envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Musique


Gaston Ouvrard, mais qui était ce chanteur ? Je n'suis pas bien portant, vous connaissez ?



Dans la famille Ouvrard, vous demandez le père ou le fils ? le père était prénommé, Eloi, le fils Gaston, c'étaient deux « comiques troupiers », qui chantaient en uniforme militaire. Le premier Eloi Ouvrard, le père était né en 1855 à Bordeaux (dans le département de la Gironde), le
fils Gaston était né en 1890 à Bergerac (dans le département de la Dordogne) Celui dont nous allons faire la biographie, c'est le fils, Gaston Ouvrard, qui est né le 9 mars 1890, et qui est décédé en 1981 qui était un auteur compositeur interprète comique de chansons. Au départ, il fit comme son père, il chantait en uniforme militaire. Gaston Ouvrard était particulièrement doué, pour chanter très vite et avec une excellente diction. Gaston Ouvrard, commença sa carrière de chanteur à 18 ans, auparavant il avait commencé à travailler comme employé de banque. Son père Eloi Ouvrard, n'était pas très content que son fils ait embrassé la même direction et carrière de chanteur que lui, et d'être, comme lui, comique troupier, cela créa certains problèmes et tensions entre père et fils, d'autant que le père chantait toujours. Gaston quitta le domicile familial, et commença à chanter en 1909, sous le nom d'Ouvrard fils, au Concert des Galeries, de plus il avait emprunté une chanson que chantait son père «"L'Amant de la cantinière ». Puis la première guerre mondiale 1914-1918, arriva, il arrêta de chanter. A la fin de cette guerre, Gaston Ouvrard, changea de tenue pour chanter, c'est ainsi qu'il adopta le pantalon garance pour l'uniforme bleu horizon, afin de relancer un genre troupier qui commence à disparaître à cause des horreurs du conflit Le public, ne va pas de suite adhérer aux chansons de Gaston Ouvrard. Ce dernier arrête pour se retirer à la campagne, mais il reviendra sur scène en 1928, débarrassé de son vieil uniforme et vêtu d'un smoking gris qui, , marquera, d'après lui le passage du caf'conc' à celle du music-hall. « Je n'suis pas bien portant », arrivera en 1933, ce titre ainsi que « Mes tics », resteront tout au long de sa carrière, qui en l'occurrence fut très longue, ses deux plus gros succès. Gaston Ouvrard, ne l'oublions pas a effectué ses derniers enregistrements au milieu des années soixante, peu avant son étonnant come-back et retour à l'Olympia et à Bobino en 1970 et 1971. Ouvrard a aussi chanté, rappelez vous Music memoria, L'Escouade à Balautrou, Le Soldat sportif, Si j'avais des ailes, Tu saisis pas ?, C'que j'veux, La modernisation, Ah! j'l'attends, J'suis content, la famille Tartempion, Chanson géométrique, Dis-moi pourquoi, Tango Carseral, Au petit bar du coin, Le Chien de Sacha, Suzon la blanchisseuse, Le petit Tom pouce, Nenette et moi,C'est beau la nature, Ma petite zizique, Amour et T.S.F., La caissière du grand café... quelques paroles... Elle est belle, elle est mignonne, etc... C'est une bien jolie personne, De dedans la rue on peut la voir, Qu'elle est assise dans son comptoir. Elle a toujours le sourire, On dirait une femme en cire, Avec son chignon qu'est toujours bien coiffé, C'est la caissière du Grand Café. Pour vous entraîner à avoir une bonne diction, essayez de chanter la fameuse chanson, entrée dans le patrimoine de la chanson française « Je n'suis pas bien portant », qu'il avait écrite avec Vincent Scotto pour la musique, en 1932, comme le faisait Gaston Ouvrard, vous ferez rire dans une fête de famille... c'est pas facile, Gaston Ouvrard, avec une diction qui lui permettait d'énumérer, à une vitesse folle, d'interminables couplets, Depuis que je suis sur la terre [militaire], C'n'est pas rigolo. Entre nous, Je suis d'une santé précaire, Et je m'fais un mauvais sang fou, J'ai beau vouloir me remonter Je souffre de tous les côtés. J'ai la rate Qui s'dilate J'ai le foie