envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Arts, culture


Ludmila Tchérina, une danseuse étoile ? non pas seulement !!!



Ludmila Tchérina, a été danseuse, chorégraphe, mais aussi comédienne, peintre, sculpteur et écrivain. C'était une créatrice dans tous les arts. Ludmila Tchérina, s'appelait en réalité Monika Tchemerzine, elle était née, le 10 Octobre 1924 à Paris. Elle est décédée à Paris, le
21 mars 2004, elle avait 79 ans, elle repose au Cimetière de Montmartre. Monika Tchemerzine, était la fille, d'un prince russe, Avenir Tchemerzine, qui était mathématicien et inventeur de la fusée éclairante. Ce dernier était venu s'installer à Paris, pour fuir Saint Pétersbourg. La mère de cette danseuse, était Stéphane de Chaneac. Le couple Tchemerzine, ont travaillé ensemble à une bibliographie des éditions originales de la poésie française du Moyen Age au XIX° siècle. Cet ouvrage de référence est paru sous le nom de « Le Tchemerzine ». Monika Tchemerzine prit des cours de danse classique, dès l'âge de 3 ans, avec Olga Iossifovna Preobrajenskaïa, une danseuse russe, qui fut l'une des premières danseuses du ballet impérial russe et qui enseignait d'abord à Saint Pétersbourg, puis ensuite à Paris, après avoir fui la Russie, lors la Révolution d'octobre. Monika prit ensuite des leçons de danse auprès d'un professeur italien, Madame d'Alessandri, elle aura aussi pour professeur de danse, Georges Ricaux, elle finira par intégrer l'École de danse de l'Opéra de Paris, où elle finira de compléter sa formation. Monika se produit sur scène dès l'âge de six ans dans le rôle d'un lutin du Songe d'une nuit d'été de Jakob Ludwig Felix Mendelssohn Bartholdy. Elle fut, à l'âge de 15 ans, sous son premier pseudonyme de « Tcherzina », la plus jeune étoile de l'histoire de la danse, elle est danseuse étoile dans les Ballets de Paris de Roland Petit, ou elle donna toute sa mesure comme danseuse, mais aussi comme mime et tragédienne. Elle devint, en 1939, danseuse étoile des Ballets de Monte-Carlo, créés par Serge Lifar et en 1950, danseuse étoile au Metropolitan Opera de New York. Ludmila Tchérina dansa très souvent pour Serge Lifar, qui comme elle, était d'origine russe, dans des ballets tels que « Roméo et Juliette », « Bonaparte ». Au cours de toute sa carrière de danseuse, elle interprèta les plus grands rôles du répertoire classique, sur les plus grandes scènes lyriques du monde à l'Opéra de Paris, à La Scala à Milan dans le rôle de Giselle, 1954, l'orchestre était sous la direction d'Arturo Toscanini, ou au Metropolitan Opera de New York. Elle fut la première danseuse occidentale à se produire au Bolchoï, en Russie, en 1959, dans le rôle de Giselle et au Théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg. Ludmila Tchérina avait épousé en 1946, Edmond Audran, qui était aussi danseur, ce dernier mourut dans un accident de bus, en 1951, Ludmila est complètement abattue, elle fait une dépression nerveuse, elle délaisse alors la danse, pour tourner des films, elle tourne ainsi dans le film, Les Contes d'Hoffmann, Grand gala, Les amants de Teruel, Les chaussons rouges, Spartacus, Le signe du Païen, avec Jack Palance et Jeff Chandler, Un revenant, avec Louis Jouvet, Le feu aux poudres, La fille de Mata Hari, Oh ! Rosalinda, Hommage à Debussy, Lune de miel, Une ravissante idiote, un film ou jouait BB, Brigitte Bardot, etc... Elle tourna aussi pour la télévision, dans Salomé avec Michel Auclair, La reine de Saba, la Dame aux Camélias, La Passion d'Anna Karénine, etc... En 1953, elle se remarie, avec Raymond Roi, avec lequel, elle fonde une troupe de ballets, dans lequel la ballerine réalise son rêve de « théâtre total ». Au théâtre elle crée de nombreux ballets contemporains pour Serge Lifar, Balanchine, Roland Petit, Maurice Béjart et danse aussi au sein de la compagnie qu'elle a créée avec son mari et notamment dans l'opérette, « Le Chevalier Bayard », en 1948, elle dansa aux côtés de deux artistes débutants de l'époque, Yves Montand et Henri Salvador. Ludmila Tchérina, est aussi devenue écrivain, elle publia deux romans, « L'amour au miroir » en 1983, ou elle évoque le monde de la danse et « La femme à l'envers » en 1986, une évocation d'opéra barbare, aux éditions Albin Michel. Ludmilla Tchérina se retire du monde de la scène, à la fin des années 1980, Ludmina Thérina » pour se consacrer pleinement à sa nouvelle passion la peinture et la sculpture. Cette ancienne danseuse devint une artiste reconnue, dès 1960, elle exposa dans de nombreux pays, elle réalisa, des toiles, L'âme et la danse, Fusain et Salomé, Dionysie, Cri Bleu, elle réalisa la sculpture, « Europe à coeur », un symbole de l'Europe unie, puis « Europa Operanda », une sculpture de bronze, pour le terminal d'Eurotunnel de Calais, pour l'inauguration du Tunnel sous la Manche, dont une réplique se trouve à la Gare du Nord, de Paris. On peut en conclure, que Ludmila, était une grande artiste, une grande dame aux multiples talents, dans le monde des arts, elle excella durant toute sa vie, dans toutes les formes de l'art artistique, danse, chorégraphie, comédie, écrivain, peinture, sculpture. Un critique avait dit, de Ludmila, je le cite, « Elle a une grâce d'ange et une malice de démon », confondu par l'insolente aisance de celle qui, à l'âge de 5 ans, s'était élancée dans l'allée centrale de Notre Dame de Paris pour danser devant l'autel. Un prix « Ludmilla Tchérina », a été créé par cette dame, il récompense les personnes qui expriment leurs talents dans au moins deux disciplines artistiques.

Date de création : 24/07/2008 09:17
Contributions de Olive2
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Ludmila Tchérina
Ludmila Tchérina



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Ninette de Valois, c’était qui ? Héraklion est la capitale de l’île de Crète


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Arts, culture (4549 sites)
  Rubrique > Artiste peintre (1205 sites)
  Rubrique > Arts (589 sites)
  Rubrique > Danse (301 sites)
  Rubrique > Cinéma (90 sites)
  Rubrique > Sculpture (25 sites)
  Rubrique > Biographies (13 sites)
  Rubrique > Art Corporel (9 sites)


[Retour au guide Aquadesign]