envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Jardin


Les jardins ouvriers, une nécessité socio-économique issue de l'Histoire



Appelés depuis la guerre les jardins familiaux, les jardins ouvriers sont des parcelles de terrain mises à la disposition des habitants par les municipalités ou des associations, afin qu'ils en jouissent pour leurs loisirs, ou, plus souvent pour les cultiver pour leur famille. L'histoire des jardins ouvriers commence en
Angleterre, au cours des guerres napoléoniennes : les « allotments » sont des terres allouées aux ouvriers pour améliorer leurs conditions de vie en leur procurant un équilibre social et une autosubsistance alimentaire. Si des débats vifs eurent lieu au sujet de la taille nécessaire des parcelles, l'utilité des jardins ouvriers ne faisait de doute pour personne. Qu'il soit loué ou cédé, le jardin ouvrier attachait l'ouvrier à son usine et le maintenait loin du cabaret. L'initiative, bien que paternaliste, fonctionna bien, parce qu'elle correspondait à un besoin réel. Les premiers jardins ouvriers français furent inspirés des potagers encouragés par le docteur Schreber en Allemagne. Il fonda l'association des jardins ouvriers et familiaux, dans le but, dit-il, « d'éduquer la population » et « d'améliorer la santé publique ». Cette idée fit des émules, parmi lesquels l'abbé Jules Lemire, à la fin du dix-neuvième siècle, député-maire dans le nord de la France, et homme politique influent. L'abbé Lemire fonde alors la Ligue française du coin de terre et du foyer en 1896, afin de rendre l'accès aux jardins ouvriers plus simple à ses administrés. En 1904, il n'existe que quarante-huit jardins ouvriers en région parisienne, pour... 3,5 millions d'habitants ! Les associations facilitent leur multiplication, et en 1913, il y a 1515 jardins ouvriers, dont la moitié est en banlieue. Avec les deux guerres mondiales, de nombreux parcs sont mis en potagers : en 1945, on compte 250 000 jardins ouvriers en France ! En 1952, la loi retient le terme de jardins familiaux, toutes les catégories socioprofessionnelles étant représentées, et le cadre légal est défini par le code rural : les jardins doivent être gérés par des associations loi 1901. Aujourd'hui, les jardins ouvriers restent insuffisamment nombreux compte tenu de l'importante demande : il faut parfois attendre plusieurs années après une demande pour obtenir un jardin ouvrier.

Date de création : 28/03/2008 13:08
Contributions de Jonathan
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Les jardins ouvriers
Les jardins ouvriers



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Leeds : une ville pour vivre le shopping à l’anglaise ! Marc Lavoine, l’acteur aux « Yeux revolver » !


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Jardin (1626 sites)
  Rubrique > Art floral (33 sites)
  Rubrique > Association jardinage (14 sites)


[Retour au guide Aquadesign]