envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Musique


Aimable, un ch’ti et un grand virtuose de l’accordéon



Aimable de sa véritable identité était Aimable Pluchard, il était né dans le département du Nord, très exactement à Trith-Saint-Léger, près de Valenciennes, le 10 mai 1922. Aimable est mort à Villemoisson-sur-Orge dans le
département l'Essonne, le 31 octobre 1997. En dehors de l'accordéon, qui était sa passion première, Aimable était un grand passionné de football. Le père d'Aimable Pluchard exerçait la profession de mineur, dans les mines de charbon du Nord - Pas-de-Calais. Aimable, très jeune eut la vocation de faire de la musique, il commença à l'âge de 7 ans, il était trompettiste à la fanfare municipale, de sa commune. Il y joua aussi du saxophone. Aimable avait en seconde passion le football, lors d'un match, il prit un grand coup de pied à la bouche, ce qui l'empêcha de jouer de son instrument. C'est à ce moment que son père, aux prix de grands sacrifices, lui paya un accordéon. C'est un autodidacte de l'accordéon, du coin, qui initiera Aimable à ce nouvel instrument de musique. Ensuite, Aimable fut envoyé, pour étudier plus sérieusement, chez le père de Maurice Larchange, lui même accordéoniste de renom, Emile Larchange , qui était professeur du piano à bretelles, les cours donnés par ce professeur et les progrès d'Aimable, firent qu'un an plus tard, Aimable qui avait 11 ans, accompagné de son papa, à la batterie, se produisait dans une brasserie de Valenciennes. Tout en se produisant et en continuant d'étudier l'accordéon, Aimable travailla en tant qu'ajusteur. La seconde guerre mondiale 1939-1945, arriva et Aimable quitta le nord, à vélo, pour se rendre à Paris, où il connut pas mal de galères, il joua de l'accordéon, sur les marches du Sacré-Coeur, joua aussi, dans les petits bistrots, comme, au Poulailler, chez Ma Cousine, place du Tertre, il trouva un travail, en tant que vernisseur de piano et sera engagé au Tonneau, un établissement qui était situé sur les Grands Boulevards de Paris, c'est à cet endroit qu'Aimable créera son premier orchestre. En 1942, Aimable, qui connaît un certain succès, partira jouer au Floréal, un endroit qui réunit beaucoup de musiciens de jazz, Django Reinhardt, Albert Nicholas, André Persiany, Aimable avec ses musiciens, joue de l'accordéon en y faisant des improvisations, des musiques de grands musiciens de jazz américains, comme Duke Ellington, Louis Armstrong. Aimable s'engagea dans l'Armée et dans la guerre, en 1944, il partit, avec son accordéon !!! avec la Deuxième Division Blindée, celle du Général Leclerc, en Indochine, dans le Sud Est asiatique. Pendant la guerre, il jouera avec dans orchestre philippin, pendant quelques années, à Singapour, Ceylan, Hong-Kong, en Inde. Après la guerre de retour en France, il accompagnera, le Tour de France cycliste, en 1949, et partira jouer de l'accordéon, à travers les pays du monde entier, en Amérique, aux Philippines, en Afrique, en Irak, en Egypte. Lors d'un passage à New York, Aimable a joué en compagnie du grand musicien Benny Goodman, clarinettiste et grand chef d'orchestre de jazz américain, avec le trompettiste de jazz Harry James, au cabaret de l'Empire State Building, il joua aussi pour la télévision américaine, pour l'émission « Ed Sullivan Show », etc... Aimable, malgré un succès incommensurable, par la vente de millions de disques, restera toute sa vie, un homme simple, gentil, naturel, généreux, notons, qu'au cours de sa carrière, Aimable eut 37 accordéons !!! dont la plupart étaient de marque italienne Fratelli Crosio, marque créée en 1933, par les frères Crosio. Aimable était marié avec Dany, avec qui il eut une fille, prénommée Sophie. Il possédait, une maison ou il aimait aller de temps à autres se reposer à Antibes. Aimable possédait un répertoire, une discographie impressionnante, nous pouvons citer quelques titres, petite fleur, j'attendrai, frou-frou, les petites femmes de pigalle, c'est si bon, quand refleuriront les lilas blanc, serenade, adieu tristesse, la mer, etc... Aimable passait de la valse au tango, en passant par le slow, la rumba, la marche, le bolero, la java, le fox trot, les airs de jazz, etc... c'était un accordéoniste complet ce "tchiot garchon du nord". On dit qu'Aimable aimait fumait le cigare, quand il faisait des enregistrements. Aimable a aussi joué et enregistré en compagnie d'autres accordéonistes français, notamment Quand tu reviendras avec André Verchuren. Il reste dans le coeurs de nombreux fans d'accordéon, un des plus grands accordéonistes de tous les temps.

Date de création : 31/03/2008 09:11
Contributions de Olive2
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Aimable Pluchard
Aimable Pluchard


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Propane: une source d'énergie économique et naturelle



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Amalia Rodrigues, la Reine du fado, le chant nostalgique de la culture musicale portugaise Marcel Carné, cinéaste et grand réalisateur français


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Musique (3238 sites)
  Rubrique > Musiciens (148 sites)
  Rubrique > Disques et CD (123 sites)
  Rubrique > Instruments (43 sites)
  Rubrique > Musiciens et instruments (31 sites)
  Rubrique > Apprendre (25 sites)
  Rubrique > Partition Accordeon (14 sites)
  Rubrique > Biographies (13 sites)


[Retour au guide Aquadesign]