envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire  Auto / Moto


Les pots catalytiques



Inventé par Général Motors en 1974, obligatoire depuis 1993 sur les voitures à essence et depuis 1997 sur les voitures Diesel, le pot catalytique est devenu un élément incontournable du système d'échappement des moteurs à explosion. C'est un dispositif destiné à diminuer les effets nocifs des gaz d'échappement. Comme son nom l'indique, il favorise et accélère les réactions chimiques,
réactions d'oxydoréduction qui transforment les gaz à haute toxicité en eau, en azote et en dioxyde de carbone, beaucoup moins dangereux. Les émissions de monoxyde de carbone, d'hydrocarbures non brûlés et d'oxydes d'azote se trouvent ainsi considérablement diminuées. Techniquement, les réactions d'oxydation et de réduction doivent se produire simultanément. Ce cas de figure n'est possible que si la quantité d'air dans le carburant est optimale. Une double sonde à oxygène appelée sonde lambda apparue sur les modèles récents mesure cette quantité d'air et transmet les données au calculateur de gestion du moteur. Celui-ci module alors la quantité d'air à injecter dans le moteur selon le cas. Un pot catalytique est constitué d'une enveloppe en acier. L'intérieur est formé de nombreux canaux à section carrée (structure en « nid d'abeille ») en céramique capable de supporter de très hautes températures. La paroi interne des canaux est tapissée de particules de métaux précieux tels que le palladium, le platine, la cérine ou l'alumine. Ces métaux jouent le rôle de catalyseur quand le gaz d'échappement passe par le système. A la sortie, plus de 99% des gaz toxiques sont éliminés. Pour les voitures Diesel, le pot catalytique est dit à deux voies et comporte généralement un filtre qui retient les particules, comme les suies, jugées cancérigènes. Pour les moteurs à essence, le pot est dit à trois voies. Dans ce cas, l'utilisation d'essence sans plomb est impérative car le plomb risque de recouvrir les métaux précieux et d'empêcher ainsi le déclenchement des réactions. Si le pot catalytique ne nécessite aucun entretien particulier, quelques problèmes restent encore à résoudre pour qu'il soit pleinement efficace. Le plus important est la température d'efficacité trop élevée. En effet, le catalyseur ne se met en marche qu'à partir de 400°C, ce qui nécessite 10 km de trajet environ. Or, les émissions de gaz toxiques sont à leur maximum au moment du démarrage. Ainsi, pour les petits trajets, le pot catalytique est totalement inefficace. La fragilité du dispositif reste un autre problème car la durée de vie d'un pot catalytique ne dépasse pas 160 000 km dans des conditions optimales. La pollution par les métaux précieux inquiète aussi les scientifiques. Les pots sont soumis à des variations de température et de pression et subissent des vibrations importantes. Les métaux lourds peuvent être ainsi rejetés avec les gaz d'échappement. Toutefois, l'impact de ces métaux sur l'environnement en général et sur l'homme en particulier reste encore mal connu. Enfin, l'augmentation des rejets de dioxyde de carbone (CO2), gaz responsable de l'effet de serre, reste un dilemme. Plusieurs facteurs sont mis en cause dans la défaillance du pot catalytique. Avant le déclenchement des réactions chimiques à 400°C, le carburant érode la céramique et détruit petit à petit le pot. Les chocs et les vibrations peuvent entraîner la destruction du dispositif allant jusqu'à l'obturation de la sortie d'échappement. Quand le moteur est en surrégime (zone rouge du compte-tours), la température anormalement élevée qui règne dans le catalyseur risque de détruire inexorablement tout le système. C'est le même schéma en cas de panne d'essence : l'air qui s'engouffre dans le catalyseur apporte un supplément d'oxygène qui entraîne l'augmentation de la température. Néanmoins, l'ajout d'oxyde de cérium dans le pot limite les dégâts. Ce composé a la faculté de retenir l'oxygène quand il y en a trop et d'en libérer quand il n'y en a pas assez. Ainsi, le taux d'oxygène ne varie pas trop. En cas de ratés ou de coupure d'allumage, du carburant non brûlé s'enflamme facilement à 400°C dans le catalyseur, ce qui provoque irrémédiablement la fonte de la céramique. Le soufre, présent en faible quantité dans l'essence, peut se fixer sur la structure en nid d'abeille et provoquer ainsi une destruction prématurée du pot. Enfin, la défaillance du pot peut être consécutive au dysfonctionnement d'une autre pièce comme le calculateur de gestion ou la sonde lambda par exemple. Il est aussi important de procéder régulièrement à la vidange. Il ne faut jamais dépasser le niveau d'huile car le catalyseur traite toutes les huiles qui le traversent. Tous ces éléments retardent le déclenchement de la conversion des gaz nocifs. Au stade ultime, les réactions chimiques s'arrêtent et le pot catalytique n'assume plus son rôle. Enfin, le bon entretien des éléments moteurs comme les bougies ou le filtre à air garantit un bon fonctionnement du pot catalytique.

Date de création : 02/10/2008 09:30
Contributions de Dede
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Pots catalytiques
Pots catalytiques


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Aimable, un ch’ti et un grand virtuose de l’accordéon



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Yves Duteil, en concerts, au Théâtre Dejazet, à Paris du 3.10.2008 au 19.10.2008 Dépannage sur autoroute


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Automobile (2478 sites)
  Rubrique > Tuning Auto (184 sites)
  Rubrique > Accessoire Auto (151 sites)
  Rubrique > Pieces auto (83 sites)
  Rubrique > Actualités Automobile (33 sites)
  Rubrique > Forum auto (21 sites)
  Rubrique > Blog autos motos (15 sites)


[Retour au guide Aquadesign]