envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Gites en France et location gites


Département Martinique (972)



La Martinique est un département faisant partie des Petites Antilles françaises. Elle est située à 150 km de la Guadeloupe dans la mer des Caraïbes, à 450 km des côtes du Venezuela ainsi qu'à 7 000 km de la métropole (- 4 heures). Avec une superficie de 1 128 km2 (60 km de long sur 20 km de large, distances
maximum), l'île aux fleurs, telle qu'on la surnomme, abrite environ 400 000 habitants et comporte quelque 350 km de côtes parfois abruptes, souvent paradisiaques. Elle est, comme la Guadeloupe, entourée d'un chapelet de petites îles. À la fois région et département, la Martinique a comme préfecture Fort-de-France et comme sous-préfectures Le Marin, Saint-Pierre et La Trinité. On y recense 34 communes et son point culminant est le volcan de la Montagne Pelée, toujours en activité, qui atteint 1 397 m. Le volcan des Pitons du Carbet est lui aussi en activité (1 196 m). La Martinique est donc soumise à des risques sismiques importants. Au Nord de l'île se situe une zone humide avec une végétation luxuriante, tandis que le centre avec la montagne Pelée est couvert de forêt vierge. Au sud, la végétation est moins abondante et c'est là que l'on trouve les grands complexes touristiques de l'île. Peuplée d'abord d'Amérindiens dès le 1er siècle soit d'Arawaks venant de la forêt amazonienne, la Martinique fut ensuite envahie par les Indiens Caraïbes qui pratiquaient l'agriculture, la pêche et la cueillette. Ils produisaient des céramiques magnifiquement décorées comme en témoignent le site de Vivé près de la mer et celui de l'Anse Trabaud près de la commune de Sainte-Anne ou le site du Diamant. Les habitants y vivaient en paix quand Christophe Colomb découvrit la Martinique le 15 juin 1502. Il croyait toujours atteindre les Indes par cette voie et il en était à son quatrième voyage ! La Martinique fut ensuite colonisée en 1635 par Pierre Belain D'Esnambuc pour le compte de la France et la première colonie française fut Saint-Pierre. Des gouverneurs furent envoyés qui fondèrent Fort-Royal, actuellement Fort-de-France. Comme la Guadeloupe, la Martinique fut menacée à de nombreuses reprises par des incursions britanniques mais elle deviendra définitivement française en 1816 demeurant ainsi après la perte de Saint-Domingue, la principale colonie française des Antilles. Saint-Pierre deviendra alors la principale ville des Antilles au XIXe siècle et connaîtra une grande prospérité malgré l'éruption du Mont Pelé le 8 mai 1902 qui fera 30 000 morts. Aujourd'hui, les sites archéologiques sous-marins font le bonheur des plongeurs. Auparavant, les conditions d'esclavage furent telles que l'on estime que pour peupler l'île de la Martinique d'esclaves, il fallut en importer autant que dans tout l'ensemble des colonies britanniques existant à l'époque et qui formeront les Etats-Unis d'Amérique. L'esclavage resta d'ailleurs dans les moeurs malgré son abolition par la Convention, au contraire de la Guadeloupe. Pendant toute l'époque révolutionnaire, ce « commerce » continua sans que personne ne trouvât rien à redire. L'esclavage fut rétabli officiellement par la suite bien qu'il n'ait jamais cessé d'exister. En effet, Napoléon pour plaire à son épouse Joséphine, originaire de la Martinique, et aux grands planteurs, rétablit cette horreur. Ce n'est qu'en 1848 que Victor Schoelcher mettra fin à l'esclavage. La Martinique employa alors une main-d'oeuvre originaire de l'Inde qui va enrichir la culture de l'île ce qui produira un dialecte particulier, mélange de Français, d'Anglais, d'Indien mais aussi d'Africain. Comme en Guadeloupe, le climat est chaud et humide en été avec de fréquents cyclones et une saison plus sèche en hiver. L'économie est portée par l'agriculture (canne à sucre : 3 000 ha et culture de la banane : 10 000 ha), les agrumes, la pêche et le tourisme. Néanmoins, la culture de la banane doit faire face à la concurrence étrangère provenant d'Afrique et d'Amérique du Sud. Elle a même fait l'objet d'un boycott américain en un temps pour des raisons purement économiques et politiques (comme le Roquefort et les vins français). C'est pourquoi la Martinique est un département pauvre qui enregistre un fort taux de chômage d'autant plus que l'industrie sucrière est en régression. L'on y produit encore du sucre de canne et du rhum mais cette baisse d'activité est compensée par le tourisme beaucoup plus accessible grâce aux politiques tarifaires des compagnies aériennes. De même, comme pour la Guadeloupe, il ne faut pas oublier que certains placements immobiliers peuvent pousser des métropolitains à investir dans l'île pour récolter des réductions fiscales avantageuses. Aujourd'hui, plus que les Français pour qui trajet et vacances sont coûteux, la Martinique, tout comme la Guadeloupe, attire de nombreux touristes américains plus proches et ce, depuis une dizaine d'années. Abritée des vents Alizés, la côte Caraïbe est bordée par un récif corallien et s'épanouissent au large des éponges, gorgones et autres anémones de mer tandis que les perroquets aiment à se prélasser sur la terre ferme. Cependant, il faut signaler la très forte dégradation des milieux naturels due à la pollution industrielle des distilleries mais aussi à la pêche intensive et à la déforestation. De fait, les récifs ont considérablement diminué ces vingt dernières années en décimant de nombreuses variétés de poissons. On trouve cependant encore en Martinique beaucoup de colibris ainsi que des mangoustes, des mygales et de gigantesques blattes, des grenouilles et des moustiques à profusion dans les sous-bois et près des mares. La Martinique porte bien son nom « d'île aux fleurs » puisqu'on y trouve quantité de variétés différentes qui embaument l'air (Bougainvilliers, Roses, Hibiscus, Fougères, Balisiers, etc.). Au centre de l'île, les fougères peuvent atteindre 2 mètres de hauteur et vous pourrez caresser un arbre Acajou ou Courbaril, avec lesquels sont façonnés de très jolis meubles. L'arbre précieux des Antilles se nomme Mahogany et il peut atteindre 45 mètres de haut. La presqu'île de la Caravelle est une réserve naturelle que se disputent les palmiers mais l'on trouve aussi en Martinique de nombreux arbres fruitiers (ananas, coco, prune, goyave, abricot, banane, pomme d'eau, etc.). Pour vous régaler, goûtez donc au rhum agricole AOC, l'un des meilleurs du monde, et aux plats créoles martiniquais comme le colombo de porc ou de poulet agrémenté d'épices, le poulpe (Chatrou) aux riz et haricots rouges, les brochettes de lambi (conque) et surtout le boudin créole. Quant aux desserts, vous ne pourrez échapper à la noix de coco et à ses préparations ainsi qu'au sucre de canne et à la cannelle.

Date de création : 26/12/2007 22:36
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Martinique
Martinique


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Tour de France à la voile, du 28 juin au 28 juillet 2007



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Renan Luce, en tournée de concerts en France du 4/3/2008 au 12/4/2008 Ostéopathie ou la mécanique du corps humain


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > gîtes Martinique (972) (24 sites)
  Rubrique > DOM TOM Outre Mer (17 sites)
  Rubrique > Restaurant Martinique 972 (13 sites)
  Rubrique > iles francaises (5 sites)
  Rubrique > Construction maisons 972 Martinique (3 sites)


[Retour au guide Aquadesign]