envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Histoire


Bartholdi Frédéric Auguste, sculpteur français, de la statue de la Liberté éclairant le Monde



Frédéric Auguste Bartholdi, est né à Colmar, dans le département du Haut-Rhin, en région Alsace, le 2 août 1834, il mourut à Paris le 4 octobre 1904. Bartholdi repose au Cimetière de Montparnasse à Paris. Frédéric Auguste Bartholdi, deviendra orphelin de père, en 1837, à
l'âge de 3 ans, sa mère partira de Colmar pour venir s'installer à Paris avec ses deux fils. Auguste Bartholdi, fera ensuite sa scolarité au lycée Louis-le-Grand à Paris, ou il obtiendra son baccalauréat en 1852, puis il ira étudier ensuite, à l‘École nationale supérieure des beaux-arts, puis en 1855, il partira pour l'Egypte, ou il ira faire connaissance avec la sculpture égyptienne ancienne. De retour d'Egypte, Bartholdi, a beaucoup d'idées de sculptures en tête, il commencera dans les années 1863 par réaliser, à Colmar, des monuments en hommage, aux gens nés à Colmar et qui s'illustrèrent dans l'histoire de France, à Martin Schongauer, un peintre graveur de la fin du Moyen Age, une autre sculpture, en l'honneur du Général Rapp, un militaire né à Colmar, qui était général de Napoléon, que l'on appelait l'intrépide, ce dernier avait participé à la campagne d'Italie à celle d'Egypte, d'Austerlitz aux Cent-Jours, et à la bataille de la Moskowa, une fontaine dédiée à l'amiral Bruat, qui était un Amiral qui participa à de nombreuses campagnes et qui fut gouverneur des Antilles et participa à la Campagne de Crimée. Il était devenu commandant en chef de la flotte française. C'est vers 1870, que Bartholdi, réalisa sa première maquette de la statue de la Liberté éclairant le Monde. Pendant la guerre franco-allemande de 1870, à laquelle Bartholdi participa en tant qu'officier de la Garde Nationale, il fut agent de liaison et aide de camp de Giuseppe Garibaldi, il ensuite partit, sur la demande d'Édouard Lefebvre de Laboulaye aux USA, en 1871 pour concrétiser l'amitié Franco-Américaine et en même temps, voir ou il pourrait dans l'avenir placer la statue de la Liberté éclairant le Monde, qu'il comptait réaliser en Amérique. Cela suite, à la perte pendant la guerre de 1870, de l'Alsace-Moselle. Bartholdi avait dit à un de ces amis, "je lutterai pour la liberté, j'en appellerai aux peuples libres. Je tâcherai de glorifier la République là-bas, en attendant que je la retrouve un jour chez nous". Notons au passage que la Statue de la Liberté, ressemble à un autre projet que Bartholdi avait eu, celui de réaliser, une statue qui aurait du être installée à l'entrée du canal de Suez, qui relie Port-Saïd sur la Méditerranée et la ville de Suez sur la Mer Rouge, ce canal réalisé par Ferdinand de Lesseps, fut inauguré en 1869, mais la concrétisation de ce projet ne vit jamais le jour, ayant été refusé par le roi d'Egypte, Ismaïl Pacha. C'est en juillet 1886, que la France remettra la Statue de la Liberté, à l'Amérique, cette dernière trône depuis, sur l'île de Liberty Island au sud de Manhattan, à l'embouchure de l'Hudson River et à proximité d'Ellis Island, à New York. Notons que la structure interne a été réalisé par un autre grand français Gustave Eiffel. La statue de la liberté fait partie de la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Indépendamment de cette oeuvre Barthaldi a aussi réalisé, beaucoup d'autres sculptures, une statue de La Fayette, le Lion de Belfort, la statue de Rouget de Lisle, la statue de Diderot, une statue de Christophe Colomb, la statue de Vercingétorix, etc... Bartholdi s'était marié en 1885, à Jeanne Émilie Baheux de Puysieux. Bartholdi, était franc-maçon, il appartenait à la Loge Alsace Lorraine, du Grand Orient de France. Bartholdi est décédé à Paris, en 1904, victime de la tuberculose. Il n'a pas rejoint son « Alsace » qu'il chérissait tant. Il reçut en 1882, la distinction de commandeur de la Légion d'honneur. De nombreuses répliques de la Statue de la liberté éclairant le monde, ont été réalisée à plus petite échelle, à savoir, il y en a une sur l'île des Cygnes à Paris, une dans le Jardin du Luxembourg, à Paris, une sur la place de Saint-Cyr-sur-Mer, une dans la ville de Lunel, une dans la ville de Barentin, une à Colmar, une à Tokyo. A Paris, une réplique de la flamme de la statue de la Liberté, en grandeur nature,se trouve sur la Place de l'Alma, elle a été offerte par l'International Herald Tribune en 1987, c'est là, que les personnes déposent des fleurs à la mémoire de Lady Di, décédée accidentellement, dans le tunnel de l'Alma en août 1997.

Date de création : 15/02/2008 09:16
Contributions de Olive2
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Bartholdi Frédéric Auguste
Bartholdi Frédéric Auguste


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Pore cleanser: pour dire adieu aux points noirs



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Château de Crazannes, chambres au château du « Chat botté » en Charente-Maritime Pinocchio théâtre pour enfants du 18 au 30 avril 2008 Lyon


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Architecture (87 sites)
  Rubrique > Sculpture (25 sites)
  Rubrique > Histoire de France (17 sites)
  Rubrique > Musées et mémoriaux (15 sites)
  Rubrique > Personnalités (13 sites)
  Rubrique > Biographies (13 sites)
  Rubrique > Histoire contemporaine (7 sites)


[Retour au guide Aquadesign]