envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Arts, culture


Soliman le Magnifique, c’était qui ?



Soliman était un conquérant, un diplomate, un administrateur et un protecteur des arts et des lettres. Soliman le Magnifique, fut le 10° sultan de la dynastie ottomane, la dynastie des Osmanlis. Soliman le Magnifique était surnommé Kanuni (le Législateur) par les Turcs et le Magnifique par les Occidentaux. Soliman le Magnifique, fut le plus grand de tous les
sultans de Turquie. Soliman le Magnifique, était né à Trébizonde, ville située entre la rive sud-est la mer Noire et les flans des Alpes pontiques, en Turquie, le 27 avril 1495. Il est mort de maladie à Szigetvar, ville du sud de la Hongrie, le 7 septembre 1566. A l'âge de 7 ans, Soliman partit pour Istanbul afin d'y suivre ses études, de sciences, de littérature, de théologie et d'histoire. Son père quant à lui apprit les techniques militaires. Soliman le Magnifique était le fils unique de Selim 1°, dit le « Cruel » ou le « Terrible » ou encore « l'inflexible », le conquérant de la Syrie et de l'Égypte . Soliman le Magnifique succéda à son père, en 1520, et pendant 20 ans ,il amena l'empire turc à son apogée. Il commença par réparer plusieurs injustices commises par son père, en restituant des biens confisqués et renvoya dans leur province les prisonniers égyptiens. Sous le règne de ce sultan, l'Empire ottoman devint une grande puissance mondiale au XVI° siècle. Les armées de Soliman, s'emparèrent de Belgrade, de Budapest, de Bagdad, la Perse, l'Azerbaïdjan, Tabriz, les corsaires ottomans avec à sa tête le célèbre Khayr Al-Dîn Barberousse, ravageaient la Méditerranée et assuraient le contrôle des rivages de l'Afrique du Nord, à l'exception du Maroc, ainsi que de certains territoires d'Afrique du Nord, dont la ville de Tunis, qui était occupait par les Ottomans. En 1536, Tunis fut reprise par Charles Quint, le sultan scella contre Charles Quint une alliance avec le roi de France, François 1°, lequel obtenait un régime privilégié dans l'Empire ottomans (les capitulations). L'île de Rhodes, tomba sous sa coupe et sa marine, ce qui lui permit de développer son hégémonie sur la Méditerranée occidentale. Il laissa cependant fuir de l'île de Rodes les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, un ordre religieux et militaire qui gouvernait l'île de Rhodes, qui allèrent se réfugier à Malte. Le grand ennemi à l'époque de la Turquie était la République de Venise parce que les deux nations étaient en compétition pour la domination des ports et le contrôle des routes commerciales du Proche-Orient. Le pouvoir de Venise fut réduit sous Soliman le Magnifique (bien que la bataille de Lépante en 1571, inversa les choses). Soliman réforma la juridiction et consacra d'importantes sommes d'argent à la construction de palais, de mosquées, de bibliothèques, de cantines, de mausolées, d'aqueducs, d'une école de médecine, d'un hôpital-asile, d'un caravansérail, d'un hammam, des cuisines, dans sa capitale, Constantinople, il a été aidé en cela par un illustre architecte, Mimar Sinan. Il fit aussi construire des complexes de ce genre à Médine, à Damas, au Yémen. C'est alors qu'il menait une campagne contre l'empereur germanique Maximilien II que le Sultan mourut en 1566, il avait 71 ans, la veille de la bataille de Szigetvar en Hongrie, remportée par les Turcs. Il fut enterré au côté de son épouse préférée Roxelane au mausolée attenant à la mosquée Süleymaniye d'İstanbul. Roxelane (Khourrem Sultane ou encore Alexandra de Rhuténie), était née en 1500 et est décédée en 1558, cette dernière, avait été enlevée par les Tartares, lors d'une razzia aux confins de la frontière entre la Pologne et la Russie, Roxelane fut vendue comme esclave. Elle était la fille d'un prêtre orthodoxe et s'appelait en réalité, Alexandra Lisowska. Elle fut achetée par le grand vizir, Ibrahim Pacha, qui l'offrit en cadeau au sultan Soliman le Magnifique, par la suite elle était devenue la troisième épouse dans la hiérarchie du harem, avec la naissance d'un fils. Roxelane, était la mère du prince Sélim, le futur Sélim II, elle ne cessa de nouer des intrigues pour assurer la succession à son fils, avec l'aide de son gendre Rostam, elle accusa de trahison le jeune Moustafa, que Soliman avait eu d'une autre femme du harem et obtint son exécution. Elle fit brûler le harem, elle fit aussi supprimer l'ami de Soliman, le vizir İbrahim Pacha. Soliman le magnifique, fut un excellent législateur, qui était servi par des juristes. L'état Ottoman, prospérait grâce au contrôle des voies commerciales et à un système d'imposition comme le droit de douane, les tributs payés par les territoires vassaux, les dîmes versées par les sujets musulmans, les capitations pour les non-mulsulmans. Il fit un code, « le Kanuname », qui était un recueil de lois, afin que les lois soient bien respectées. Soliman le Magnifique et son grand vizir, notamment le remarquable Ibrahim, s'aidaient pour cela de 12000 fonctionnaires, qui étaient formés dès leur enfance par une méthode analogue à celle qui présidait au recrutement des janissaires (les troupes d'élite ottomanes) le devchirme (système consistant à réquisitionner de force des adolescents sur les populations chrétiennes des territoires nouvellement conquis). Ces jeunes étaient destinés à faire partie de l'Elite Ottomane. Les adolescents ne devaient pas être trop jeunes, pour pouvoir supporter les longs voyages, et pas trop âgés, pour qu'ils puissent être convertis plus facilement à l'Islam et être replacés dans des familles turques. Soliman le Magnifique, encourageait aussi les poètes, les écrivains, les philosophes. Soliman était connu pour avoir été un poète et un habile bijoutier. A la mort de Soliman, Selim II, devint Sultan, son règne ne dura guère longtemps, 8 ans, ce sultan était alcoolique, incapable et qui plus est, fainéant. L'empire fut géré par le grand vizir Mehmed Sokullu. Si vous partez pour Istanbul, allez visiter la Mosquée Bleue, de Soliman le Magnifique, ce nom lui vient des 21000 carreaux de faïence émaillée à dominante bleue et verte d'Iznic qui décorent le dôme et les murs, procurant une ambiance bleutée à cet édifice. Cette mosquée on la voit de très loin, dominant de ses 4 minarets l'une des 7 collines de la ville, au-dessus de la Corne d'Or. Sept ans ont été nécessaires pour la réalisation de ce chef d'oeuvre de l'architecte ottoman.

Date de création : 18/06/2008 08:44
Contributions de Olive2
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Soliman
Soliman



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Euripide, écrivain,  acteur, metteur en scène, un tragique de la Grèce antique Aristophane, le poète comique qui écrivait des comédies, dans la Grèce antique


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Arts, culture (4549 sites)
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Biographies (13 sites)
  Rubrique > Voyage Turquie (8 sites)
  Rubrique > Proche-Orient ancien (un site)


[Retour au guide Aquadesign]