envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Arts, culture


Wilberforce William, c’était qui ?



William Wilberforce, était un des abolitionnistes britanniques les plus connus. William Wilberforce, était né à Hull, en Angleterre, le 24 août 1759, il est mort 29 juillet 1833, il est enterré à l'Abbaye de Westminster de Londres, comme nombre de monarques, hommes politiques,
écrivains, musiciens et poètes, nous citerons en dehors des rois et des reines, John Herschel, Charles Darwin, Isaac Newton, Charles Dickens, Joseph Rudyard Kipling, William Shakespeare, etc... William Wilberforce, était le fils unique de Robert Wilberforce, qui exerçait la profession de négociant, sa mère portait le prénom d'Elisabeth. Son grand-père, William avait fait fortune, dans la mer Baltique, avec la "Eastland Company", l'une des grandes sociétés de négoce, qui affrétait des bateaux, dès 1579, cette compagnie importait du bois, du goudron, du lin, du maïs, des tissus. William Wilberforce était un homme politique anglais qui fit campagne pour l'abolition du commerce des esclaves. C'était aussi un philanthrope. Il fut parlementaire, écrivain et réformateur social. A cette époque, d'innombrables Africains étaient arrachés à leur terre natale pour être vendus, comme esclaves, dans les colonies d'Amérique. William Wilberforce, se révolta contre cette injustice et se battit pendant plus de vingt ans, ne bénéficiant pratiquement d'aucun soutien, si ce n'est de celui des quakers. « Quaker », est un nom anglais qui signifie « personne qui tremble » et que l'on a donné, par dérision aux membres d'un mouvement chrétien établi en Angleterre et aux États-Unis. Le nom officiel est « Société religieuse des Amis ». Une première loi votée en 1807, rendit illégal le commerce des esclaves à l'intérieur de l'Empire Britannique. William Wilberforce, chercha alors à rendre la liberté à ceux qui avaient été asservis, mais il mourut quelques semaines avant que cette importante décision ne fût prise. Dès 1776, William Wilberforce, entre au St John's College de Cambridge, alors qu'il est toujours au collège, il est élu à la Chambre des Communes, en tant que membre du parlement du Yorkshire, en 1780. Il permina sa scolarité, en 1780, ayant obtenu son diplôme. Pendant ses études, il avait établi une relation avec William Pitt, qui devint plus tard le plus jeune premier ministre de l'histoire britannique. En 1784, les vues de Wilberforce changèrent. Il se convertit au christianisme évangélique. Il commença alors, à faire campagne pour la protection sociale, la liberté religieuse, il voulut aussi faire établir une législation qui interdisait le travail des enfants, il voulut aussi faire passer des réformes sur l'éducation des sourds et des aveugles, et sur les prisons. Cependant, ses efforts politiques, les plus importants furent toujours portés, avec obstination, sur l'abolition de la traite négrière et l'esclavage. Il dut affronter, l'hostilité de ses collègues, dont la majorité était en faveur du maintien de la traite et de l'esclavage dans les colonies, l'esclavage était considéré comme l'une des bases de la prospérité britannique. Ce n‘est que le 25 mars 1807 que la chambre finit par accepter l'acte d'abolition de la traite des noirs. Le projet de loi pour l'abolition de l'esclavage dans tous les territoires britanniques fut adopté par vote à peine quatre jours avant sa mort, le 29 Juillet 1833. Le 28 août 1833, le roi Guillaume IV sanctionne l'abolition, voté par le Parlement britannique. Le texte prévoit une abolition graduelle, un délai de 7 ans , est accordé pour les esclaves des plantations et de 5 ans, pour les esclaves domestiques ou urbains. Ce texte comportait une clause d'indemnisation pour les propriétaires. Le 1° janvier 1838, l'émancipation des deux catégories d'esclaves, urbains et agricoles, était proclamée, avant l'échéance, prévue par le texte de 1833, pour les esclaves des plantations. Le 31 Juillet 1834, 800000 esclaves, asservis dans les Antilles britanniques, furent libérés. William Wilberforce fut aussi un grand orateur et un écrivain prolixe. William Wilberforce était le père de Samuel Wilberforce, qui fut évêque anglais de l'Église d'Angleterre, il fut l'évêque d'Oxford, ce dernier, fut aussi un très grand opposant de Charles Darwin, naturaliste, dont les travaux ont révolutionné la biologie, et qui en 1859, avait publié « L'origine des espèces », dans lequel il proposé, le mécanisme de l'évolution et prônait la sélection naturelle. Darwin pensait que l'homme n'avait pas été créé par Dieu, mais d'une évolution opérée à partir des animaux. Darwin avait vu de son vivant, la théorie de l'évolution acceptée par la communauté scientifique, alors que sa théorie sur la sélection naturelle, dû attendre les années 1930, pour être considérée comme l'explication essentielle du processus d'évolution. En Angleterre, nous citerons d'autres personnalités, qui étaient engagées dans la lutte contre l'esclavage, Samuel Johnson, Josiah Wedgwood, Granville Sharp, Olaudah Equiano, Thomas Clarkson, Zachary Macaulay.

Date de création : 25/07/2008 08:44
Contributions de Olive2
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Wilberforce William
Wilberforce William


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Hôtel Prince de Conti*** dans le quartier historique de Paris



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Héraklion est la capitale de l’île de Crète Modélisme véritable passion pour les uns, simple curiosité pour les autres


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Arts, culture (4549 sites)
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Biographies (13 sites)
  Rubrique > Histoire mondiale (8 sites)
  Rubrique > Histoire des civilisations (8 sites)
  Rubrique > Histoire contemporaine (7 sites)


[Retour au guide Aquadesign]