envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Maison


Bien choisir sa cheminée



Qui n'a jamais rêvé d'avoir une belle cheminée dans son salon ? Ça fait toujours aussi chic et ce luxe n'est désormais plus réservé aux demeures aristocratiques. En plus du confort et de la chaleur qu'elle procure, la cheminée est un élément décoratif de premier ordre. Mais comment bien la choisir? En premier lieu, il faut déterminer
l'usage qui sera fait de la cheminée, c'est-à-dire si elle servira de chauffage principal ou de chauffage d'appoint. Cette information est très utile pour pouvoir choisir parmi les différents types de cheminées. Ensuite, il faut mesurer la pièce destinée à accueillir l'installation afin de savoir si un conduit de cheminée peut être construit ou non. En effet, le bon fonctionnement d'une cheminée dépend de son tirage, c'est-à-dire sa capacité à évacuer les gaz issus de la combustion. Le tirage est fonction de la dimension du conduit mais aussi des matériaux avec lesquels il est construit. Il existe deux principaux types de cheminées nécessitant un conduit d'air : le poêle (à bois, à gaz, au fioul ou au pétrole) et la cheminée traditionnelle, ouverte ou fermée. Pour ceux qui vivent en appartement et qui ne peuvent pas entreprendre de gros travaux, les modèles sans conduit de cheminée conviendront très bien. Il s'agit entre autres de la cheminée bio éthanol – très esthétique mais peu chauffante, de la cheminée à gaz et de la cheminée électrique. Le choix de l'énergie ou du combustible à utiliser est aussi crucial. Il existe deux principales sources de chaleur qui sont le rayonnement des flammes – obtenu par le bois par exemple – et la circulation d'air chaud par convection. Dans cette seconde hypothèse, l'air froid arrive par la partie basse du foyer, il se réchauffe au contact des parois brûlantes de la cheminée et l'air chaud ainsi obtenu est ensuite diffusé par la partie haute du foyer. Parmi tous les combustibles possibles, le bois est bien sûr écologique mais le gaz est le plus propre. L'utilisation de l'électricité est chère mais peu efficace, tout comme celle du bio éthanol pour lequel il faut compter environ 2 euros par litre. Une fois le type d'énergie et de cheminée choisi, il faut faire un choix déterminant entre un foyer ouvert et un foyer fermé. Si autrefois, la cheminée ouverte était la seule option, le concept du foyer fermé est aujourd'hui très en vogue. Le foyer ouvert désigne la cheminée traditionnelle à flammes libres. Cette forme de cheminée est certes très esthétique mais elle présente néanmoins de nombreux inconvénients. Tout d'abord, elle est très gourmande en bois. Ensuite, les foyers ouverts ne retiennent que 20% de la chaleur produite. Les 80% restants s'envolent littéralement en fumée. Dès que le conduit est encombré, les occupants de la maison peuvent s'étouffer avec la fumée s'échappant de la cheminée. Enfin, il y a un risque d'incendie constant car des braises peuvent être accidentellement projetées de la cheminée et enflammer le tapis ou le mobilier se trouvant à sa proximité. Il existe ensuite deux systèmes de foyers fermés : le foyer fermé lui-même qui se met en place durant la construction de la cheminée, et les inserts qui s'installent sur des cheminées existantes. Le foyer fermé est constitué par une chambre à combustion en fonte fermée par un vitrage céramique qui peut être simple ou à trois faces. L'avantage principal de ce système est qu'il conserve 70% de la chaleur produite et consomme moins de bois que la cheminée traditionnelle. Quant à l'insert, il dispose de deux sorties d'air chaud et peut également fonctionner à l'aide de turbines. Il ferme complètement la cheminée et empêche les volutes de fumée d'inonder la pièce. Grâce à la transparence du vitrage utilisé dans les foyers fermés, les occupants de la maison peuvent toujours admirer le crépitement des flammes mais cette fois-ci, en toute sécurité. En plus de ces avantages en matière d'économie d'énergie et de sécurité, les foyers fermés sont aussi très esthétiques. Et en parlant d'esthétique, il faut savoir que la cheminée peut aujourd'hui être conçue dans divers matériaux autres que le marbre ou la pierre – trop traditionnels. Le béton cellulaire est par exemple conseillé car facile à modeler et très léger, mais les matériaux réfractaires aussi, comme les briques, la terre cuite, les carreaux de faïence, la chaux hydraulique ou encore l'argile expansée. La cheminée en bois fait également un retour en force ces dernières années, même si les cheminées en métal (inox, fonte ou acier) sont les plus en vogue actuellement. Dans tous les cas, l'essentiel est d'avoir une installation sécurisée et esthétique à la fois, avec une bonne hauteur de conduit et le moins de coudes et de dévoiements possible – car ces derniers empêchent l'air de circuler librement. Après, le reste n'est plus qu'une affaire de goût.

Date de création : 07/10/2008 14:29
Contributions de Dede
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Bien choisir sa cheminée
Bien choisir sa cheminée



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Johnny Hallyday,tournée de concerts, en Belgique, France, Suisse, Monaco, du 12.5.2009 au 23.7.2009 Les voitures anciennes


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Chauffages (323 sites)
  Rubrique > Cheminées (283 sites)
  Rubrique > Tubage cheminée (17 sites)
  Rubrique > Cheminée au bio ethanol (15 sites)


[Retour au guide Aquadesign]