envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Arts, culture


Cathédrale Notre-Dame de Strasbourg



La cathédrale catholique romaine Notre-Dame de Strasbourg se situe dans la ville de Strasbourg et culmine à près de 142m de hauteur. Michel de Fribourg, Ulrich d'Ensingen, Klaus de Lohr et Johannes Hültz se sont attelés à la tâche de nombreuses années pour faire de ce bâtiment l'un des plus bel exemple de l'art gothique en plein essor à l'époque. Les travaux débutent en 1176 sur les décombres
d'une authentique cathédrale carolingienne détruite par une incendie en 1007. Si les générations plus récentes restent admiratives de Notre-Dame de Strasbourg de part la qualité unique de son architecture, les historiens sont pour leur part fascinés par les nombreux événements qui ont précédé la construction de l'édifice. Différents types de monuments ont été construits sur le site même de l'actuelle Notre-Dame de Strasbourg bien que seules les archives de la ville en soient encore témoins. La région ayant été longtemps occupée par les légions romaines, il est fort probable que le premier édifice présent sur les lieux ait été un authentique temple romain dédié au culte du dieu de la guerre, Mars. Les fouilles ont également révélé les vestiges d'une autre structure datant du 7è siècle. Ces quelques exemples de monuments démontrent sans aucun doute le caractère saint du site sur lequel se trouve encore la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg de nos jours. Le monument est non seulement une merveille d'architecture gothique, mais aussi l'une des premières oeuvres de l'histoire sur laquelle les Français et les Allemands ont collaboré. Si les premiers ouvriers et architectes favorisaient le style roman comme le prouve le style du transept nord et du choeur, la venue d'un grand renfort d'ouvriers originaires de Chartres donne lieu à un apport important de style gothique. Ce mélange se retrouve notamment dans le choix des vitraux. Si l'esthétisme allemand préconisait le vert en tant que teinte adaptée aux lieux de culte, le style français demeure fidèle au bleu et au rouge. Notre-Dame de Strasbourg passe sous le joug de l'église protestante entre 1524 et 1681. Ces faits coïncident avec l'adoption de la Réforme par les habitants de Strasbourg. Cette période est également l'une des plus destructrices pour la cathédrale. Mal entretenue par les protestants, elle est de plus pillée à de nombreuses reprises et perd une grande partie de ses infrastructures d'origine, comme les autels divers entre autres. La guerre franco-allemande survenue en 1870 engendre pour sa part une destruction partielle de la toiture de Notre-Dame de Strasbourg en plus de la fermeture de l'édifice au culte religieux. Le site a depuis été reconstruit et jouit du statut de monument historique. Les plateformes, l'intérieur du monument, son extérieur et le frontispice ont été réhabilités pour rendre à la cathédrale toute sa splendeur. La majeure partie des installations placées en son intérieur proviennent encore des infrastructures originales comme les orgues, la chaire ou la crypte. La magnifique rosace des origines a traversé le temps et reste l'un des plus beaux atours de la construction. Représentant non pas des Saints, mais des épis de blés, la rosace de Notre-Dame de Strasbourg a spécialement été dessinée et fabriquée par Erwin Von Steinbach pour porter haut le symbole de la ville, connue dans toute l'Europe pour son commerce florissant en blé. L'horloge astronomique demeure un splendide symbole pour la ville de même que les tours qui sont visibles à partir des plaines alsaciennes situées à des kilomètres de l'entrée de Strasbourg. En plus d'être particulièrement riche en sculptures comme le voulait le style gothique, la façade de la cathédrale protège une galerie à la beauté unique. Ce lieu est couramment nommé « galerie des apôtres » et présente une profusion de statues encastrées dans la structure, preuve incontestée du talent des artisans de l'époque. Les scènes de la Vierge à l'Enfant, de l'Ancien et du nouveau Testament viennent occuper une grande partie du tympan avoisinant le portail principal. Ces représentations enrichissent celles de la Passion du Christ dignement mise en scène par des statues aux traits travaillés à la perfection. La cathédrale Notre-Dame de Strasbourg devient officiellement Patrimoine Mondial de l'UNESCO en 1988. L'édifice est l'un des plus visités de la ville et bénéficie actuellement de rénovations régulières dans le but de conserver autant que possible les atours légués par les premiers architectes. Ouverte à tout le public, la cathédrale est cependant fermée lors de ces petits travaux qui lui permettent d'aborder les années sans aucune ride.

Date de création : 09/07/2010 10:21
Contributions de Dede
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Cathédrale Notre-Dame de Strasbourg
Cathédrale Notre-Dame de Strasbourg


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Transport scolaire, éthylotests anti démarrage dans les autocars



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Mobile-home, location de mobile-homes Center Parc Normandie


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Arts, culture (4549 sites)
  Rubrique > Voyage en France (244 sites)
  Rubrique > Histoire (207 sites)
  Rubrique > Architecture (87 sites)
  Rubrique > Blog voyage (70 sites)
  Rubrique > Réservation de tickets (43 sites)
  Rubrique > Histoire de France (17 sites)
  Rubrique > Histoire et religions (10 sites)


[Retour au guide Aquadesign]