envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Arts, culture


Francis Carco, écrivain, poète, journaliste, mémorialiste et auteur de chansons



Francis Carco était de sa véritable identité, François Carcopino-Tusoli, il était de part, ses parents d'origine corse, mais cet écrivain était né à Nouméa en Nouvelle-Calédonie, le 3 juillet 1886, il est mort à Paris, le 26 mai 1958. Le père de Francis Carco, était fonctionnaire, plus précisément Inspecteur
des Domaines de l'Etat, muté par son administration, en Nouvelle-Calédonie, c'est là que naquit et vécu pendant 10 ans, François Carcopino-Tusoli, devenu par la suite Francis Carco. Les premières années de sa vie, à Nouméa, Francis Carco, vit passer des bagnards, enchaînés, qui partaient pour le bagne de l'ile de Nou, située au nord de la presqu'île à Koutio. La famille rentre en métropole et s'installe d'abord à Châtillon-sur-Seine, dans le département de la Côte-d'Or, puis à Villefranche de Rouergue, puis à Rodez, dans le département de l'Aveyron. Le père de Francis Carco était un être très autoritaire, sans compassion, parfois violent, Carco était un enfant battu, l'enfant se réfugia alors dans la poésie, où il exprimera sa révolte intérieure. Il fera cependant quelques séjours chez sa grand-mère qui habite Nice, chez qui il trouve un peu de réconfort. C'est à cet endroit, qu'il écrira un best-seller, qui paraîtra plus tard en 1914, « Jésus la Caille », qui est l' histoire d'un proxénète homosexuel. C'est aussi à Nice qu'il rencontrera Matisse, le célèbre peintre, et Colette la romancière française. Il effectuera ensuite son service militaire, à Lyon et à Grenoble, ou il va explorer les bas fonds, fréquenter les mauvais garçons et les filles de mauvaise vie. En 1910, il partira pour Paris, ou son fief deviendra Montmartre et notamment le cabaret « Le Lapin Agile », ou il croise Roland Dorgelès, Pierre Mac Orlan, il est de suite accueillit par Frédé, après avoir poussé quelques airs de chansons militaires plus connues à l'époque par le nom de « bats d'af », Francis Carco, fut immédiatement accueillit parmi les bohèmes de l'époque, qui n'étaient autres que Guillaume Apollinaire, Maurice Utrillo, Amedeo Clemente Modigliani, Max Jacob. Pour gagner sa vie, il deviendra critique artistique dans les revues L'Homme libre et de Gil Blas. Carco repartira, toutefois pour Nice, chez sa grand-mère, craignant de sombrer à Montmartre, qu'il décrit comme le lieu des plaisirs et du crime. Francis Carco publiera alors son premier recueil en 1912, La Bohême et mon coeur, dont les thèmes des poèmes sont, la mélancolie, la mort, la nuit, le rêve, les saisons, l'amour, la bohème, le ciel, le diable, le fantôme, le jardin, la lassitude, le vent. Dès le début de 1913, Carco revient à Paris, ou il fait la rencontre de Katherine Mansfield, une écrivaine et poétesse néo-zélandaise, qui est à l'époque la compagne de John Middelton Murry, un journaliste anglais de Londres. Il entamera une histoire avec elle, et confessera que cette relation était troublante, que leur amour était voué au désastre, il sera, d'ailleurs marqué au « fer rouge », jusqu'à la fin de ses jours, par cette relation qui n'aura duré qu'un temps. Durant la première guerre mondiale de 1914-1918, étant blessé en 1916, il sera démobilisé. En 1917, Francis Carco, rencontrera Colette, au journal L'Éclair, ils se lieront d'amitié, jusqu'à la mort de cette dernière. Carcos, fut l'auteur des romans, L'homme traqué, L'ombre, Brumes, l'Equipe, Rue Pigalle, les Innocents, Rien qu'une femme, Perversité, Vérotchka l'étrangère, l'Ombre, la Lumière noire, l'Homme de minuit, Surprenant procès d'un bourreau. Il est aussi l'auteur des biographies de Verlaine, Utrillo, Villon, Gérard de Nerval. Il a aussi écrit des reportages, des souvenirs, des recueils de poésie, des pièces de théâtre, des chansons, comme Le doux caboulot, L'orgue des amoureux, chanson interprétée par Edith Piaf, Chanson tendre, titre chanté par Fréhel. Francis Carco était marié avec Germaine Jarrel avec qui il divorça en 1935, pour se remarier en 1936, avec Eliane Négrin, la femme d'un Prince égyptien. Francis Carco était devenu membre de l'Académie Goncourt, en 1937. Il est mort de la maladie de Parkinson. Il est enterré au cimetière de Bagneux, dans département des Hauts-de-Seine, à ses côtés reposent aussi sa seconde femme décédée en en 1970, et son frère Jean Marèze, mort en 1942, qui était compositeur de musique et qui composa notamment, « Escale », « Sombre dimanche », chansons interprétées par Suzy Solidor. Francis Carco disait de ses écrits représentaient, je le cite, « un romantisme plaintif où l'exotisme se mêle au merveilleux avec une nuance d'humour et désenchantement », que son aspiration venait « des rues obscures, des bars, des ports retentissant des appels des sirènes, des navires en partance et des feux dans la nuit ». Le grand écrivain Roland Dorgelès disait de Francis Carco, je le cite, « Prisonnier comme, les bagnards de Nouméa, mais prisonnier de lui-même, il n'a jamais pu s'évader. C'est toujours ainsi qu'il a vu le monde, observé les êtres, dans une brume de mélancolie que nul rayon de joie ne parvenait à percer ». Quelques citations de Francis Carco, « Le coeur n'a jamais de rides. Il n'a que des cicatrices », «Les morts ne dorment point tous étendus sous terre. Certains, qu'on n'a pas inhumés, Reviennent fréquemment, la nuit, en grand mystère, Hanter les lieux qu'ils ont aimés », « Ecrire des vers à vingt ans, c'est avoir vingt ans. En écrire à quarante, c'est être poète ».

Date de création : 17/04/2008 10:47
Contributions de Olive2
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Francis Carco
Francis Carco


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Apothicaire, c'est notre ex-pharmacien d'antan, en Belgique on l'appelle Apotheker



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Le Lapin Agile, un cabaret de la Butte Montmartre à Paris Léon Gambetta, un homme politique, avocat français, un symbole du patriotisme républicain


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Arts, culture (4549 sites)
  Rubrique > Livres (635 sites)
  Rubrique > Poésie (149 sites)
  Rubrique > Apprendre (25 sites)
  Rubrique > Romans (21 sites)
  Rubrique > Biographies (13 sites)


[Retour au guide Aquadesign]