envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Film


Jeff Chandler, un George Clooney dans les années 50



Imaginez un grand gaillard de près de deux mètres, blondinet à la gueule d'ange, avec ce regard séducteur qui fait river les yeux de toutes ces dames sur ce physique impressionnant. Il s'appelait Ira Grossel et naquit à Brooklyn, dans l'Etat américain de New-York, en décembre 1918, alors que l'Europe
sortait meurtrie d'une longue guerre. Mais peut-être connaissez-vous cette icône du cinéma de l'entre-deux guerres sous son pseudonyme, celui de Jeff Chandler. En effet, Jeff Chandler a tourné sous la houlette d'un grand nombre de réalisateurs, aux côtés des plus grandes stars féminines de l'époque. Il a marqué son temps. Ainsi Jeff Chandler fut élu meilleur acteur aux Oscars en 1950, dans la réalisation « La flèche brisée » de Delmer Daves, un western où Jeff Chandler interprête Cochise face à James Stewart et la superbe Debra Paget : un des premiers du genre prenant parti pour les Amérindiens. Mais toute sa carrière est loin de se résumer à ce coup d'éclat. Jeff Chandler, revenant de la seconde guerre mondiale, a tourné dans une cinquantaine de films de tous genres : westerns, mais aussi drames, comédies, aventures, guerres – les classiques de l'époque. On l'a notamment vu dans certains films prenants : son dernier, « Les maraudeurs attaquent » sorti en 1962; « La maison sur la plage » en 1955, « Attila, Roi des Huns » (Le Signe du Païen) réalisé en 1954, « La flèche Brisée » en 1950, « L'Heure du crime » de 1947. Il a donc côtoyé les plus belles actrices d'alors : la magnifique Kim Novak, mais les non moins ravissantes Susan Hayward, Rhonda Fleming, Jane Russell, June Allyson, Maureen O'Hara... Jeff Chandler s'était marié avec une autre sirène, Marjorie Hoshelle, en 1946. Le couple fit deux enfants. Sa carrière explosa dans les années cinquante, pas seulement devant la caméra et dans les salles de cinéma, mais également sur les ondes radios, où il faisait beaucoup rire et pleurer (ce sont ses rôles dramatiques à la radio qui l'ont révélés), où encore en composant et chantant la musique de quelques films... qu'il a de temps en temps produit lui-même ! Mort d'une septicémie foudroyante (une infection dûe à un bistouri oublié !) en 1961, Jeff Chandler a laissé une foule d'admirateurs abasourdis en disparaissant.

Date de création : 31/01/2008 19:06
Contributions de Jonathan
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Jeff Chandler
Jeff Chandler


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Le Festival de Cannes, livre de Frédéric Mitterand, aux Editions Robert Laffont



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
La quinine, c’est quoi ? São Tomé-et-Principe : deux îles paradisiaques méconnues


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Film (601 sites)
  Rubrique > Métiers du Cinéma (135 sites)
  Rubrique > Acteurs (30 sites)


[Retour au guide Aquadesign]