envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Arts, culture


Van Eyck Jan, peintre flamand et diplomate pour le compte des princes européens du XV° siècle



L'apport technique de Van Eyck à la peinture occidentale est très grand. Il a porté la technique de la peinture à l'huile et le réalisme des détails à un sommet jamais atteint avant lui. L'invention, de cette technique fut déterminante dans l'histoire des techniques et de l'esthétique picturales, de la peinture à l'huile. La
peinture à l'huile, se pose en couches successives, ce qui permet en effet une grande variété de modelés, qui fait surgir de la toile un réalisme indescriptible. Jan Van Eyck est un peintre flamand qui est né aux environs de l'année 1389 à Maaseik, un village de la vallée de la Meuse, en Belgique. On ne connaît pas sa date de naissance réelle, certains la situe en 1890, 1895, il est mort à Bruges le 9 juillet 1441, et fut inhumé dans l'église Saint-Donatien, qui fut détruite à l'époque de la Révolution. Van Eyck est surtout connu pour ses portraits, et sa plus belle réalisation fut le grand retable de l'Agneau mystique, peint vers 1432, pour décorer la Cathédrale Saint-Bavon, de Gand. Cette toile, aurait été commencé par son frère et achevé par lui en mai 1432, sans que l'on sache exactement quelle est la part de chacun des deux frères. L'oeuvre de Jan van Eyck, en dehors de ce chef d'oeuvre exceptionnel de part son réalisme et son mysticisme. exceptionnel, est composée surtout de représentations de la vierge Marie et de portraits. Van Eyck a ainsi été considéré comme le fondateur du portrait occidental. A noter que cette toile eut un destin extraordinaire et hors du commun. En effet, elle fut pratiquement détruite par les protestants, et elle fut ensuite volée par Napoléon, puis par les armées allemandes au cours de la première et seconde guerre mondiales. Les nazis cachèrent le tableau dans une mine de sel. Cette peinture ne rentra à Gand qu'à la fin de la guerre. L'autre tableau très connu et célèbre, de Jan Van Eyck, a pour titre les Epoux Arnolfini, cette toile représente en pied, dans un intérieur flamand, un riche marchand établi à Bruges, Giovanni Arnolfini, et son épouse, au moment de leurs noces. Le miroir convexe au centre du tableau reflète deux personnages, peut-être les deux témoins, dont l'un serait, dit on, Van Eyck lui-même. On peut alors voir dans cette oeuvre un véritable certificat de mariage, d'ailleurs signé par van Eyck lui-même. On sait, par des documents retrouvés que Jan Van Eyck, était employé à La Haye, vers 1422, à la cour de Jean de Bavière, comte de Hollande. A la mort de ce dernier, en janvier 1425, Van Eyck rejoint en Flandre son frère, Hubert Van Eyck, qui était également peintre. Il entra ensuite au service du duc de Bourgogne, Philippe le Bon, comme peintre et valet de chambre , avec un salaire annuel fixe. En 1428, Jan Van Eyck, est envoyé au Portugal par son protecteur, pour lui dire « la vérité de corps et de caractère » de la princesse Isabelle, la fille du roi Jean 1°. De retour en Belgique, il achète une maison en 1432. Il se marie et aura un fils en 1434. Les plus célèbres portraits réalisés par Jan Van eyck, sont, le Portrait d'un orfèvre, qui se trouve au Musée National de Bucarest, le Portrait du cardinal Niccolo Albergati, qui se trouve au Musée de Vienne, Les époux Arnolfini, L'Homme au turban rouge, Thymotheos qui sont exposés à la National Gallery de Londres, la Vierge dans une église, qui est a Gemäldegalerie de Berlin la Vierge au chancelier Rolin, exposé au Musée du Louvre de Paris, la Madone au chanoine van der Paele, La Vierge au Chanoine, Portrait de Marguerite van Eyck, le Portrait du Christ, qui sont visibles au Musée communal Groeninge, de Bruges, Sainte Barbe, Vierge à la fontaine, toiles exposées au Musée Royal d'Anvers, Le Jugement dernier, La Crucifixion, sont exposés, au Metropolitan Museum of Art de New York, Saint Christophe portant l'Enfant Jésus, peinture exposée Musée d'art de Philadelphie. Jan Van Eyck, est un peintre qui fait partie des « primitifs flamands », un amoureux de la création, de la minutie, on pense que ce peintre s'était formé dans des ateliers de miniaturistes parisiens de l'époque.

Date de création : 20/05/2008 17:36
Contributions de Olive2
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Van Eyck Jan
Van Eyck Jan


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Niederbronn-les-Bains, station thermale du Bas-Rhin



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Yvonne Printemps, une chanteuse et une  actrice, des années 1900 Van Leeuwenhoek Antoni ? c’était qui ?


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Arts, culture (4549 sites)
  Rubrique > Peinture (1464 sites)
  Rubrique > Artiste peintre (1205 sites)
  Rubrique > Tableaux (77 sites)
  Rubrique > Biographies (13 sites)


[Retour au guide Aquadesign]