envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Sport


Kimi Raikkonen, pilote de l'écurie italienne Ferrari



Kimi Raikkonen est originaire de Finlande. Ses parents découvrent sa passion pour la vitesse très jeune et décident de lui offrir un karting. A peine âgé de 10 ans, il débute dans les classes A, B et C. Kimi intègre ensuite les catégories minimes. Sans traîner, il passe à la catégorie juniors où il termine deuxième au rang général
lors de la Coupe finlandaise. En 1995, il passe à la catégorie A et n'aura aucun problème à s'imposer. En même temps, il quitte pour la première fois son pays pour disputer quelques compétitions de renom international, notamment celle de Monaco. Au niveau national, il décroche le titre de champion lors du Championnat finlandais de karting en 1997. Suite à la demande de Peter Bruin, il intègre l'équipe de ce dernier et quitte son pays pour s'installer aux Pays Bas en 1998. La même année, il s'approprie encore une fois tous les titres au Championnat finlandais de formule A ainsi que celui d'Intercontinental A et se trouve à la septième place au Championnat du monde. En 1999, il rejoint l'équipe de Haywood Racing pour disputer le Championnat britannique en formule Renault. Pour sa première participation, il se contente de la troisième place. Il décide alors d'intégrer Manor Motorsport, ce qui lui permet de gagner quatre victoires sur quatre courses dans la série hivernale. Kimi Raikkonen prolonge son contrat chez Manor Motosport pour la saison 2000. Au championnat national anglais, il remporte sept victoires, sept meilleurs tours et six pôles positions. Il devient de toute évidence champion de sa catégorie. Il réalise également une superbe course au championnat européen de formule Renault avec deux victoires et deux pôles positions. Ces performances impressionnantes jouent en sa faveur car des responsables de Formule 1, notamment ceux de l'écurie suisse Sauber-Petronas, s'intéressent à lui. Peter Sauber l'invite pour effectuer des essais. Impressionné et satisfait de ses prestations, il l'engage comme pilote titulaire en 2001. Kimi devra cependant attendre l'accord de la FIA pour l'obtention de la super licence pour pouvoir piloter en Formule 1. Son jeune âge et le peu d'expériences sont les causes de cette hésitation. Toutefois, celle-ci décide de lui attribuer un sésame provisoire pour pouvoir disputer six courses. Il fera ses débuts en Formule 1 aux côtés de l'allemand Nick Heidfeld. Il est classé deux fois à la quatrième place durant la saison 2001. Une performance pareille amplement suffisante à l'écurie Mc Laren qui décide de l'engager dans son équipe. Ainsi, en 2002, Kimi prend la place de son compatriote Mika Häkkinen qui part à la retraite. Son début de saison est marqué par plusieurs abandons. Il termine sixième au classement et inscrit 24 points. En 2003, il surprend le monde de la Formule 1 en décrochant son tout premier titre de champion au GP en Malaisie. Tout au long de la saison, il fera preuve d'une grande régularité. À l'occasion du GP du Japon, il se trouve être le seul pilote en mesure de lutter pour voler le titre face au redoutable pilote Michael Schumacher. Il se bat jusqu'au bout mais termine deuxième derrière Shcumacher. Le début de saison 2004 s'annonce difficile pour Kimi. Le manque de fiabilité de sa monoplace le conduit trop souvent à des abandons. Sur les sept courses auxquelles il a participé, on compte seulement deux arrivées avec un seul point inscrit. Un vrai supplice non seulement pour Kimi mais également pour tout le reste de l'équipe. Une nouvelle version de la monoplace Mc Laren arrive au milieu de la saison, ce qui lui permet de concourir aux côtés des meilleurs. Il réalise une pôle position à Silverston et termine deuxième derrière Schumacher. Après une longue course à rebondissements lors du GP de Belgique, il décroche une deuxième victoire. En fin de saison, il termine septième au classement général et inscrit 45 points. Kimi court en 2005 aux côtés de son nouveau équipier Juan Pablo Montoya. Une nouvelle fois, la fiabilité de sa monoplace lui fait faux bond au début de la saison. Mais Kimi se rattrape au volant d'une monoplace plus évoluée. Il arrive à réaliser de belles performances, dont sept victoires, six pôles positions et dix meilleurs tours. La fiabilité de la monoplace de Mc Laren s'avère une nouvelle fois peu convaincante pour affronter la saison 2006 et l'atmosphère chez Mc Laren se dégrade. Son coéquipier Juan Pablo Montoya décide de quitter l'écurie en milieu d'année et Pedro de la Rosa, le pilote d'essais le remplace. Fernando Alonso, quant à lui, annonce son arrivée au sein de l'écurie pour la saison 2007. Malgré les contre-performances de Kimi, trois grandes écuries décident de le recruter, notamment l'écurie Ferrari. Kimi intègre donc la Scuderia Ferrari où il remplacera Schumacher qui annonce son départ de la compétition pour la fin de saison 2006. L'année 2007 promet de grandes surprises. Kimi réalise un « hat-trick » à l'occasion du GP d'Australie et décroche ainsi six victoires, mis à part deux abandons. Doué et talentueux, il parvient finalement à remporter le titre de champion du monde de Formule 1 face aux redoutables Hamilton et Alonso. La saison 2008, contrairement à l'année précédente, s'avère plutôt difficile. Il ne remporte que deux victoires, notamment en Espagne et en Malaisie. La suite est catastrophique et compte plusieurs abandons. Néanmoins, Kimi continue la course chez Ferrari pour les saisons 2009 et 2010.

Date de création : 31/08/2009 08:49
Contributions de Dede
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Kimi Raikkonen
Kimi Raikkonen


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Serena Williams, joueuse de tennis américaine



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Teddy Riner : l'or pour le Judoka Guadeloupéen ! Ligue 1 – Résultats de tous les matchs et classement près la 4° Journée de Championnat de France


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Sport (3783 sites)
  Rubrique > Blog sport (47 sites)
  Rubrique > Actualité sportive (43 sites)
  Rubrique > Réservation de tickets (43 sites)
  Rubrique > Sports automobiles (40 sites)
  Rubrique > Blog autos motos (15 sites)


[Retour au guide Aquadesign]