envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Arts, culture


Roberto Alagna, un ténor franco-italien



Roberto Alagna, est né en France, très exactement à Clichy-sous-Bois, dans le département de la Seine-Saint-Denis, le 7 juin 1963. Il est le fils de parents originaires de Sicile. Très jeune, il se passionna pour le chant, il prit des
leçons chez un professeur de chant d'art lyrique à Paris, il étudie avec Rafael Ruiz et a travaillé en étroite collaboration avec le chef d'orchestre Antonio Pappano qu' Alagna décrit comme son « frère de musique ». Roberto Alagna, se produira pendant quelques temps, dans les cabarets de la Capitale, ou il chante, aussi bien Jacques Brel que de grands airs d'opéras. Puis il se présente, en 1988, au concours Luciano Pavarotti, il a alors 25 ans, il remporte ce concours à Philadelphie. La même année 1988, il joue et chante dans le rôle d'Alfredo Germont de « La Traviata » de Giuseppe Verdi. Roberto Alagna s'impose très vite dans le monde de la musique lyrique, sa carrière prend un essor formidable, il parcourt les grandes scènes d'opéras dans le monde entier, on le voit à l' Opéra Bastille de Paris, à la Scala de Milan, au Royal Opera House de Londres, au Metropolitan Opera de New York, il devient le chanteur lyrique incontournable, il enchaîne représentation sur représentation. On le voit au fil de sa carrière, interpréter les plus grands rôles dans divers opéras, La Bohème, Rigoletto, Roméo et Juliette, Carmen, La Tosca, Faust, Aïda, Cyrano de Bergerac, Te Deum, etc... Il chante aussi de l'opérette, il rend hommage à Luis Mariano, en interprétant, 12 titres de chansons de ce grand artiste, dans un album « Roberto Alagna chante Luis Mariano ». En 2003, il a aussi joué dans le film-opéra de Benoît Jacquot La Tosca avec son épouse qui n'est autre que la soprano roumaine Angela Gheorghiu, avec laquelle il a chanté dans de nombreux opéras et enregistré de nombreux CD. Lors du 14 juillet 2005, fête nationale en France, Roberto Alagna avait interprété l'hymne national de la France, « La Marseillaise », devant la tribune d'honneur, lors du défilé. Souvenez vous, en 2006, Roberto Alagna, avait quitté la scène de la Scala de Milan, à la fin du premier air, lors de son interprétation d'Aïda, opéra écrit par Giuseppe Verdi, car quelques spectateurs dans le public, avaient sifflé. C'est un autre chanteur, sa doublure, Antonello Palombi, qui assistait à la représentation dans les coulisses, qui fut poussé sur scène, en jean et chemise noires, ce dernier reprit au vol, Aïda. A la fin du spectacle, ce dernier fut très applaudi par le public, tandis que le directeur de la Scala, présentait ses regrets et excuses, pour ce « contretemps ». Roberto Alagna, fut écarté de son rôle, pour « faute grave », et c'est quelques jours après, qu'il décida de réagir. Alors qu'à la Scala, l'opéra Aïda commencé, à l'extérieur, Robert Alagna, devant une foule de photographes et de médias, se mit à chanter un air de « Madame Butterfly », opéra de Giacomo Puccini, il aurait, selon les médias, prit une photographie de la Scala, en disant « Je suis venu glaner un souvenir, mon dernier souvenir heureux de La Scala car j'ignore quand je la reverrai ». Des polémiques, se sont engagées, à la suite de cet incident, dont le ténor, s'est longuement expliqué. Pour mémoire, rappelons, que la Scala de Milan, fut construite par l'architecte Giuseppe Piermarini, sur une commande de Marie-Thérèse d'Autriche après la destruction par le feu de l'ancien théâtre ducal, elle fut inaugurée, le 3 août 1778, en présence de l'archiduc Ferdinand d'Autriche, cet opéra d'Italie, tient son nom de celui de la femme du duc, Regina della Scala. En 2007, le ténor a publié son autobiographie, qui porte le titre, « Je ne suis pas le fruit du hasard ». Depuis Roberto Alagna, continue, sa grande carrière artistique, en ayant créé en juillet 2007, un opéra, composé et orchestré par son frère David Alagna, « Le dernier jour d'un condamné », cette oeuvre est tirée d'un roman de Victor Hugo, cet opéra fut donné au Théâtre des Champs Elysées de Paris. Alagna ouvrit aussi, sa saison 2007- 2008, avec « Roméo et Juliette », au Metropolitan Opera de New York. Lors des Chorégies d'Orange, placées, cette année, sous le signe de la musique française pour le volet lyrique, au théâtre antique, avec Carmen de Bizet et Faust de Gounod sous la direction musicale du grand chef d'orchestre Michel Plasson, Roberto Alagna chanta le rôle de Faust, dans l'opéra du même nom, cet opéra a été retransmis à la télévision, sur la chaine France 2, le 5.8.2008. Selon cette chaîne de télévision, 2 millions de téléspectateurs suivirent cet opéra.

Date de création : 08/08/2008 09:10
Contributions de Olive2
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Roberto Alagna
Roberto Alagna


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Le lichen, ou les lichens c’est quoi ?



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Paolo Conte, chanteur auteur-compositeur, pianiste italien, qui aime le blues et le jazz américain Diane Arbus, une grande photographe de mode et de photographies insolites


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Arts, culture (4549 sites)
  Rubrique > Musique (3238 sites)
  Rubrique > Categories Musicales (1049 sites)
  Rubrique > Disques et CD (123 sites)
  Rubrique > Musique du monde et internationale (82 sites)
  Rubrique > Musique Classique (72 sites)


[Retour au guide Aquadesign]