envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Santé


Incontinence urinaire, infos sur l'incontinence urinaire



L'incontinence urinaire est une affection des voies urinaires, avec notamment un problème au niveau du sphincter et de l'urètre. La maladie se caractérise par une impossibilité plus ou moins fréquente de contenir les urines. Cette capacité étant celle affectée aux muscles sphinctériens, l'on considère généralement qu'un dysfonctionnement s'est
produit dans leur travail. D'une manière générale, l'appareil sphinctérien présente deux muscles qui officient ensemble dans la continence des urines. Si le premier muscle est autonome, l'autre agit sur la volonté dans l'évacuation des mictions. Ces réflexes innés peuvent cependant être déséquilibrés suite à diverses raisons. Les causes les plus courantes sont des atteintes aux muscles du périnée et à ceux du sphincter. Des problèmes liés aux nerfs peuvent également entraîner la manifestation de ces troubles, quoique le type d'incontinence détermine généralement les origines du problème. L'on fait couramment la différence entre trois genres d'incontinence urinaire. L'incontinence après chirurgie touche certains patients sortant d'une intervention chirurgicale lourde. Ce type de trouble se retrouve notamment après certaines opérations au niveau de la prostate. Mal conduite, l'intervention peut avoir sectionné certains nerfs du sphincter, organe qui se trouve à proximité directe de la prostate. L'incontinence après chirurgie se manifeste également chez la femme lorsqu'un phénomène de descente d'organes ou prolapsus se produit. L'incontinence chirurgicale est permanente autant chez l'homme que chez la femme. L'incontinence par impériosité est, quant à elle, due à des problèmes plus profonds de neurologie. Les troubles surviennent à cause d'une perte partielle ou totale du contrôle des muscles sphinctériens, comme dans les cas de calculs rénaux, d'infections urinaires diverses, de tumeurs bénignes ou malignes. L'on retrouve également des manifestations d'incontinence urinaire du fait d'une malformation de naissance au niveau des organes congénitaux ou même d'un problème de la moelle épinière. L'incontinence urinaire d'effort est la plus couramment observée chez les femmes ménopausées. Les accouchements et autres situations traumatiques pour les voies congénitales ont entraîné graduellement un relâchement des muscles du périnée et du sphincter, favorisant les premières manifestations d'incontinence d'effort. Les fuites se produisent alors à la moindre contraction des muscles comme lors d'une quinte de toux, en portant des choses lourdes ou en marchant tout simplement. Les manifestations doivent être suivies de consultations rapides chez un médecin. L'interrogation reste l'étape la plus importante afin de déterminer les origines des troubles. Seules des descriptions détaillées des situations de fuites permettent au médecin de classer efficacement l'incontinence. La gêne ressentie par le ou la patiente détermine l'importance des dégâts internes au niveau des muscles sphinctériens. Le passé médical est essentiel à communiquer au médecin dans la mesure où certaines opérations passées peuvent avoir affaibli le tonus des muscles concernés. Il est par la suite demandé au patient de suivre et de noter l'heure, l'importance et la régularité des fuites urinaires pour mieux aiguillonner les recherches. Si certains tests cliniques doivent être faits, les principales zones étudiées sont le périnée, la prostate ou l'urètre, suivant le sexe du patient. Les traitements de l'incontinence d'effort sont nombreux mais la rééducation demeure la solution la plus efficace. Avec une alimentation suivie et une quantité plus ou moins limitée des boissons autorisées dans la journée, le patient apprend à retrouver le contrôle de ses muscles. Les interventions sont reconnues pour être aussi très efficaces. L'importance des opérations dépend généralement de celle des dégâts subis. Les interventions les plus légères se font sous simple anesthésie locale, tandis que les cas les plus graves iront jusqu'à la pose d'un sphincter artificiel. L'option de l'implant d'une TVT est, depuis quelques années, celle qui est la plus recommandée pour les femmes. L'opération consiste à poser une bandelette synthétique en tissu sous l'urètre afin de forcer les muscles non seulement à se contracter, mais également à absorber les éventuelles fuites urinaires. Ces soins comptent parmi les plus courants, même si d'autres méthodes ont également généré de bons résultats. Dans les cas les plus persistants, le médecin peut proposer de mettre un implant qui viendra stimuler les muscles sphinctériens. Il s'agit d'une électrode spéciale qui sera reliée à une neuromodulation sacrée du malade pour une réaction optimale.

Date de création : 22/07/2010 09:41
Contributions de Dede
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Incontinence urinaire
Incontinence urinaire


Il y a environ 6 mois, Aquadesign publiait cet article :

Ligue 1 – 20° journée du Championnat de France L1 – Résultat des matchs 16.1.2010



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Nouveau Kia Sportage, Sportage 3 Nouvelle Peugeot Ion


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Santé (3240 sites)
  Rubrique > Maladies (120 sites)
  Rubrique > Personne âgée et santé (76 sites)
  Rubrique > Actualité médicale (49 sites)
  Rubrique > Réservation de tickets (43 sites)
  Rubrique > Information Santé publique (20 sites)


[Retour au guide Aquadesign]