envoyer la page à un ami Ajouter aux favoris Version imprimable dico de la beauté dico des célébrités dico des marques dico de la musique dico des finances annuaire Maison


Ampoule incandescente remplacé par l'ampoule fluocompactes



La découverte de la l'ampoule à incandescence en 1879, est attribuée à deux inventeurs, l'Anglais Joseph Swan et l'Américain Thomas Edison, qui ont dû aller en justice, à l'époque, pour défendre leurs intérêts respectifs. L'ampoule à incandescence est basée sur
le principe d'un filament conducteur qui produit de la lumière par échauffement au contact d'un courant électrique. L'intensité de la lumière obtenue dépend de la qualité du filament utilisé. Celui-ci perd de la matière en se vaporisant et finit par se rompre au bout d'un millier d'heures d'utilisation en moyenne. Des matériaux tels que le carbone, l'osmium et le tungstène, ont généré des fortunes diverses dans le cadre de l'exploitation commerciale de la découverte. Le fait d'enrouler le filament en hélice permet d'augmenter sa longueur et de produire plus de lumière visible. Afin d'éviter sa destruction rapide, le filament est placé à l'intérieur d'une enveloppe de verre sous vide ou contenant un mélange gazeux inerte, à base d'azote, d'argon ou de krypton, l'ampoule incandescente. On cite généralement comme principaux avantages de la lampe à incandescence son prix, sa diffusion à très grande échelle dans les enseignes, le large éventail de produits d'ampoules et de luminaires – qui sont compatibles la plupart du temps –, ou encore l'allumage instantané et à pleine puissance. Les inconvénients, en dehors de la durée de vie relativement courte, résident dans la faible efficacité lumineuse, l'attraction des insectes et la grande production de chaleur. Progressivement, l'ampoule incandescente classique a cédé la place à la lampe à halogène qui permet de porter le filament à des températures élevées tout en limitant le transfert des atomes libérés vers la paroi de l'ampoule. Cette évolution a répondu aux besoins d'un meilleur confort en éclairage, mais l'arrivée de nouvelles générations de lampes plus performantes, et moins gourmandes en énergie, devait sonner le glas des lampes à incandescence. La maîtrise indispensable de la consommation d'énergie et le souci de mieux protéger l'environnement ont développé la recherche d'alternatives fiables avec un meilleur rendement lumineux, telles que les lampes fluocompactes dont le tube miniaturisé se présente soit plié en deux ou trois parties, soit enroulé. Devenu inéluctable, le retrait des lampes à incandescence à la vente a commencé dans les pays développés qui ont adapté leur législation aux impératifs d'économie d'énergie et de préoccupation environnementale. Dès février 2007, l'Australie avait annoncé l'interdiction de vendre des lampes à incandescence pour cette année 2010. En Europe, l'interdiction à la vente pour l'éclairage domestique a débuté le 1er septembre 2009, avec les lampes à consommation d'énergie particulièrement élevée, et se poursuivra selon un échéancier précis jusqu'en septembre 2016. Compte tenu de la taille de la population concernée – un peu moins de 500 millions d'habitants –, la mesure a été prise pour réaliser des économies significatives en matière de dépenses énergétiques tout en permettant de réduire sensiblement les émissions de dioxyde de carbone, qui fait partie des gaz à effet de serre. En France, sur la base des engagements du Grenelle de l'environnement, qui ont été repris dans la loi dite « Grenelle-I » du 3 août 2009, les différents acteurs de la grande distribution et du bricolage ont signé avec le Ministère de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de la mer, une convention en ce sens, articulée autour de deux objectifs devenus complémentaires : retirer de la vente les ampoules à incandescence et promouvoir les ampoules basse consommation. Les distributeurs se sont engagés notamment à faire progresser la part de marché des ampoules fluocompactes de 25% à la fin de l'année 2009 et de 35% à la fin de l'année en cours. En raison d'une consommation d'énergie de 4 à 5 fois inférieure, pour une durée de vie de 6 à 10 fois supérieure, l'utilisation des ampoules basse consommation permettrait d'économiser l'équivalent de deux fois la consommation annuelle d'électricité des habitants de Paris. Sans inconvénient connu dans le cadre de son utilisation, l'ampoule fluocompacte devient toutefois un produit nocif en cas de destruction, en raison de la présence d'un gaz à base de mercure dans le tube de verre, et nécessite à ce titre une élimination appropriée. En réalité, l'enjeu est de déterminer le bilan environnemental précis en comparant le coût de la production d'électricité à l'émission de mercure. Ainsi, dans les régions où la production a recours au charbon, la l'ampoule fluocompacte présente des avantages en raison de la réduction importante des émanations. À l'inverse, elle n'est pas très indiquée pour les régions d'hydro-électricité et pour celles qui utilisent des sources alternatives telles que l'éolienne ou l'énergie solaire.

Date de création : 30/08/2010 09:13
Contributions de Dede
Votez cet article :   Très bien    Bien    A revoir


Ampoule incandescence remplacé par l'ampoule fluocompactes
Ampoule incandescence remplacé par l'ampoule fluocompactes



tests gratuits
Vous avez un peu de temps ? Amusez-vous avec nos jeux et tests gratuits!


cvs gratuits
Vous recherchez un emploi ? Inspirez vous de nos exemples et modèles de cv gratuit








Il y a aucun commentaire pour cet article :



Nom ou pseudo :

Commentaire : (les commentaires abrégés en SMS seront supprimés)
Vos commentaires sont soumis à modération. Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

:-) ;-) :-/ :-| LOL :-D :( :-C 8-) :-o ;-( 8-O



Recopiez le code de l'image dans la case :

confirmation de votre commentaire




Navigation:
Hydrothérapie Nouvelle Mercedes CL 2011


A voir dans notre annuaire :
  Rubrique > Maison (6181 sites)
  Rubrique > Luminaires (104 sites)
  Rubrique > Réservation de tickets (43 sites)
  Rubrique > Inventions et inventeurs (10 sites)


[Retour au guide Aquadesign]