envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire  Assurance, Finance, Banque


Jérôme Kerviel



Jérôme Kerviel est né à Pont-l'Abbé le 11 janvier 1977. Sa mère est coiffeuse et son père est artisan forgeron. Jérôme Kerviel décroche un baccalauréat Es en 1995. Il obtient ensuite une licence et un
DESS spécialité management concernant les opérations de marché back et middle office. En septembre 2000, Jérôme Kerviel est titulaire d'un master option finance de marché. Il a bénéficié d'une formation de contrôleur spécialisé dans les opérations de traders. Jérôme Kerviel travaille à la Société Générale depuis août 2000. Il a commencé dans le middle office puis dans le back office. En 2005, il est admis au front office. Il s'occupe de l'arbitrage concernant les contrats à terme relatifs aux indices boursiers. Lors de la déclaration du résultat relatif à l'exercice 2007, le PDG de la Société Générale, M. Daniel Bouton, annonce à la presse que l'un de ses traders aurait agi au-delà des pouvoirs que la direction lui avait conféré pour exposer la banque à un risque majeur. Sur les contrats à terme, Jérôme Kerviel aurait misé des sommes astronomiques sur les situations d'acheteur basé sur indice. Il a changé officieusement les donnés pour introduire des opérations fictives en utilisant la technique de compensation. Il a échappé aux contrôles internes de la banque en 2007 grâce à une bonne maîtrise des procédures. D'après l'enquête menée par la Société Générale, les différences litigieuses qu'il a masquées ne constituent pas de délit volontaire de vol. Lors de la découverte du litige le 18 janvier 2008, par rapport aux valeurs engagées, le montant de la perte est plutôt faible mais l'importance du risque est susceptible d'engendrer une situation désastreuse selon l'évolution du marché. la banque essaie de trouver une solution miracle pour combler le trou en plaçant à la hauteur de 60 milliards d'euros d'options le plus vite possible. Malheureusement, les marchés financiers ne jouent pas en leur faveur. 4,9 milliards d'euros de perte résultent de cette opération pour 7 milliards d'euros de bénéfice durant l'exercice 2007. Le procureur de Paris déclare que l'émission massive des titres n'a pas résolu le problème. Une procédure de déblocage de positions suivant des seuils maximums stipulés par les autorités financières a été réalisée. Jérôme Kerviel a reçu une mise à pied le 20 janvier 2008. Jérôme Kerviel et son avocat acceptent les faits et les reproches. Ils sont prêts à répondre aux éventuelles questions de la police financière. Jérôme Kerviel devient populaire sur internet. De nombreuses plaintes sont déposées. La Société Générale dénonce son courtier. Un actionnaire et une association regroupant des petits porteurs saisissent le Parquet de Paris pour déposer une plainte contre la Société Générale. Le 26 janvier 2008, Jérome Kerviel est convoqué par la brigade financière pour un interrogatoire. Il restera en liberté mais sous contrôle judiciaire. Plusieurs accusations ont été adressées à l'encontre de Jérôme Kerviel. Vu l'ampleur de l'infraction, la ministre Rachida Dati déclare que pour calmer l'opinion publique, la justice ne devrait pas être indulgente à l'égard de Jérôme Kerviel. Par ailleurs, elle affirme que M Daniel Bouton est également tenu responsable dans cette affaire, sans toutefois mentionner des sanctions pénales à son encontre. Le résultat de l'enquête confirme que Jérôme Kerviel n'a fait aucun détournement de fonds mais il a abusé des procédures de contrôle. Il a usé de ses prérogatives pour engager des fonds importants sans autorisation officielle. Comme ses rémunérations dépendaient du profit et perte résultant de l'opération, il a jugé opportun de prendre assez de risque pour augmenter ses primes. Son avocate, Me Elisabeth Meyer déclare que la question qui se pose est de connaitre l'étendue de la faute professionnelle de Jérôme Kerviel. L'application des sanctions pénales ne concerne pas les erreurs d'ordre professionnel entre l'employeur et son employé. La pire des sanctions devant être le licenciement. Jérôme Kerviel partant de son statut de simple citoyen est devenu le roi de la dissimulation. Jérôme Kerviel a passé plusieurs mois de cauchemar. Effectivement, il est responsable d'une perte colossale de 4,9 milliards d'euros déclaré officiellement le 24 janvier 2008. Une plainte concernant la falsification des écritures bancaires et intrusion dans le système informatique ainsi que l'accusation d'escroquerie et d'abus de confiance sont parmi les charges déposées contre Jérôme Kerviel. Il risque une peine de 5 à 15 ans d'emprisonnement.

Date de création : 29/10/2008 11:22
Contributions de Dede
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Jérôme Kerviel
Jérôme Kerviel



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Taratata emission télé Essais de nouveautés auto


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Assurance, Finance, Banque (2242 sites)
  Rubrique > Banque (108 sites)
  Rubrique > Bourse online (71 sites)
  Rubrique > Finance (51 sites)
  Rubrique > Introductions en bourse et actualites boursières (47 sites)
  Rubrique > capital-risque (37 sites)
  Rubrique > Presse économique (24 sites)
  Rubrique > Personnalités (13 sites)


[Retour au guide Aquadesign]