envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Informatique


Palaiseau, le siège de l’Ecole Polytechnique



Sous-préfecture du département de l'Essonne dans la région Île-de-France, la ville de Palaiseau est située à 18 km au sud-ouest de Paris, sur la rivière Yvette, et compte 31 000 habitants nommés Palaisiens. Palaiseau a l'honneur d'abriter la célèbre
école Polytechnique que l'on rejoint par un escalier nommé « Sentier de la Gloire » par les étudiants, école avec un grand parc où un lac artificiel a été aménagé pour nos chères têtes pensantes. Erigée sur le plateau de Saclay, l'Ecole Polytechnique compte environ 2 000 résidents et peut-être considérée comme un quartier à part entière. Bien desservie par des autoroutes, des lignes ferroviaires et le RER B, Palaiseau est facilement accessible. Son histoire remonte à l'époque féodale avec la construction d'un petit château par Childebert Ier, le fils de Clovis et de Clothilde, château qu'il appela « palatolium » vers 530 de notre ère. Un siècle plus tard, Clovis II, fils de Dagobert, s'y installa avec son épouse Bathilde et son fils Clotaire III. C'est elle qui construisit une abbaye sur le site avec le moine Saint Wandrille. Bien plus tard, en 754, Pépin le Bref donna Palaiseau à la très puissante abbaye de Saint-Germain-des-Prés. Deux siècles et demi plus tard, le domaine de Palaiseau était éclaté en dix Seigneuries jusqu'à ce que Philippe-Auguste y remette de l'ordre. Ensuite, Saint-Louis maria sa fille Jeanne à Le Brun qui fut nommé Seigneur de Palaiseau. Le château resta en possession de la famille Le Brun jusqu'au XVe siècle puis passa à la famille d'Harville, Guillaume II étant tué à Azincourt lors de la Guerre de Cent Ans. Palaiseau tomba dans les mains de Jean sans Peur mais fut reprise par les Harville et restera dans la famille jusqu'au XVIIIe siècle. Entre-temps, Palaiseau devint un marquisat sous Louis XIII. Louis XV va racheter le domaine mais celui-ci tomba dans les mains du Prince Louis-Joseph de Condé qui va le garder jusqu'à la Révolution. C'est au XIXe siècle, avec l'arrivée du chemin de fer et en étant reliée à Paris, que Palaiseau va se développer. De nombreuses personnalités illustres firent le déplacement en construisant de riches demeures dans la région (Georges Sand, Alexandre Dumas Fils, Charles Péguy). L'essor économique ne tarda pas à se faire sentir avec l'arrivée d'une usine à gaz d'éclairage en 1870 mais lors de la guerre franco-prussienne, la ville fut occupée durant un an ce qui poussa l'Etat-major à transformer Palaiseau en place-forte grâce à sa position dominante sur la vallée de l'Yvette. Un fort y fut donc construit. La Première Guerre mondiale toucha la cité qui reprit son essor en 1922 avec l'ouverture d'une société de fabrication d'instruments de mesures. Palaiseau fut ensuite occupée par les Allemands lors de la Seconde Guerre mondiale avec deux bataillons de la Wehrmacht et une compagnie de SS au château de Villebon-sur-Yvette. Depuis la libération, Palaiseau a fait partie de la « banlieue rouge » de Paris, administrée par les Communistes. Des grands ensembles y furent construits pour accueillir un afflux de population (notamment les rapatriés d'Algérie). Elle devint par la suite le centre principal de secours contre l'incendie puis Sous-préfecture du département de l'Essonne en 1968. C'est en 1976 que s'y installa l'Ecole Polytechnique ainsi que l'ENSTA (techniques avancées) et l'ONERA (centre français de recherche aérospatiale). Palaiseau vient aussi d'accueillir SupOptique. Sans clinique ou hôpital, Palaiseau compte quand même de nombreux médecins et pharmaciens et des antennes d'organisations humanitaires sont nombreuses (Croix-Rouge, Emmaüs, Restos du Coeur, Secours catholique, Secours populaire, ATD Quart Monde ou encore Amnesty international). Depuis 2005, on trouve aussi à Palaiseau un Centre de rétention administrative pour le placement d'étrangers en situation irrégulière. La commune dispose de nombreux équipements sportifs (football, athlétisme, pétanque, arts martiaux, gymnastique, rugby, basket-ball, piscine, tir à l'arc, salle de tir, salle de boxe, skatepark) et au plan culturel, l'on compte une médiathèque, une bibliothèque, une école de musique et de danse, deux théâtres, un cinéma, des salles des fêtes avec une cinquantaine d'associations. Enfin, la commune a pu attirer un nombre important d'entreprises dans le secteur des services aux entreprises et d'innovation technologique (Danone, Thales). De son passé historique, Palaiseau a gardé certains lieux à visiter comme la poterne de l'ancien château, l'église Saint-Martin dont le clocher et la nef sont classés aux Monuments Historiques, l'hôtel de Brière et l'hôtel de Condé qui abrite aujourd'hui l'office du tourisme. À voir aussi quelques maisons anciennes du XIIe, XIVe et XVIIIe siècles, le fort de Palaiseau et ses annexes. On y trouve également le château d'Ardenay du XIXe siècle et le château de la Saussaye transformé aujourd'hui en crèche. À voir aussi l'hôtel de ville du XVIIIe siècle, la maison de Georges Sand et celle de Charles Péguy. Pour vous balader, Palaiseau dispose d'espaces verts dont une forêt domaniale d'environ 120 hectares, les bois de Fourcherolle et du Pileu ainsi que de nombreux parcs et squares.

Date de création : 08/02/2008 18:18
Contributions de Cathy
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir





tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Etampes, ville d’histoire et de loisirs dans l’Essonne L’Abbé de l’Epée Charles Michel, le fondateur du premier institut pour sourds et muets


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Création site Essonne 91 (29 sites)
  Rubrique > Restaurant Essonne 91 (29 sites)
  Rubrique > gîtes Essonne(91) (6 sites)
  Rubrique > Terrain de camping dans le dpt 91 (2 sites)
  Rubrique > Agence de voyage Essonne (un site)


[Retour au guide Aquadesign]