envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Sport


Le Tai jitsu



Le Japon est connu depuis longtemps par la richesse de sa culture. A l'instar des autres pays asiatiques, le Pays du soleil levant dispose de nombreuses pratiques culturelles plus que millénaires. Bien entendu, il figure en bonne place aussi dans le concert des pays appelés berceaux des arts martiaux. Parmi les méthodes de combat à mains nues
dont le Japon est si riche, le Tai Jutsu figure en tête de liste en matière de nombre d'adeptes et de pratiquants. Nous vous proposons, à travers cet article, de faire un tour d'horizon sur l'histoire de cet art martial ainsi que ses caractéristiques. En premier lieu, il est bon de signaler que le nom de cet art martial est Tai Jutsu et non Tai Jitsu. Cette erreur d'écriture est causée par une prononciation erronée de la langue japonaise par les occidentaux, erreur remontant au temps de leur première rencontre avec le peuple nippon à la fin du XIXè siècle. L'erreur a perduré et même aujourd'hui, il n'est pas rare que certains grands maîtres de cet art fassent la même faute de transcription. Etymologiquement, le mot "Tai" signifie corps, et le mot "Jutsu" veut dire technique, ou moyen, ou surtout art. Le terme Tai Jutsu signifie donc « La technique d'utilisation du corps » ou mieux « L'art d'utiliser le corps ». Le Tai Jutsu rentre dans la catégorie des arts martiaux classiques japonais et son origine est située au XVIè siècle. Sa codification remonte au XVIIè siècle par le Samouraï Nagao Kenmotsu de l'école Yagyu Shinkage Ryu ainsi que celle d'Itto Ryu. A l'instar de nombreux arts martiaux traditionnels du pays japonais, sa philosophie repose sur l'esprit d'auto-défense et il n'a jamais ainsi la vocation pour attaquer l'adversaire. Au début, il faisait partie du programme d'entraînements des guerriers et surtout des samouraïs pour le combat à mains nues, lorsqu'ils ne sont pas en mesure de faire usage de leur katana ou d'autres armes. En tant que méthode de self-défense, le Tai Jutsu repose sur les principes d'anticipation, de combinaison et d'enchaînement en utilisant la propre force de l'adversaire pour la retourner contre lui. Cette particularité intègre le Tai Jutsu dans la catégorie des arts martiaux scientifiques qui utilisent la biomécanique et surtout les lois de la physique pour les appliquer au mouvement. De ce fait et de par son nom, on s'appuie beaucoup sur les armes offertes par le corps. La base est ainsi constituée par les rotations et le mouvement en déplacement, appelés Tai Sabakis, permettant de générer la bonne vitesse d'exécution ainsi que la force nécessaire pour contrer l'adversaire. Dans la pratique, le Tai Jutsu est en général pratiqué sur trois distances de combat, à savoir, le corps à corps, la distance courte et la distance longue, le tout en se tenant debout ou couché au sol. Pendant le combat, toutes les techniques possibles sont utilisées, telle que l'immobilisation, la luxation, l'étranglement, les coups avec le tranchant de la main, appelés atémis, et les projections. Exécutées en enchaînement et en intégralité, toutes ces méthodes donnent au Tai Jutsu son efficacité et sa simplicité d'utilisation, tout en préservant la force de celui qui l'utilise, parce qu'il reste en phase défensive, se contentant d'attendre et de contrer les attaques de l'adversaire. Détaillées en partie, les techniques de Tai Jutsu se divisent en deux, à savoir la partie Daken Tai Jutsu et la partie Ju Tai Jutsu. La partie Daken Tai Jutsu contient les techniques du Atemi waza ou les coups frappés et les techniques du Uke waza ou les blocages. Dans la pratique, les coups frappés se déclinent encore en 3 sous-parties : le Kosshi Jutsu qui rassemble les techniques de frappes sur les points vitaux le Koppo Jutsu qui contient les techniques de frappes qui visent les os et le Kyusho Jutsu qui renferme les techniques de frappes destinées aux organes internes. Quant au Ju Tai Jutsu, c'est la partie qui rassemble les techniques du Katame waza qui désigne les différentes méthodes de luxations, de saisies, ainsi que de clefs et les techniques du Nage waza qui désigne les différentes projections. Dans sa forme actuelle telle que nous le connaissons, le Tai Jutsu est en grande partie le fruit du travail de Maître Minoru Mochizuki qui est lui-même disciple de Maître Kano, le créateur du Judo. En effet, celui-ci l'a envoyé auprès de l'initiateur de l'Aïkido, en l'occurrence Maître Ueshiba, pour apprendre les méthodes d'entraînement et les techniques de l'école Daito Ryu. D'un autre côté, Maître Kano savait aussi que Ueshiba fut un disciple du grand Maître Sokaku Takeda et il voulut percer les secrets de celui-ci à travers son élève sous forme de formation. Au contact de Maître Ueshiba, Minoru Mochizuki apprit différentes techniques, notamment le Tai Jutsu et bien entendu l'Aïkido. Lorsqu'il gagna son grade de Maître, Ueshiba lui proposa de prendre sa place, mais Minoru Mochizuki refusa car il était en désaccord avec la conception que le Maître Ueshiba fait des arts martiaux. Maître Minoru Mochizuki est devenu ainsi le nouveau dépositaire de nombreuses techniques, notamment le Tai Jutsu qu'il apprit ensuite à un technicien du nom de Jim Alcheik en France et au Japon. Plus tard, Maître Roland Hernaez, ancien disciple de Maître Jim Alcheik, est devenu le vrai précurseur du Tai Jutsu en France après avoir approfondi les connaissances de cet art au Japon et auprès de Maître Mochizuki. Le Tai Jutsu est devenu un art martial universel de par ses caractéristiques et son efficacité. De ce fait, il est utilisé par de nombreux agents des forces de l'ordre à travers le monde, de même que par de simples civils et même des femmes qui veulent disposer d'une technique d'auto défense efficace et à la portée de tout le monde.

Date de création : 06/01/2009 08:35
Contributions de Dede
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Tai jitsu
Tai jitsu


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Herschel William, c’était qui ?



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Donna Summer en concert à Paris le 7 juillet 2009 après la sortie de l'album « Crayons » Simply Red, en concerts en France, Belgique et Luxembourg, nouvel album « The Greatest Hits 25 »


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Arts martiaux (523 sites)
  Rubrique > Blog sport (47 sites)
  Rubrique > Actualité sportive (43 sites)
  Rubrique > Tai jitsu (7 sites)


[Retour au guide Aquadesign]