envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Livres


Sappho, la poétesse grecque de l'Antiquité



Sappho fut la plus grande poétesse de l'Antiquité. On ne sait en réalité pratiquement rien de sa vie, si ce n'est qu'elle vécut dans l'île de Lesbos, dans la ville de Mytilène au VIIe siècle avant Jésus Christ, que ses parents étaient des nobles, Scamandre et Cléis, cela par le témoignage de la Souda et quelques renseignements fournis par un
papyrus Oxyrhyncos qui donne les noms de son père et de ses 2 frères et une indication quant à son physique. Les textes de ses poèmes, ne nous sont parvenus que par fragments. Tous ces poèmes étaient dédiés aux dieux, écrits avec beaucoup de passion et dans une langue exquise. De très nombreuses légendes entourent la vie de Sappho, on dit qu'elle se serait jetée du haut d'une falaise de l'île de Leucade, à la suite d'un amour déçu avec le navigateur Phaon, relatée par Ovide, on dit aussi qu'elle aurait été à la tête d'un groupe de femmes vivant dans la plus grande intimité et dans le culte d'Aphrodite, la déesse de l'amour. On peut remarquer, selon ses écrits son amour pour les femmes, apparemment Sappho, était homosexuelle, on dit toutefois qu'elle aurait eu un enfant, une fille du prénom de Cléis, avec Kerkôlas, qu'elle épousa, qui était un riche marchand de l'île d'Andros. A noter que Sappho, était considérée, par Platon, comme la dixième muse, Sappho écrivit, neuf livres, dont il ne reste que six cent cinquante vers consacrés à la nature, à la passion amoureuse, à la beauté, mais aussi à la mort et surtout à Aphrodite, qui était mariée à Héphaïstos, la déesse de la germination, de l'amour, des plaisirs et de la beauté, qui est Vénus, dans la mythologie romaine . Par la chronique de Paros nous savons que Sappho était hostilite à Myrsilos, et qu'elle dut s'exiler à Syracuse en Sicile, vers 598 avant Jésus-Christ, elle revint plus tard à Mytilène, ou elle créa une école pour jeunes filles, « La Maison des servantes des Muses ». Dans cette école, les jeunes filles apprenaient la musique, la danse, la poésie. On dit Sappho, lesbienne, car quand elle dirigeait cette école, elle tomba amoureuse de certaines de ses élèves, on parle de Gongyla, Anactoria, Attys, Dika. Certains historiens prétendent que Sappho fut aussi la maîtresse du poète Alcée. La réputation d'homosexualité, qu'on a faite à Sappho, ne repose sur aucun élément réellement véritable et surtout vérifiable.

Date de création : 06/03/2008 15:14
Contributions de Olive2
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Sappho
Sappho


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Institut international de recherche et de formation éducation et développement



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Plestin-Les-Grèves et "la Lieue de Grève", sites exceptionnels de Bretagne Plouha : les plus hautes falaises de Bretagne


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Livres (635 sites)
  Rubrique > Poésie (149 sites)
  Rubrique > Histoire antique (36 sites)
  Rubrique > Grèce antique (4 sites)


[Retour au guide Aquadesign]