envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Arts, culture


Francis Lemarque, le chanteur auteur et interprète, qui a symbolisé Paris



Francis Lemarque était de sa véritable identité Nathan Korb, il était né à Paris, le 25 novembre 1917 et est mort à La Varenne-Saint-Hilaire, dans le département du Val-de-Marne, le 20 avril 2002. Francis Lemarque était issu de parents juifs immigrés, son père, Joseph, était polonais et exerçait le métier
de tailleur pour dames, sa mère prénommée Rose, était originaire de Lituanie. Francis Lemarque avait un frère et une soeur. Cette famille résidait à Paris, dans le 11° arrondissement, dans le Quartier de la Bastille, leur appartement, au premier étage, est situé au dessus de l'établissement du bal des Trois colonnes, rue de Lappe, ce quartier de Paris, était à l'époque, le lieu ou sévissaient les bals musette. Avec son frère Maurice et sa jeune soeur Rachel, Nathan connaîtra une enfance délurée et fort joyeuse. Il quittera, cependant l'école dès l'âge de 11 ans pour travailler à l'usine, à la mort de son père, d'une tuberculose, à l'âge de 41 ans, en 1933. Nathan et son frère vont alors s'intéresser de plus près à la musique les deux jeunes gens engagés politiquement, vont alors faire leur entrée, dans le groupe Mars, issu du groupe Octobre, groupes affiliés à la Fédération des Théâtres ouvriers de France. Sur les conseils de Louis Aragon, le grand poète et écrivain, les deux frères créent un duo, "Les frères Marc" qui profitera des événements du Front populaire, une coalition de partis de gauche qui gouverna la France de 1936 à 1937, qui réunissaient la SFIO, le PCF, et le Parti radical-socialiste, pour se produire dans les usines et se faire connaître. Ils font alors, la connaissance de Jacques Prévert, poète et scénariste français et de Joseph Kosma, un compositeur hongrois naturalisé français, qui est l'auteur de la superbe chanson « les Feuilles mortes », qui sera pendant un certain temps, leur pianiste. Pendant la seconde guerre mondiale 1939-1945, Nathan partira en 1940, s'établir en zone libre et s'installera à Marseille. C'est à cette époque qu'il prendra le speudonyme de Francis Lemarque. Il fera quelques tournées, en Afrique du Nord, avec le guitariste Django Reinhardt. La déportation par les allemands, de sa mère, conduit Francis Lemarque à entrer dans la résistance, ou il porte le nom de Mathieu Horbet. A la fin de la guerre, Francis Lemarque, rentre à Paris, et chante dans les cabarets de Saint-Germain des Près, à la Rose Rouge, à l'Echelle de Jacob, joue en tant qu'acteur sur de petites scènes, au Théâtre de l'Humour, au Théâtre de Poche et vit d'autres petits boulots. En 1948, il épouse Ginny Richès. Cette même année, il rencontre par l'intermédiaire de Jacques Prévert, Yves Montand pour lequel, il composera pendant très longtemps, des chansons, comme les titres « A Paris », « Ma Douce vallée », « Bal petit bal », « C'est à l'ombre », « Mathilda ». Dès 1949, Francis Lemarque est un auteur connu et reconnu !!! Beaucoup de chanteurs ont chanté le répertoire de Francis Lemarque, comme Juliette Gréco, Henri Salvador, Patachou, Claude François, Jean Guidoni, Mireille Mathieu, Mouloudji , Serge Reggiani. etc... En 1949, Francis Lemarque enregistra ses premiers disques 78 tours, qui connurent un véritable succès. A partir des années1950, Francis Lemarque élargit son répertoire en composant diverses musiques et chansons de films, comme dans le film de Jacques Becker, Rue de l'Estrapade, ou celui de Marcel Carné, L'air de Paris, ou encore celui de Gilles Grangier, Le cave se rebiffe, Le gentleman d'Epsom, Maigret voit rouge, pour Jacques Tati « Playtime », il composa aussi des musiques pour des films documentaires consacrés à Paris, Paris métro, Paris, des millions d'amants, Paris musette ou encore Un siècle de chansons, il composera aussi pour la télévision. En 1951, Francis Lemarque obtint son premier prix Charles-Cros, le second en 1973, le troisième en 1989, le prix de la Rose d'Or d'Antibes en 1965 pour son disque « Francis Lemarque rencontre Francis Carco », en 1981, le Grand prix national de la chanson, il a été nommé Officier des Arts et Lettres par le Ministre de la culture, Jack Lang et collectionne des grands prix tels le Prix de la Sacem en 1986. Il mettra un bémol à sa carrière en 1952, car Francis Lemarque est malade et reviendra à partir de l'année 1954, ou il fera des tournées de concerts, notamment en Chine, en Corée du Nord, en URSS, en Pologne, il fera de nombreux concerts et galas pour le parti communiste, sans toutefois y adhérer. En 1958, il monte sur la scène de l'Olympia pendant cinq semaines et prouve ainsi sa popularité auprès d'un large auditoire. En 1960, Francis Lemarque créera sa propre maison d'édition, ou il éditera de nombreux chanteurs et chanteuses, comme Alain Barrière, Serge Lama, etc... ou des musiques des films de Jacques Demy, comme « les Parapluies de Cherbourg », écrite par Michel Legrand. Le thème de Paris et son éternel accordéon revient souvent dans les chansons de Francis Lemarque avec des descriptions des quartiers populaires, qui rappelle les chansons d'Aristide Bruant. Cet auteur et chanteur est resté profondément attaché au « Paris populaire » et à la belle « chanson française ». En 2002, Francis Lemarque s'en est allé, il repose désormais au Cimetière du Père Lachaise à Paris, après plus de 50 ans de chansons évocatrices de très belles paroles poétiques à souhait.

Date de création : 12/06/2008 11:50
Contributions de Olive2
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Francis Lemarque
Francis Lemarque



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Les ombres chinoises : savez-vous ce que c'est ? Les Platters ou The Platters, un groupe mythique des années 1950, avec le tube légendaire «Only You»


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Arts, culture (4549 sites)
  Rubrique > Musique (3238 sites)
  Rubrique > Categories Musicales (1049 sites)
  Rubrique > Variété française (209 sites)
  Rubrique > Disques et CD (123 sites)
  Rubrique > Vinyle (27 sites)
  Rubrique > Biographies (13 sites)


[Retour au guide Aquadesign]