envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Maison


Maison à énergie positive c'est quoi



La pollution et la menace qu'elle représente pour l'environnement, la flambée du coût du pétrole et de l'énergie en général incitent les constructeurs à concevoir de nouveaux types de construction et à revoir la gestion de l'énergie dans
le secteur du bâtiment. En effet, ce secteur représente à lui seul 46% des dépenses énergétiques au niveau national. C'est ainsi que sont apparues les maisons bioclimatiques, biologiques ou passives dont les points communs sont l'économie d'énergie, surtout pour le chauffage et l'utilisation d'énergies propres et renouvelables. Un nouveau concept est aussi apparu. Celui de la maison à énergie positive. L'idée de base de ce type de construction est de produire plus et dépenser moins. Pour réduire sa consommation d'énergie, la maison à énergie positive doit réunir un certain nombre de critères : isolation ultra-performante, efficacité énergétique, faible consommation et mode de vie adapté aux énergies renouvelables comme l'énergie solaire, éolienne, géothermique. L'habitation à énergie positive doit être compacte et respecter un excellent rapport volume/surface. Elle doit aussi avoir un excellent système d'isolation avec des isolants performants. On peut aussi améliorer l'isolation (jusqu'à 40cm d'épaisseur). L'utilisateur de matériaux réfractaires peut aussi s'avérer judicieuse. Les ponts thermiques c'est-à-dire les endroits qui peuvent laisser sortir la chaleur, sont systématiquement détectés et supprimés. Assurer l'étanchéité des portes et fenêtres s'avère nécessaire pour retenir la chaleur. Mais les fenêtres captent aussi l'énergie solaire et permettent en même temps un éclairage naturel. La maison doit être dotée d'une bonne ventilation mécanique à double flux pour recycler l'air, mais aussi réchauffer l'air ambiant. Si une maison passive se contente de se servir des sources d'énergies naturelles disponibles, la maison à énergie positive, quant à elle, produit de l'énergie. Elle va même plus loin car elle produit plus d'énergie qu'elle n'en consomme. Elle peut par exemple recourir à l'énergie géothermique tirée du sol. Le sol constitue une réserve de chaleur naturelle sans cesse renouvelée par le rayonnement solaire. A partir de 60 cm de profondeur, la température est régulière toute l'année. On récupère cette énergie pour la restituer ensuite dans la maison par captage extérieur dans lequel circule un fluide qui puise la chaleur du sol. Le fluide réchauffé passe par la pompe à chaleur ou PAC appelé aussi groupe thermodynamique, qui élève la température à 60° C maximum, et transporte cette chaleur jusqu'au circuit de chauffage de la maison. L'habitat à énergie positive peut aussi exploiter l'énergie éolienne, l'énergie solaire thermique pour couvrir une partie conséquente de ses besoins en eau chaude, ainsi que l'énergie solaire photovoltaïque pour produire l'électricité destinée à l'éclairage. Grâce à ce genre de système, la maison est autosuffisante en énergie et elle peut même revendre son surplus au réseau car une installation performante peut générer jusqu'à 4 fois (ou même plus) l'énergie consommée par l'habitation. Grâce à la sensibilisation et à l'information, les entreprises et les particuliers commencent à montrer un engouement pour l'habitat à énergie positive. Un exemple confirme cette tendance : les ventes de panneaux solaires ont doublé entre 2004 et 2005. La maison conçue, construite et habitée par l'architecte Rolf Disch illustre à merveille le concept d'habitat à énergie positive. C'est une maison ronde dont l'architecture est dite « environnementale ». La maison « Heliotrop » (en grec "qui suit le soleil") traque le soleil en hiver avec ses grandes baies vitrées pour se chauffer. Elle tourne le dos au soleil en été pour préserver sa fraîcheur. Les rampes du balcon dans lesquelles l'eau circule servent de chauffe-eau solaire. Des panneaux photovoltaïques installés sur le toit se tournent pour capter l'énergie solaire, ce qui permet de produire jusqu'à 4 à 6 fois l'énergie consommée par la maison. Le coût de la construction d'une maison à énergie positive est plus élevé que celui d'une maison « traditionnelle ». Le surcoût initial est d'au moins 10%. Mais l'investissement peut être rentable au bout de plusieurs années (10 à 20 ans) grâce à l'économie d'énergie et à la vente du surplus. Comme le concept est encore assez récent, des études sont en cours pour mieux évaluer les bénéfices du point de vue économique, énergétique et environnemental. Ceci dans le but d'améliorer son efficacité et de favoriser sa diffusion. Mais on peut déjà avancer que la maison à énergie positive arrivera à séduire de plus en plus de gens.

Date de création : 24/10/2008 09:31
Contributions de Dede
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Maison à énergie positive
Maison à énergie positive


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Alphonse Allais, humoriste, écrivain, farceur, le père spirituel des humoristes



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Hélène Ségara, sortie d’un nouvel album « Mon pays, c’est la terre » Comment Installer une piscine hors sol en bois ?


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Maison (6181 sites)
  Rubrique > Chauffages (323 sites)
  Rubrique > Construction (228 sites)
  Rubrique > Construction en bois (196 sites)
  Rubrique > Energie solaire (145 sites)
  Rubrique > Bio construction (66 sites)
  Rubrique > Environnement (56 sites)
  Rubrique > Energie eolienne (41 sites)
  Rubrique > Protection solaire (21 sites)


[Retour au guide Aquadesign]