envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Histoire


Jacob Zuma, le nouveau president d'Afrique du Sud



Jacob Zuma, un natif de la province de Natal, est devenu président de la république d'Afrique du Sud à l'issue de l'élection présidentielle du 22 avril 2009. Il a vu le jour à Nkandla le 12 avril 1942 sous le signe astrologique du bélier. Fils d'une femme de ménage travaillant chez les
blancs et d'un policier qui meurt en 1948 et qu'il n'a même pas eu l'occasion de connaître, il n'a suivi aucune étude scolaire. Jacob Zuma était un berger, autodidacte, qui a passé son enfance en gardant les vaches, du Zoulouland aux banlieues de Durban. Voulant absolument sortir de cette pauvreté, cet analphabète rejoint l'ANC à l'âge de 17 ans. Très jeune, il s'engage en politique, ce qui lui fera vivre des situations tumultueuses. Entre vie politique et conjugale, Jacob Zuma est un homme à femmes, pratiquant la polygamie, une habitude courante dans la culture zoulou. Parmi ses six épouses, seules deux sont officielles, et l'une, en la personne de Kate Zuma, a été tuée en 2000 par une overdose de somnifères. L'une de ses ex-épouses appelée Nkosazana Dlamini-Zuma dont il est divorcé depuis 1997, a été nommée ministre des affaires étrangères en 1999. Il a eu deux enfants de sa sixième femme, Nompumelelo Ntuli, qu'il vient d'épouser officiellement le 04 janvier 2008. De ces diverses unions est née une dizaine d'enfants, nombre qu'on ne saurait préciser étant donné qu'il a eu d'autres compagnes en dehors de ses six épouses. Zuma est un zoulou très respectueux des croyances et de la culture traditionnelles. Il les met en valeur lors des cérémonies en se parant de vêtements en peau de léopard. Pour préserver les traditions de son ethnie, il défend la pratique du test de virginité sur les jeunes filles. Mais malgré son fanatisme pour les croyances traditionnelles, Jacob Zuma est un chrétien qui a de la foi. De ce christianisme vient sa position contre la légalisation civile de l'union des homosexuels qu'il considère comme la perte de l'honneur en tant qu'être humain. Enfant très pauvre devenu président, son parcours politique est très intéressant. Intégrant à 17 ans, en 1959, le Congrès national africain ou ANC, il a su démontrer son courage et son intelligence à travers son projet de création d'un réseau clandestin d'activistes. Le projet échouant suite à une opération policière, il fut arrêté en 1963 dans la province du Transvaal précisément à Zeerust, lors d'un recrutement de futurs jeunes membres. Après cette arrestation, il fut inculpé de conspiration contre le gouvernement de cette époque et fut mis aux arrêts pour une durée de 10 ans. Pour purger sa peine, il a été admis au pénitencier de Robben Island, prison où il a fait la connaissance de Nelson Mandela, le premier président noir de l'Afrique du Sud. Durant son incarcération, il a pu s'accoutumer aux débats d'idées avec ses co-détenus, et apprendre à lire et écrire auprès de Govan Mbeki, un autre prisonnier. Libéré en 1973, il rejoint la ville de Natal pour répandre ses convictions et les lignes de l'ANC. De ce fait, il a été de nouveau recherché par la police, et il quitte l'Afrique du Sud pour s'exiler au Swaziland, puis au Mozambique. En 1977, il intègre le comité national exécutif du mouvement de l'ANC. Il fut obligé de quitter son pays d'accueil où il était le leader de l'ANC suite aux accords de Nkomati, signés par l'Afrique du Sud et le Mozambique en 1984. S'installant en Zambie, particulièrement à Lusaka, il évolue toujours dans l'ANC en se ralliant au quartier général d'où il a dirigé les services de renseignements. En 1990, Frederik de Klerk a octroyé à l'ANC un statut légal, ce qui a incité son retour en Afrique du Sud. Sur les recomandations de Nelson Mandela, Jacob Zuma est nommé vice secrétaire général de l'ANC en 1991. Il a su capitaliser la reconnaissance et le respect de ses concitoyens en organisant le retour des exilés politiques. Il est perçu comme étant l'artisan de la paix, grâce au terrain d'entente qu'il a su trouver entre l'Inkatha Freedom Party et l'ANC, pour faire cesser les conflits fratricides et ethniques entre ces deux partis. Il s'est présenté aux élections de 1994 pour le poste de premier ministre mais il a été vaincu par le candidat de l'Inkatha. Par contre, il a dirigé l'ANC en décembre 1994, ce qui lui a permis d'être le troisième personnage de ce grand parti. Suite à la conférence de Mafikeng en 1997, il brigue la place de vice président de l'ANC. Sa carrière politique continuant à prendre de l'élan, il est nommé vice-président par Thabo Mbeki en 1999. Durant l'exercice de ses fonctions, il s'est distingué par son pacifisme dans la médiation entre les Tutsis et les Hutus pour la cessation des hostilités entre les bélligérants au Rwanda. Grâce à son engagement diplomatique, le SACP un parti communiste et la COSATU accordent leur soutien à la présidence de Mbeki. L'année 2005 fut pour lui le début des tracasseries judiciaires. Ainsi, il devra supporter deux chefs d'inculpation différents concernant l'affaire Thint-Thales et un viol. Dans l'affaire Thint-Thales, Jacob Zuma est condamné pour pot-de-vin avec cette filiale sud-africaine de Thalès qui s'occupe d'armement. Il est accusé d'avoir perçu une somme de 500 000 rands de son principal conseiller et de trafic d'influence en vue de l'octroi d'autres marchés. Après 7 mois de procès, il n'a pas eu gain de cause et fut condamné pour corruption. En 2007, il est inculpé d'évasion fiscale, de racket, de blanchiment d'argent, de fraude et encore de corruption. Suite aux appels que ses avocats ont intenté, la cour suprême a cassé le verdict portant sur la corruption. Pour le viol perpétré en 2005, il a été acquitté en mai 2006 étant donné que le rapport sexuel a eu lieu entre deux personnes consentantes. Malheureusement, il s'est ridiculisé devant le tribunal et l'opinion publique en relatant qu'il s'est protégé du SIDA en se douchant profondément, sa partenaire étant séropositive. Malgré l'inculpation retenue contre lui pour la corruption, il reste le candidat officiel de l'ANC au suffrage universel du 22 avril 2009. De cette élection présidentielle qu'il a remportée avec 67% des voix, les sud-africains comptent sur lui pour résoudre les problèmes socio-économiques de la nation arc-en-ciel.

Date de création : 07/05/2009 08:48
Contributions de Dede
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Jacob Zuma, le nouveau president d'Afrique du Sud
Jacob Zuma


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Foire d’Automne à Paris Expo, Porte de Versailles du 7 au 16 novembre 2008



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Résultats Tirage Loto : Résultat du tirage du mercredi 6 mai 2009 FC Barcelone, qualification en finale Ligue des champions ! juste ou injuste ?


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Blog politique (54 sites)
  Rubrique > Réservation de tickets (43 sites)
  Rubrique > Actualité des médias (41 sites)
  Rubrique > Information en continu (28 sites)
  Rubrique > Voyage Afrique du sud (8 sites)
  Rubrique > Histoire mondiale (8 sites)
  Rubrique > Histoire contemporaine (7 sites)


[Retour au guide Aquadesign]