Qu'est pas droit J'ai le ventre Qui se rentre J'ai l'pylore Qui s'colore J'ai l'gésier [gosier] Anémié L'estomac Bien trop bas Et les côtes Bien trop hautes J'ai les hanches Qui s'démanchent L'épigastre Qui s'encastre L'abdomen Qui s'démène J'ai l'thorax Qui s'désaxe La poitrine Qui s'débine Les épaules Qui se frôlent J'ai les reins Bien trop fins Les boyaux Bien trop gros J'ai l'sternum Qui s'dégomme Et l'sacrum C'est tout comme J'ai l'nombril Tout en vrille Et l'coccyx Qui s'dévisse Ah ! bon Dieu ! qu'c'est embêtant D'être toujours patraque, Ah ! bon Dieu ! qu'c'est embêtant Je n'suis pas bien portant. Pour tâcher d'guérir au plus vite, Un matin tout dernièrement Je suis allé à la visite [rendre visite] Voir le major du régiment. [A un méd'cin très épatant.] D'où souffrez-vous ? qu'il m'a demandé. C'est bien simpl' que j'y ai répliqué. J'ai la rate Qui s'dilate J'ai le foie Qu'est pas droit Et puis j'ai Ajouté Voyez-vous C'n'est pas tout J'ai les g'noux Qui sont mous J'ai l'fémur Qu'est trop dur J'ai les cuisses Qui s'raidissent Les guiboles Qui flageolent J'ai les ch'villes Qui s'tortillent Les rotules Qui ondulent Les tibias Raplapla Les mollets Trop épais Les orteils Pas pareils J'ai le coeur En largeur Les poumons Tout en long L'occiput Qui chahute J'ai les coudes Qui s'dessoudent J'ai les seins Sous l'bassin Et l'bassin Qu'est pas sain {Refrain} Avec un' charmant' demoiselle Je devais m'marier par amour. Mais un soir comm' j'étais près d'elle, En train de lui faire la cour, Me voyant troublé, ell' me dit : - Qu'avez vous ? moi j'lui répondis : J'ai la rate Qui s'dilate J'ai le foie Qu'est pas droit J'ai le ventre Qui se rentre J'ai l'pylore Qui s'colore J'ai l'gésier [gosier] Anémié L'estomac Bien trop bas Et les côtes Bien trop hautes J'ai les hanches Qui s'démanchent L'épigastre Qui s'encastre L'abdomen Qui s'démène J'ai l'thorax Qui s'désaxe La poitrine Qui s'débine Les épaules Qui se frôlent J'ai les reins Bien trop fins Les boyaux Bien trop gros J'ai l'sternum Qui s'dégomme Et l'sacrum C'est tout comme J'ai l'nombril Tout en vrille Et l'coccyx Qui s'dévisse Et puis j'ai Ajouté Voyez-vous C'n'est pas tout J'ai les g'noux Qui sont mous J'ai l'fémur Qu'est trop dur J'ai les cuisses Qui s'raidissent Les guiboles Qui flageolent J'ai les ch'villes Qui s'tortillent Les rotules Qui ondulent Les tibias Raplapla Les mollets Trop épais Les orteils Pas pareils J'ai le coeur En largeur Les poumons Tout en long L'occiput Qui chahute J'ai les coudes Qui s'dessoudent J'ai les seins Sous l'bassin Et l'bassin Qu'est pas sain En plus d'ça J'vous l'cach' pas J'ai aussi Quel souci ! La luette Trop fluette L'oesophage Qui surnage Les gencives Qui dérivent J'ai l'palais Qu'est pas laid Mais les dents C'est navrant J'ai les p'tites Qui s'irritent Et les grosses Qui s'déchaussent Les canines S'ratatinent Les molaires S'font la paire Dans les yeux C'est pas mieux J'ai le droit Qu'est pas droit Et le gauche Qu'est bien moche J'ai les cils Qui s'défilent Les sourcils Qui s'épilent J'ai l'menton Qu'est trop long Les artères Trop pépères J'ai le nez Tout bouché L'trou du cou Qui s'découd Et du coup Voyez-vous J'suis gêné Pour parler C'est vexant Car maint'nant J'suis forcé D'm'arrêter.

Date de création : 29/02/2008 18:14
Contributions de Olive2
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Gaston Ouvrard
Gaston Ouvrard


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Heinz Lammerding, le chef de l’escadron de la mort nazi



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Barneville-Carteret, station balnéaire exceptionnelle du Cotentin FIP Radio, depuis 30 ans, pas de pub, des voix d’hôtesses de l’air et de la bonne musique…


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Musique (3238 sites)
  Rubrique > Variété française (209 sites)
  Rubrique > Compositeurs (88 sites)
  Rubrique > Apprendre (25 sites)


[Retour au guide Aquadesign]