envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Gastronomie et Produits du terroir


Boulogne-Billancourt, la ville des studios télé et l’une des villes les plus riches de France



Boulogne-Billancourt est tellement connue que les animateurs télé parisiens ne prennent même plus la peine de préciser « Billancourt » sans même savoir que Boulogne, c'est aussi Boulogne-sur-Mer, le premier port de pêche français. On devrait peut-être appeler le
CSA pour ça ? Sous-préfecture du département des Hauts-de-Seine dans la région Île-de-France, Boulogne-Billancourt est, en termes de population et de densité, équivalente à n'importe quel quartier de Paris, d'ailleurs on ne voit plus vraiment la frontière entre les deux villes car Boulogne-Billancourt est délimitée par la Seine, le XVIe arrondissement de Paris et par le Bois de Boulogne qui fait lui, partie de Paris. Etalée sur 6,16 km2, elle abrite plus de 110 000 habitants nommés « Boulonnais ». C'est donc, après Paris, la commune la plus peuplée d'Île-de-France. Son histoire remonte à 1100 et Boulogne-Billancourt n'était guère plus qu'un petit village de bûcherons qui exploitaient la forêt de Rouvray. C'est Philippe V le Long, fils de Philippe Le Bel maudit par les Templiers, qui va y faire construire une église. Et comme l'Histoire n'est pas vaine, elle sera la copie de l'église Notre-Dame de Boulogne-sur-Mer. D'ailleurs, l'église de Notre-Dame de Boulogne-sur-Seine deviendra l'église Notre-Dame de Boulogne-la-Petite. Lieu de pèlerinage, elle verra passer d'illustres personnages se recueillir en son sein comme Jeanne d'Arc, Du Guesclin et le Pape Sixte V, familièrement appelé « Sixte Quint ». Rattachée à la paroisse d'Auteuil, Boulogne-Billancourt, village agricole, a ensuite vu apparaître la blanchisserie avant de devenir un lieu de villégiature pour les Parisiens en mal de campagne et pour les rois adeptes de la chasse. À la Révolution française, Boulogne sera une commune complètement différente de Billancourt dépendant d'une abbaye. Par la suite, l'industrialisation fera son oeuvre et les deux villes seront réunies sous Napoléon III sur les conseils du Baron Haussmann. Cela sera fait en 1859 et la ville prendra son véritable nom en 1924 sous l'appellation Boulogne-Billancourt. Entre-temps, Louis Renault va installer une usine automobile sur l'île Seguin. Le nom de « Renault » sera finalement rattaché à Boulogne-Billancourt avec l'arrivée de nombreuses entreprises sous-traitantes en mécanique mais aussi d'entreprises pionnières de l'aviation, dont l'épopée de Louis Blériot peut témoigner. C'est aussi à Boulogne-Billancourt que le cinéma français verra le jour dès 1908 avec le studio « L'Eclipse ». Les années 30 seront un âge d'or pour Boulogne-Billancourt qui sera reconnue comme capitale culturelle dans tous les domaines (peinture, sculpture, architecture, arts décoratifs). Ainsi de grands noms sont rattachés à la ville comme Marc Chagall, Tony Garnier ou Le Corbusier. Boulogne-Billancourt va prendre de plus en plus d'importance et la population va s'accroître rapidement. Il fallait donc adapter les infrastructures. Ce sera la première ville à recevoir le métro après Paris. L'hôtel de ville va être conçu par Tony Garnier en 1934 (il est aujourd'hui classé aux Monuments Historiques). Ville d'art, mais ville ouvrière également, Boulogne-Billancourt va vivre des grèves dures à quatre reprises. Lors de la Seconde Guerre mondiale, la ville va subir des bombardements destinés à détruire les usines Renault. Mais, à partir des années 1980, les activités tertiaires vont prendre le relais dans les secteurs informatique, de l'audio-visuel et de la publicité. Ainsi, l'on y trouve toujours Renault mais aussi TF1, Bouygues, les sièges de Monoprix, d'Henkel, de Neuf Cegetel, de la Française des jeux, de Rhodia, de SFP, de Thomson, de Pierre Fabre, etc., ce qui fait de Boulogne-Billancourt, l'une des communes les plus riches de la région parisienne et par là même de France.

Date de création : 11/02/2008 18:04
Contributions de Cathy
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir




Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

La bataille de Bir Hakeim, une victoire héroïque des Forces Françaises Libres



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Saint-François d’Assise, le fondateur de l’Ordre des Franciscains Ferdinand de Lesseps, le concepteur du Canal de Suez et du Canal de Panama


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Restaurant haut de seine 92 (44 sites)
  Rubrique > Taxi Hauts-de-Seine 92 (8 sites)
  Rubrique > gîtes Haut de seine(92) (2 sites)
  Rubrique > Terrains de camping dans les Hauts de Seine (aucun site)


[Retour au guide Aquadesign]