envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Voyages


Dentelle de Bruges : un art ancestral



Plusieurs pays revendiquent la création de la dentelle, que ce soit l'Italie et Venise, la France et le Puy-en-Velay, Alençon, Calais, Valenciennes ou la Belgique avec Bruges ou Bruxelles. Quoi
qu'il en soit, la dentelle exécutée sans trame ni chaîne à base de fil de soie, de lin et plus tard de nylon, à la main par des dentellières puis à la machine dans certains cas, reste une matière noble qui a habillé les plus grands de ce monde. Il est pourtant admis qu'elle aurait vu le jour à Venise au XVIe siècle. Existant d'abord sous la forme de passementerie en 1539, la dentelle voit véritablement le jour ou plutôt est reconnue en 1545 à la cour de François 1er, « dentelle » voulant dire « petites dents ». Curieusement l'étoffe fut réservée aux hommes et ce n'est que sous Napoléon Ier que la dentelle deviendra féminine. Et pourtant !... En Belgique, le triptyque de Quentin Metsys au Musée royal de Bruxelles montre Sainte Anne (patronne des dentellières), vêtue d'une chemise ornée d'un passement (toile du début du XVIe siècle). Les premiers livres de modèles remontent d'ailleurs à cette époque. En fait, il faut croire que la technique de la dentelle a été introduite en Occident par les Croisés venant d'Orient. Issue de la broderie, elle fut surtout développée en France grâce à la manufacture d'Alençon. Cela dit, les différentes sortes de dentelles se distinguent par la nature même du travail. Ainsi, la dentelle aux fuseaux est réalisée sur un support où est piqué le motif et l'on trouve deux techniques, celles des fils continus et celle des fils coupés. À Bruxelles par exemple, la dentelle « Duchesse de Bruxelles » doit son nom à la duchesse de Brabant et c'est de cette technique qu'est née la dentelle de Bruges qui inclut aussi d'ailleurs un genre nommé « Duchesse de Bruges ». À Bruges, cet art aux fuseaux et aux fils coupés, fut développé par les Soeurs Apostolinnes en 1717 qui s'installèrent dans un petit couvent en créant une école très vite reconnue pour son savoir-faire. À cette époque dominait l'école de peinture brugeoise qui s'était propagée aux Pays-Bas et les indigents furent utilisés pour répondre à une demande croissante de dentelles destinées à orner les robes des jolies bourgeoises. Ainsi, au XIXe siècle, l'on comptait plus de 8 000 dentellières ou dentelliers (car cet art n'était pas l'apanage des femmes) à Bruges spécialisé(e)s dans la dentelle aux fuseaux. Aujourd'hui, la dentelle est l'une des richesses historiques de Bruges et un centre de la dentelle a été créé pour faire revivre cet art subtil avec des cours permettant de réapprendre les techniques d'antan.

Date de création : 15/01/2008 16:09
Contributions de Catherine
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir





tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit






Hôtel Bruges

Réservation de l'hotel

Réservation en ligne Hôtel Bruges

Comment trouver un weekend a bruges pour pas cher ? Utilisez notre moteur de weekend hotels ......

Actualités blogsearch


Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Descente en bobsleigh en solo, à La Plagne en Savoie Eglise Notre-Dame de Bruges, une église et un musée incontournable de Bruges


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Villes et villages de Belgique (68 sites)
  Rubrique > Musées (26 sites)
  Rubrique > Dentelles (6 sites)


[Retour au guide Aquadesign]