envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Animaux


Méduses Pelagia noctiluca, cette méduse est de retour sur les côtes de la Méditerranée



La méduse est un animal unique, qui ne ressemble pas du tout à ses proches cousines et cousins, les anémones de mer et les coraux. Les méduses peuplaient déjà, les mers et les océans, il y a plus de 600 millions d'années, Platon en parlait dans ses écrits. Les scientifiques ont dénombré plus de 4000 espèces de méduses différentes. Une méduse est formée d'une calotte
appelée ombrelle et d'un axe vertical manubrium, fixé au centre de la face inférieure. Au bord de l'ombrelle sont attachées des tentacules. La contraction des muscles de l'ombrelle propulse la méduse par bonds successifs. La méduse Pelagia noctiluca, est la méduse que l'on rencontre en mer Méditerranée. Ces méduses sont apparues en nombre, depuis huit ans, le long des côtes, cette méduse se présente sous une forme gélatineuse, transparente et urticante. Les méduses passent toute leur vie en pleine eau. D'après les scientifiques, depuis deux siècles, ces méduses, avait un cycle connu de 12 ans, à savoir qu'elles apparaissaient pendant 7 ans et disparaissaient pendant 5 ans. Là, elles son apparues en grande nombre en 2000, donc si l'on calcule bien, (2000 + 7 = 2007), l'année 2008, est donc une année supplémentaire, ce qui bouscule les schémas établis auparavant !!! car les méduses Pelagia noctiluca sont bien visibles et en grand nombre sur les plages méditerranéennes. Il est très inquiétant de constater ce phénomène, d'autant que dans certaines mers et océans de la planète, les méduses, se sont implantées définitivement. D'après certains scientifiques, les méduses proliféreraient en mer Méditerranée, à cause du réchauffement de l'eau de mer et la surpêche, cette mer est victime d'une surexploitation de la ressource en poissons, et notamment du thon rouge, qui est un prédateur de méduses, de même que la tortue marine, qui faute de trouver des plages pour pondre ses oeufs, ou encore du pillage de ces oeufs, de leur alimentation qui joue un rôle direct sur leur fécondité, et les empêche de se reproduire. Les tortues de mer, sont aussi en voie d'extinction, à cause des pollutions, elles se font piégées et se noient dans les filets de pêche abandonnés ou dérivants, elles mangent aussi des sachets de plastique, qu'elles prennent pour des méduses, ce qui provoque leur mort, par des occlusions digestives, les polluants chimiques, comme les métaux lourds, qui provoquent des maladies comme la fibropapillomatose, engendrée par un virus qui pourrait être du type de celui de l'herpès, etc... A savoir, que depuis l'année 1981, toutes les espèces de tortues, sont inscrites à l'annexe I de la Convention de Washington. Malgré cela, les effectifs en tortues diminuent sans cesse. Jacqueline Goy, scientifique associée à l'Institut océanographique de Paris, dit, je la cite, « Si rien n'est fait, notamment contre la surpêche, c'est le tourisme qui va en pâtir. Il y a là un choix économique important ». D'autant que « Pendant deux ans, les touristes ont fui, l'Adriatique en Italie, à cause des méduses ». Sur la Côte d'Azur, certaines stations balnéaires ont eu recours récemment à des filets antiméduses. Ces filets extrêmement visibles et à grosses mailles ceci afin qu'aucun organisme vivant ne puisse se prendre dedans, ces filets couvrent généralement une surface équivalente à une piscine olympique qui est ainsi protégée, le filet est placé de telle façon qu'il renvoie les méduses vers le large. En 2006, la municipalité de Cannes a ramassé, pendant l'été, 10 tonnes de méduses. Ces méduses sont un véritable fléau pour les baigneurs, les plongeurs sous-marin, ces méduses occasionnent des coûts économiques et sociaux importants. Il semble qu'un déséquilibre écologique lié aux effets combinés du réchauffement climatique, de la surpêche et de la pollution, en soit la cause. Généralement la méduse Pelagia noctiluca, ne sont pas dangereuses, elles ne provoquent, en général, que des troubles locaux et superficiels. Attention toutefois, aux personnes qui présentent des allergies, les piqûres de ces « bestioles » se localisent souvent sur les bras, les jambes, les pieds, très rarement au visage. Certaines cellules de la méduse, les nématocystes, déchargent leur venin à l'aide d'un aiguillon, lors d'un contact physique. A noter aussi, qu'une méduse morte sur une plage peut rester venimeuse pendant quelques jours. La piqûre d'une méduse, est suivie d'une douleur vive et intense, du même type que la brûlure. Quand la méduse a piqué, très rapidement, une rougeur apparaît, elle s'étend en forme de « coup de fouet ». Les lésions disparaissent en général, sans problème, entre 3 à 10 jours, sans laisser de cicatrice. Si l'on se fait piquer par une méduse, il faut de suite rincer la piqûre, à l'eau de mer et non à l'eau douce et filer au plus vite vers une pharmacie pour acheter une pommade apaisante. Certaines méduses sont consommées séchées, au Japon, en Malaisie, en Chine, sous diverses formes. Depuis l'année 2005, une prolifération, de méduses géantes « Nemopilema nomurai », qui ont une envergure de 2 mètres et pèsent plus de 200 kilos, est apparue au large des côtes de la Corée du Sud, de la Chine et du Japon. En 2007, en Espagne et notamment sur le littoral de Barcelone, des invasions de méduses se sont produites, faisant plus de 10000 victimes en quelques mois. En 2007, en Irlande du Nord, une pisciculture qui élevait des saumons, a perdu plus de 100000 saumons, après une attaque de petites méduses urticantes.

Date de création : 19/07/2008 07:55
Contributions de Olive2
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Méduses Pelagia noctiluca
Méduses Pelagia noctiluca



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Douve du foie, attention au cresson sauvage, aux pissenlits des prairies Williams Tennessee, c’était qui ?


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Animaux (3004 sites)
  Rubrique > Sciences (958 sites)
  Rubrique > Information santé (85 sites)
  Rubrique > Environnement (56 sites)
  Rubrique > Apprendre (25 sites)
  Rubrique > Information Santé publique (20 sites)
  Rubrique > Sciences environnementales (9 sites)


[Retour au guide Aquadesign]