rhône en nombre d'habitants (57 600 Vénissians lors du recensement de 2004), Vénissieux est située dans la banlieue sud de Lyon, sur la rive gauche du Rhône. La ville appartenait à la province du Dauphiné avant d'être rattachée au
département du Rhône en 1852. La première mention de Vénissieux date de 656 : un document attribué à l'évêque de Lyon évoque en effet la « Villa Vénciès » dans le prieuré dépendant de l'abbaye royale de Saint-Pierre-de-Lyon. Plus tard, « Venicies » devriendra Venissieu puis Vénissieux. En 1894, Marius Berliet, un lyonnais, met au point sa fabrication de moteurs et de voitures puis de camions en 1906. Lors de la Première Guerre mondiale en 1915, ses commandes de camions militaires vont exploser. C'est alors qu'il va installer ses usines sur un terrain situé sur les communes de Vénissieux et de Saint-Priest. Afin de loger ses ouvriers, il va faire construire une cité qui portera son nom. Aujourd'hui, la firme Berliet a été absorbée par Renault Véhicules Industriels (actuellement Renault Trucks) et de nombreuses autres entreprises industrielles s'y sont installées aux alentours. Avec cette industrialisation, l'explosion démographique de Vénissieux exige dans les années 1960-1970 la construction de nouveaux logements. En effet, de 20 000 habitants dans les années 1950, Vénissieux atteignait plus de 75 000 habitants vingt ans plus tard. C'est ainsi que la cité des Minguettes vit le jour entre 1963 et 1974 à la place des anciennes vignes car Vénissieux était autrefois un gros village agricole. Cette forme d'urbanisation avec de grands ensembles était typique dans ces années de croissance et bien des années plus tard, Les Minguettes seront synonymes de quartier défavorisé et en grande difficulté. À noter cependant que dans les années 1980, un effort fut fait au niveau de la rénovation urbaine avec un habitat plus humain et un meilleur cadre de vie. Cependant, Vénissieux a encore aujourd'hui la réputation d'une ville chaude de banlieue, bien que des efforts aient été effectués pour redresser cette mauvaise image. Le nom de ce plateau des Minguettes qui domine la ville vient d'un grand bourgeois qui était l'ancien propriétaire des terrains : Emile Minguet. En 2009, un premier tronçon d'une nouvelle ligne de tramway va relier le quartier à la place Mendès France de Lyon et à terme, cette ligne sera prolongée jusqu'à la Part Dieu. De l'histoire de Vénissieux ne restent que quelques bâtiments. La place Léon-Sublet représente le coeur de l'ancien bourg moyenâgeux. Autrefois s'y tenait fièrement un château fort qui a été complètement détruit. On trouve sur cette place l'ancienne mairie datant du XVIIIe siècle et servant aujourd'hui de local pour le musée communal de la Résistance et de la Déportation. Le plus ancien édifice est l'église Saint-Germain dont la chapelle et le clocher datent du XVe siècle. Elle abrite une peinture du XVIIIe siècle inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques. Les amateurs de voitures pourront se rendre, quant à eux, au musée Berliet qui présente des véhicules anciens et modernes. Vénissieux dispose aussi d'un centre nautique intercommunal, d'une auberge de jeunesse internationale et d'une « Maison du Peuple », un ancien lieu de revendications ouvrières transformé en centre des syndicats mais aussi en théâtre municipal et en lieu d'exposition. La commune offre aussi de nombreux espaces verts comme le parc de Parilly étalé sur 178 hectares sur les communes de Bron et de Vénissieux. Il présente une zone boisée pour les balades en famille, les cyclistes ou les joggers mais aussi une zone sportive avec un grand stade. Le plateau agricole des Grandes Terres s'étendant sur plus de 450 hectares, permet aussi des balades dans la nature au milieu des grandes cultures céréalières et oléagineuses. Le Projet Nature des Grandes Terres a été lancé en 1998 par les communes de Vénissieux, Feyzin, Corbas et Saint-Symphorien-d'Ozon afin de préserver le patrimoine en améliorant la qualité paysagère de l'agriculture (ainsi des centaines d'arbres ont été plantés). Avec l'aide des agriculteurs, des sentiers y ont été aménagés ainsi que des aires de pique-nique. Vénissieux est aussi l'une des villes les plus fleuries du département avec trois fleurs. D'ailleurs, une rose est née à Vénissieux. On l'appelle « Vénissiane » et c'est l'une des variétés de roses les plus connues.

Date de création : 27/11/2007 16:05
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Vénissieux
Vénissieux



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Poudre, poudre compacte ou ultra compacte : faire le bon choix Défenses naturelles affaiblies, probiotiques Bion : Vu à la télé


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Voyages (5565 sites)
  Rubrique > Voyage en France (244 sites)
  Rubrique > Villes et villages de France (82 sites)
  Rubrique > Blog voyage (70 sites)


[Retour au guide Aquadesign]