envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Arts, culture


Camille Saint-Saëns, compositeur et grand virtuose du piano français, mais aussi un poète



Camille Saint-Saëns, fut un enfant prodige, en musique, comme le fut Mozart. Premier compositeur français à écrire un concerto pour piano ou un véritable poème symphonique, c'est un compositeur musicien de l'époque romantique. Camille Saint-Saëns, est né à Paris le 9 octobre 1835, il est
mort à Alger, en Algérie, le 16 décembre 1921, il avait quatre-vingt six ans. Ses parents étaient Jacques-Joseph-Victor Saint-Saëns, sous-chef de bureau au Ministère de l'Interieur et Clémence Collin. Le père de Camille Saint-Saëns, meurt d'une de phtisie (tuberculose), lorsque l'enfant à 2 mois. Camille Saint-Saëns, sera élevé par sa mère et sa grand-tante, Charlotte Masson, qui apprit à Camille le piano. C'est ainsi qu'à l'âge de 5 ans, il composa son premier morceau de musique, qu'à 11 ans, il donne un concert de piano à la salle Pleyel de Paris, avec au programme le Concerto en do mineur de Beethoven, le 6 mai 1846 Il prit ensuite des cours de piano avec Pierre Maledev et de Camille-Marie Stamaty, puis il étudie, au Conservatoire National, la composition avec Halévy et l'orgue avec Benoît dans la classe de qui, il remporta un premier prix en 1851. Il obtient le Premier Prix d'orgue, mais échoue par deux fois au Grand Prix de Rome. Il fut aussi organiste à l'église Saint-Merry et puis à l'église de la Madeleine à Paris. Saint Saëns est admiré par nombre d'autres grands compositeurs, comme Berlioz ou comme Liszt qui le proclame « meilleur organiste du monde », par Gounod et Schumann. Il enseigne à l'école Niedermeyer où Gabriel Faure et Messager devinrent ses élèves et il fonde la Société nationale de musique en 1871, qui avait pour but de promouvoir la musique française, par réaction aux romantisme allemand et à l'opéra italien très prisé à ce moment, Saint-Saëns quittera cette société en 1886, car il refuse d'introduire des oeuvres de compositeurs étrangers comme le suggère Vincent d'Indy. Il est aussi très ami avec Georges Bizet, Gustave Doré, Hector Berlioz, Pauline Viardot. Camille Saint-Saëns, a déjà à cette époque une renommée mondiale. On dit aussi que Camille Saint Saëns été un être froid, avait un très mauvais caractère, qu'il était souvent de très mauvaise humeur, apparemment il empoisonné la vie des personnes de son entourage, les personnes redoutaient aussi bien ses éloges que ces blâmes !!!, il avait aussi un humour décapant, ainsi un jour invité, dans un banquet, donné en son honneur, il dit, je le cite, Vous m'avez rendu un hommage que reçoivent seulement les morts... Les morts ne parlent pas... ». Camille Saint-Saëns se maria, en 1875, avec Marie-Laure Truffot, la fille d'un industriel, Rodrigues Philippe Truffot, qui était également maire du Cateau, une ville du département du Nord. Le couple eut deux enfants, deux garçons, André et Jean-François, qui moururent en 1878, à quelques mois d'intervalle, l'un de maladie, l'autre d'une chute qu'il fait, par la fenêtre d'un appartement situé au 4° étage d'un immeuble. Saint-Saëns a publié des poèmes comme, Rimes familières en 1890, Ode à Berlioz en 1908, il fut aussi un auteur dramatique avec La Crampe des écrivains, publié en 1892, Le Roi Apepi publié en 1903, Botriocéphale publié en 1908. Il a écrit de nombreux articles de critiques musicales, où il s'exprime sur l'art et porte des jugements sur les musiciens. En 1906, Camille Saint-Saëns ira pour la première fois, donner des concerts aux USA, dans les villes de Philadelphie, de Chicago et de Washington. En 1908, il fut le premier compositeur de musique classique, à écrire une musique de film, « L'assassinat du duc de Guise ». En 1913, il reçut la Grande Croix de la Légion d'Honneur, une distinction suprême. Son oeuvre de composition musicale est considérable, Les noces de Prométhée, La Princesse jaune, Samson et Dalila, Le timbre d'argent, Le rouet d'Omphale, Variations sur un thème de Beethoven, Phaéton, l'Oratorio de Noël, La Danse macabre, La Jeunesse d'Hercule, Henry VIII, Antigone, Horace, Andromaque, La Fiancée du Timbalier, Une nuit à Lisbonne, Ivanhoé, c'est en Vacances en Australie qu'il composa en quelques jours, le Carnaval des animaux,etc... Il donnera son dernier concert, au Casino de Dieppe, le 6 août 1921, puis ira à Béziers pour une répétition d'Antigone, le 21 août 1921, puis repartit à Alger, il y passait généralement l'hiver, il mourut le 16 décembre 1921, en prononçant, selon la légende,cette phrase, je le cite: « Cette fois, je crois que c'est vraiment la fin. ». Son corps sera rapatrié à Paris, et une cérémonie sera organisée à l'Eglise de la Madeleine. Il est enterré au cimetière du Montparnasse.

Date de création : 15/05/2008 17:01
Contributions de Olive2
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Camille Saint-Saëns
Camille Saint-Saëns



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Paganini Niccolo, violoniste, altiste, guitariste  et compositeur italien Rachmaninov Sergueï Vassilievitch, chef d'orchestre, pianiste virtuose et compositeur russe


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Arts, culture (4549 sites)
  Rubrique > Musique (3238 sites)
  Rubrique > Disques et CD (123 sites)
  Rubrique > Compositeurs (88 sites)
  Rubrique > Musique Classique (72 sites)
  Rubrique > Partition Piano (22 sites)
  Rubrique > Biographies (13 sites)


[Retour au guide Aquadesign]