envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Arts, culture


Mireille, compositrice, chanteuse et actrice et le célèbre Petit Conservatoire de la chanson



Mireille, s'appelait Mireille Hartuch, elle était née à Paris, dans le 3° arrondissement le 30 septembre 1906, elle est décédée à Paris, dans le 15° arrondissement, le 29 décembre 1996. Le père de Mireille était polonais, sa mère était anglaise, son père Hendel Hartuch était foureur et sa mère s'appelait Mathilda Rubinstein. Mireille était issue d'une famille
de musiciens, elle était la nièce de Charly King, l'inventeur des claquettes. Les parents de Mireille espéraient que leur fille embrasserait une carrière artistique. A 6 ans, Mireille devient figurante dans un film, puis elle étudie le piano et le théâtre. A 22 ans, en 1928, elle connaît Jean Nohain, qui était à l'époque, jeune avocat, elle entame avec ce dernier une collaboration et une amitié qui durera très longtemps, elle compose avec ce dernier, une volumineuse opérette, "Fouchtra", dont Jean Nohain est le parolier, mais cette opérette fut refusée partout. Déçue, elle part pour les Etats-Unis, où elle passera 2 ans, parlant couramment la langue anglaise, elle va d'abord à New York où elle se produit dans un théâtre de Broadway, elle ira ensuite à Hollywood, pour jouer dans un film avec Buster Keaton et un autre avec Douglas Fairbanks Junior. En 1932, elle rentre en France, où Jacques Pills et Georges Tabet, forme un duo et font un triomphe avec "Couchés dans le foin", un titre tiré de "Fouchtra". Rappelons, au passage, que Jacques Pills s'est marié avec Lucienne Boyer en 1939 puis avec Édith Piaf en 1952. Mireille va, à ce moment, avec Jean Nohain se remettre à la composition d'autres titres de chansons, les deux compères feront des chansons pour Pills et Tabet, Jean Sablon, pour Dranem, Maurice Chevalier, Charles Trenet, Yves Montand. En 1933, elle joue dans le film français d'André Hugon, "Chourinette", ce film c'est l'histoire suivante : "Désolé de voir la jeune fille qu'il aime en épouser un autre, un jeune homme décide de se suicider. La jeune fille compatissante se laisse enlevé par son soupirant désespéré. Un vieil oncle arrange tout : la jeune fille retourne auprès de son fiancé et l'amoureux excessif s'aperçoit que son bonheur est ailleurs". Dès 1934, Mireille se lance dans une carrière solo, elle enregistre des disques, elle passe à la radio et fait les scènes de l'ABC, de l'Alhambra, de Bobino, de l'Européen et elle part en tournée. En 1937, Mireille épouse, le philosophe, qui fut aussi journaliste, historien et essayiste, Emmanuel Berl, Mireille se surnommait « Théodore », il était issu d'une famille de la haute bourgeoisie juive, les témoins des époux sont Sacha Guitry et Jean Nohain. A la seconde guerre mondiale, en 1940, le couple juif, doit se réfugier en zone non-occupée, les époux s'installe à Argentat dans le département de la Corrèze. Mireille participe alors à un réseau de résistance et est à la tête du comité de libération. A la libération, Mireille et Emmanuel Berl, rentrent à Paris et par le truchement de la composition de chansons, elle devient une amie de Jean Cocteau, Albert Camus, André Malraux et Sacha Guitry. Ce dernier lui suggère d'ouvrir le Petit Conservatoire de la chanson comme école, ce qu'elle fit en 1955, avec pour parrain Jean Cocteau, elle formera plusieurs genération de chanteurs et de chanteuses. Sont passés par le Petit Conservatoire de Mireille, François Hardy, Jean-Jacques Debout, Alain Souchon, Hugues Aufray, Yves Duteil, Pierre Vassiliu, Alice Donna, Hervé Cristiani, Ricet-Barrier, Frida Boccara, Sapho, Jacqueline Danno, Pascal Sevran, Sophie Forte, Sylvie Joly, Claude Lemesle. Dès les débuts du petit conservatoire, ce dernier fut l'objet d'une émission de radio, le dimanche après midi, le Petit conservatoire de Mireille fut ensuite diffusé par la télévision, pendant 14 ans, de 1960 jusqu'en 1974. Mireille avec ses élèves, était très pédagogue et attentionnée, mais elle ne faisait aucune concession, Mireille aimait que les élèves interprètent les chansons et les textes en articulant !!! elle les rappelait souvent à l'ordre, à ce sujet. Mireille remonta sur scène, à Bobino et au Printemps de Bourges, en 1976. Mireille abandonna ses élèves six mois avant son décès, pour leur donner la plus grande de ses leçons, elle fit un récital à presque 90 ans au théâtre de Chaillot. Veuve depuis 1976, Mireille meurt d'un oedème pulmonaire, le 29 décembre 1996 à la clinique Labroust, dans le 15° arrondissement de Paris. Pendant sa longue carrière, elle composa plus de six cent chansons et reçut des honneurs et récompenses. Son corps repose, aux côtés de son mari, au Cimetière du Montparnasse à Paris. Quelques titres de Mireille, Couchés Dans Le Foin , Ce petit chemin, Fermé jusqu'à lundi, Le vieux château, C'est un jardinier qui boîte, Quand un vicomte, Puisque vous partez en voyage, Les trois gendarmes, Quand on est au volant, La partie de bridge, Les trois petits lutins, Les pieds dans l'eau, Papa n'a pas voulu, Tant pis pour la rime, Parce que ça me donne du courage, Une demoiselle sur une balançoire, etc... De nos jours, beaucoup de chanteurs et de chanteuses, comédiens, comédiennes, humoristes, imitateurs, doivent à Mireille, leur réussite. Plusieurs générations d'artistes auront bénéficié des conseils toujours sûrs, avisés, d'une certaine ironie bienveillante et de la très grande lucidité de Mireille.

Date de création : 17/05/2008 08:22
Contributions de Olive2
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Mireille
Mireille


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Sephora, boutique beauté de parfums, cosmétiques, produits de beauté et soins



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Rachmaninov Sergueï Vassilievitch, chef d'orchestre, pianiste virtuose et compositeur russe Félix Mayol, le chanteur à la houppe des années 1900, c’est « La Pimpolaise », « Viens Poupoule »


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Arts, culture (4549 sites)
  Rubrique > Musique (3238 sites)
  Rubrique > Categories Musicales (1049 sites)
  Rubrique > Variété française (209 sites)
  Rubrique > Disques et CD (123 sites)
  Rubrique > Compositeurs (88 sites)
  Rubrique > Vinyle (27 sites)
  Rubrique > Biographies (13 sites)


[Retour au guide Aquadesign]